Téléphone : +1 514-794-5053

Téléphone : +1 514-794-5053

Rencontre femme russe Rencontre femme russe

Comment Rencontrer des Femmes Russes gratuitement sans Agence ou sites de rencontres

14 décembre 2018

A l'agence CQMI nous entendons souvent cette remarque ou nous la lisons dans des commentaires laissés par des internautes sur notre chaîne YouTube ou nos autres réseaux sociaux et nous savons bien sûr que rencontrer des femmes russes est possible sans agence et sans site de rencontres. Cependant nous avons tenu à partager notre avis et en premier lieu celui d'Antoine Monnier, ou le mien, qui avons vécu comme beaucoup une phase de recherches de notre femme en Europe de l’Est. Dans le cas d'Antoine, le fondateur de notre agence, victime d'un divorce qu'il n'avait pas souhaité, c'est entre 2004 et 2014 qu'il a fait un cheminement compliqué le menant à faire appel à un coach à l'amour, à faire des formations diverses en PNL, ou pour mieux appréhender sa propre personnalité et ses propres possibilités. Antoine laissera les femmes du Canada pour venir d'abord en Russie. Il y cherchera vainement son épouse avant de faire appel à une agence matrimoniale en Ukraine… Dix ans de cheminement qui aurait pu être grandement raccourcis, mais enfin en 2014, après avoir refusé de la rencontrer, Antoine approchera Borislava… l'année suivante Antoine fondait l'agence CQMI, en 2016 il l'épousait, il vit depuis un bonheur rare.

Dans mon propre cas l'histoire est un peu similaire, un divorce non voulu virant à une guerre à sens unique sans merci (de mon ex-épouse contre ma personne), conflit atteignant une rare densité de violences psychologiques à mon encontre, se soldant par 4 ans de procédure de divorce absolument inutiles. C'est en 2007, après avoir erré sur les sites de rencontres français, dans des groupes d'internautes de divorcés, que j'ai fait le choix (heureux mais idiot !) d'un site de rencontres de femmes slaves (le CQMI n'existait pas et je n'avais pas de DeLoréan DM-12 !). Comme Antoine le raconte dans son précédent LIVE CQMI du dimanche , j'errais d'abord dans ce site, perdant beaucoup de temps à faire le tri des très nombreux… hommes scammers se faisant passer pour des femmes, d'escrocs de tous poils, me fracassait sur un échec en Ukraine et par une chance inouïe rencontrait mon épouse Aliona à Moscou en Russie quelques mois plus tard. Je dépensais au total deux fois la somme du forfait CQMI illimité… beaucoup d'énergies, 9 voyages en Ukraine, en Russie, et à ce jour, vivant dans ce dernier pays depuis 10 ans, je n'ai jamais rencontré un seul Français qui à mon image ait réussi par un site de rencontre à découvrir sa femme ET à s'expatrier en Russie… (Merci Oh Ange Gardien et Oh chère Bonne Étoile !). A travers nos deux parcours, je vais vous donner mon sentiment sur les possibilités pour un homme lambda de rencontrer une femme russe pour une relation durable et maritale… sans parachute, sans agence ni site de rencontres. Voici déjà trois possibilités pour rencontrer des femmes russes selon ce schéma :

1- Venir travailler en Russie.

Il y a en Russie environ 5 000 Français installés et travaillant depuis plus ou moins longtemps dans ce pays. 85 % d'entre eux sont concentrés sur trois villes, Moscou, Saint-Pétersbourg et Ekaterinbourg (cette dernière pour seulement 3 ou 4 %). Ce sont massivement des hommes, de la fin de la vingtaine à la quarantaine. Pour les moins de 28 ans et diplômés du supérieur vous pourriez parfaitement dégotter un contrat VIE sur place, notamment dans l'une des firmes françaises, elles sont 400 sur toute la Russie, Renault, Peugeot, Décathlon, Auchan, Yves Rocher, l'Occitane, Président, Schneider, Tetrapak, les grandes marques de luxe et beaucoup d'autres. Les métiers de bouche sont aussi gages de réussite en Russie, fromagers, chefs de cuisine, pâtissiers, charcutiers et traiteurs, boulangers etc, beaucoup de ces profils ont fait des carrières brillantes et durables en Russie, certains autres ont réussi par des spécialités très recherchées, notamment dans le contrôle de Finances et d'autres profils de cadres dans des niches (qui donnent droit à des visas spéciaux pour spécialistes, les visas KS). Dans mon expérience de 10 ans de Russie, l'immense majorité des hommes français mariés à des femmes russes que j'ai rencontrés étaient venus travailler en Russie, je dirais même une majorité absolument écrasante.

2- S'insérer dans des projets franco-russes.

Il en existe de toutes sortes, via l'état français, via des entreprises, des manifestations culturelles, il faut parfois être depuis longtemps dans les milieux franco-russes, cela peut se passer lors d'échanges, lors de voyages d'affaires, pour ma part j'ai entendu parler ou participé à plusieurs d'entre eux, il en existe beaucoup, via les universités (échanges), ou encore le patrimoine culturel, des projets agricoles, le milieu viti-vinicole, des associations culturelles franco-russes, le milieu éducatif, divers projets économiques, etc. J'ai personnellement rencontré quelques hommes avec des femmes russes à leurs bras et qui avaient rencontré leurs épouses par ce biais, beaucoup ayant choisi de vivre par ailleurs en France. À ma connaissance les coopérations et partenariats universitaires sont un bon exemple, parmi beaucoup d'autres, mais ils impliquent bien sûr que vous soyez liés vous-mêmes à l'une de ces structures, associations ou organisations et déjà il n'y plus de hasard, votre destinée vous aura conduit dans cette situation idéale de rencontres de femmes russes. Cependant je connais au moins deux hommes, qui dans l'idée de forcer le destin ont fait cette déduction que pour aller à la rencontre d'une femme russe, il fallait mieux le tenter par ce cheminement. Il n'y a bien sûr rien d'impossible, et ceci peut être une bonne idée si vous en avez la possibilité, si vous avez du temps (en années) et que vous ne supportez pas l'idée de faire appel à des marieurs quelle que soit leur nature.

petersburg 2805505 640 

3- Faire appel à vos amis qui ont des liens avec la Russie.

Vous avez un ami qui vit en Russie, vous avez des amis qui y ont passé quelques années, des connaissances, une lointaine cousine, de la famille, vous pouvez parfaitement demander de l'aide aux personnes qui dans votre entourage ou celui de connaissances ont pratiqué ou connaissent la Russie. En ayant déjà un pied à terre, vous aurez bien sûr un soutien, peut-être pourrez-vous à travers eux faire connaissance avec des Russes ? Comme l'indiquait Antoine dans le dernier LIVE CQMI déjà cité, toutes les femmes russes ou ukrainiennes ont dans leurs manches… de très nombreuses femmes célibataires qui viennent de milieux divers, de la classe moyenne, des femmes honnêtes et courageuses de leur cercle d'amies. Pour les atteindre, il faut parfois avoir des ami(e)s russes pour pouvoir faire connaissance avec des femmes qui de toute façon n'auraient jamais été sur les réseaux internet de rencontres. Ne pensez pas que toutes les femmes russes sont « mortes de faim » et attendent les hommes occidentaux comme des libérateurs… car en général c'est absolument le contraire, l'homme d'Occident pouvant avoir une très mauvaise réputation (aussi mauvaise que les femmes russes en Occident !). Vous pourriez espérer rencontrer une femme intéressante à l'occasion de voyages répétées chez vos amis vivant sur place, par exemple pour une soirée du Jour de l'An, et des retours répétés très proches dans le temps. Mais à ce jour, de toute mon expérience de la Russie et de Moscou, je n'ai rencontré que très peu d'hommes ayant réussi à rencontrer leur épouse russe par ce biais (mais je connais quelques cas), encore faut-il bien sûr que vous ayez un tel réseau russe dans votre manche ou dans celles d'amis.

Si vous aimez… les tribulations, il vous reste le système French-Lover D.

En effet beaucoup d'hommes pensent que c'est possible de « draguer » des femmes russes dans la rue, de les rencontrer lors de voyages touristiques ou des promenades, dans certains cas durant des séjours plus longs de voyages linguistiques dont l'objectif véritable serait en réalité… de rencontrer une femme russe. Certains sont réellement persuadés que leur pouvoir d'attraction est si grand, que dans des endroits aussi subtils que des cafés d'un centre-ville, des bars de nuit ou des halls d'aéroports, ils rencontreront des femmes russes… qui fonderont au premier regard ! Qui de vous, cherchant une vraie femme, celle qui vous accompagnera toute votre vie, éventuellement la mère de vos enfants, en tout cas celle que vous mènerez à l'hôtel de ville… pense qu'elle pourrait être rencontrée en boîte de nuit à Saint-Pétersbourg ? Le système French-Lover D en mode « tirer son coup » ou dégotter « une caissière » au QI ne dépassant pas celui de son sèche-cheveux cela peut… en effet fonctionner ! Mais pour découvrir des femmes sérieuses vous n'aurez aucune chance de les découvrir dans les endroits que vous pourriez aborder dans votre short de touriste ou avec vos gros sabots de tombeur aux chaussures bien cirées… Antoine le décrivait là aussi dans le dernier LIVE CQMI, les endroits touristiques ou connus pour être fréquentés par des étrangers sont la cible de femmes peu recommandables, ou qui en ont les apparences mais ayant aussi un objectif caché. Voici 3 choses à savoir sur le mode système French-Lover D !

1- Éviter les endroits où des femmes intéressées savent trouver des étrangers.

Il existe sur Internet foules de francophones qui proposent par exemple des rendez-vous dans des cafés moscovites, des clubs francophones et autres. Les participants payent, ces endroits sont fréquentés par des Russes intéressées à approcher des francophones. Sachez d'ailleurs qu'une des caractéristiques (négatives) de certains Russes sera de tenter de prendre sans retour le maximum qu'ils pourront. Quant aux jeunes femmes sur place, l'excuse de la langue cachera une curiosité exotique au mieux, l'idée de crocheter un pigeon au pire… et certains des plus aguerris « trousseurs de jupons » que j'ai connus ici, ne mesurent pas leur impuissance… au sens figuré du mot devant « les papillonneuses » russes. Physique à vous faire damner un prêtre, plastique époustouflante, ces hommes tombent vite dans le piège de femmes par ailleurs souvent très intelligentes et surdiplômées dont ils n'avaient nullement pensé qu'elles auraient pu être nocives. A bannir donc, les tables francophones, groupes francophones, manifestations franco-russes, surtout si ces dernières sont payantes. Par un effet d'ailleurs comique vous pourriez bien vous trouvez avec une dizaine de « poilus » de la France bien comme il faut, se trouvant là pour la même raison que vous ! En face vous aurez aussi sans doute une dizaine de papillonneuses qui ne vous auront pas dit… que les femmes russes se marient précocement et que la majorité d'entre elles sont mariées ! Après tout se faire offrir quelques verres et des leçons de français, en plus de faire de vous le « con » d'un dîner, « c'est'y pas le pied » pour une jeune slave éthérée de 22 ans ?

2- Les écoles privées ou publiques d'apprentissage de la langue russe

 Comme Antoine, mais sans objectif caché car j'avais déjà rencontré ma femme russe, j'ai fréquenté une prestigieuse université de la langue russe. Cette fréquentation a été très longue, j'ai passé pas moins d’un an et demi sur ses bancs pour apprendre la langue du pays où je voulais vivre. J'ai vu passer des centaines de camarades, d'hommes venus de l'étranger, qui venaient pour quelques semaines, en cours d'été, deux ou trois mois au maximum. Dans ces écoles, les seules femmes russes que vous verrez seront vos professeures, parfois magnifiques… mais mariées et absolument pas dans l'idée pour elle de perdre leur travail pour fricoter avec un étudiant étranger de leurs cours. J'ai pu rire (hélas) moi-même de Français venant en séjour linguistique avec cet objectif souterrain en tête. Logés en chambre étudiante individuelle ou avec d'autres jeunes hommes en cours avec eux, en repos les weekends avec eux, ces hommes avaient plus de chances de lier des liens amoureux… avec une Malienne, une Japonaise ou une Autrichienne venues pour étudier la langue russe, qu'avec des jeunes filles russes. Il existe aussi des universités d'élites payantes (plusieurs milliers d'euros à l'année), et j'ai rencontré certains de ces jeunes Français fréquentant le gratin (de leur pays et au contact d'étudiants russes de la classe riche). Ces Français peuvent parfois avoir plus d'attraits, via… un portefeuille où l'argent débordant si ostensiblement que fatalement de jeunes femmes russes sont attirées. Ces papillonneuses des campus (certaines frayent dans des universités en Occident, en France ou en Suisse), prendront plaisir, avantages, argents et bon temps l'histoire d'un été, de quelques mois avant de laisser les princes charmants les chaussures toujours aussi bien cirées… mais quelques illusions en moins !

 love 1137271 640

3- Moi, touriste à l'assaut des beautés russes des discothèques !

C'est le French-Lover, il est d'ailleurs connu et moqué des femmes russes elles-mêmes, surtout dans les grandes villes. C'est un touriste, il ne parle pas le russe, ces yeux en disent long et il est attiré par le premier 100 D, qui un peu apprêté passera par-là, talons hauts, démarche lascive, regards profonds et un peu glacés à la fois… Bienvenue au pays de ceux qui ne se marieront jamais avec une femme russe (du moins honnête !). Dans tous les pays du monde c'est une réalité, bars, cafés, restaurants, discothèques sont des endroits où vous trouverez tout, absolument tout type de personnes, mais hélas nullement votre femme ou la future mère de vos enfants. En Russie comme ailleurs, ces endroits sont fréquentés de femmes légères, d'étudiantes peu sérieuses, de filles de mauvaise vie, d'escrocs, de personnes vénales ou égarées, de gens venus simplement pour s'éclater. Avez-vous déjà vu une femme russe soûle ? Savez-vous ce que c'est que faire Zapoï ? Pour moi qui écume Moscou avec mes invités touristes francophones l'été, je croise tôt le matin les « débris » peu glorieux du Zapoï ! Dans certains cas, et j'ai l'exemple d'un jeune VIE français, vous vous retrouverez seul dans votre lit après une nuit où vous aurez eu du mal à honorer (ou même pas du tout), « une créature » qui sera repartie avant que vous émergiez… avec votre carte bleue, votre argent liquide et votre passeport ! Enfin comme dans tous les pays (la France ne fait pas exception), il y a les entraîneuses… L'Agence CQMI s'occupe de former des couples sérieux de femmes et d'hommes qui veulent fonder une vraie histoire, avoir de vraies relations. Nous nous refusons à glisser dans le tourisme sexuel et nous vous déconseillons pour ceux qui voudraient rechercher vraiment leur compagne en partant en touriste en Russie, de croire que vous rencontrerez des femmes bien dans ces endroits. Les femmes de bon aloi, celles qui feraient votre bonheur sont au travail, dans leur foyer à s'occuper des enfants d'un premier mariage, avec leurs amis ou dans leur famille. Qu'on se le dise !

Comme l'indiquait Antoine et comme je le fais moi-même ici, partir à la rencontre de femmes russes ou ukrainiennes par vos propres moyens c'est possible, tout est possible, mais pour réussir il faut savoir parfois se remettre en cause, savoir dépenser de l'argent pour en économiser beaucoup, savoir aussi être réaliste et également savoir échapper à un sort commun en faisant appel à des professionnels, qui plus est des gens comme Antoine et Borislava qui ont fondé leur couple de la même façon et de quelle manière… magistrale ! En vous départissant de peurs et d'aprioris dévastateurs et pesants, vous gagnerez du temps, beaucoup de temps ! Pensez-y, il y a peu d'espace entre la réussite et une débandade mémorable, il y a dans une vie que de rares occasions pour vous d'influer sur votre destinée, ceci pourrait entre une, et de taille.

article connexe : comment rencontrer des femmes en Ukraine gratuitement

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
vues 4911 fois Dernière modification le samedi, 22 décembre 2018 23:52