Téléphone : +1 514-794-5053

Téléphone : +1 514-794-5053

Faut-il se remettre en forme pour rencontrer une femme de l’Est ? Salle de sport - Femme ukrainienne

Faut-il se remettre en forme pour rencontrer une femme de l’Est ?

20 mars 2019

Les hommes lorsqu’ils se présentent à l’agence CQMI n’imaginent pas vraiment tout ce qui se passera à partir du moment de leur inscription. Certains ne se sont pas projetés assez loin et d’autres pas du tout, pour eux l’horizon est seulement celui de la rencontre avec une femme. Ces hommes qui souvent ne sont pas préparés, n’ont donc pas également pensé à l’avenir lointain. Et bien souvent, ils ne pensent pas non plus au présent et à prendre soin de ce qu’ils ont de plus précieux : leur propre personne. C’est pourtant là, le tout premier critère à prendre en compte, à savoir votre propre capital santé, vos caractéristiques personnelles. Si vous regardiez la dernière vidéo de la Cabane à Sucre, à savoir l’invitation d’Antoine et Borislava à 15 couples formés au Québec par le CQMI, vous pourriez voir les 5 couples qui ont répondu à l’appel. Ce que vous verriez ce sont des hommes et des femmes « normaux », mais qui ont toutefois l’air d’être tout à fait en forme, pas de kilos en trop, pas de visages émaciés, et en même temps des sourires et des personnes affichant des apparences dans la moyenne. Vous ne verrez pas non plus de cigarettes… ou d’alcool.

Dans la moyenne ? Oui des gens comme vous et moi, loin des top modèles des magazines, que l’on parle d’hommes ou de femmes. Un mythe tombe et c’est bien, ces hommes et ces femmes ne sont dès lors plus que monsieur ou madame tout le monde. Il est même probable que vous ne vous retourneriez pas derrière ces gens dans la rue, ils passeraient tout à fait inaperçus. Mais quelque chose est en eux qui a fait qu’ils ont réussi : les premières à se faire remarquer d’hommes québécois habitant à des milliers de kilomètres, les seconds à se faire accepter de ces femmes dont ils ne parlaient pas la langue et aimer d’elles. Ils ont réussi donc, là où beaucoup ont échoué, errant sur les sites de rencontres, s’enlisant dans des agences matrimoniales qu’ils croyaient honnêtes, mais qui ne rêvaient que de leur prendre leur argent. Ils ne sont pas spécialement « beaux » ou « belles », et sur le parking de la Cabane à sucre se trouvaient des voitures qui pourraient être les vôtres. De la même façon, malgré des différences, ces hommes ne sont pas millionnaires. Ils n’ont pas déroulé à ces femmes un tapis rouge constellé de cadeaux, de diamants et de voitures de luxe ! Mais ils étaient préparés et ils étaient en forme physique… ils n’avaient pas d’addictions.

La santé est un des premiers critères de choix des femmes.

Certains diront que non, mais dans les faits, les femmes les plus jeunes cherchent le père de leurs enfants. Inconsciemment elles analysent leurs partenaires potentiels et choisissent donc des hommes qui sont en bonne santé, le meilleur géniteur potentiel, un instinct très fort dans l’espère humaine. Cet instinct a été l’une des réussites de notre espèce, dans la domination de la planète Terre, dans la survie de l’espèce et dans sa prolifération. Comme dans le monde animal, les sujets faibles et malades n’ont que peu d’espoirs de réussite, et dans le domaine matrimonial, il en va bien sûr de même, y compris pour des femmes qui sont d’un plus grand âge. Les catégories de femmes au-delà de la quarantaine, pouvant être confrontées, comme celles de la fin de la trentaine, à des hommes de plus de 50 ans et plus de 60 ans, affirment souvent qu’elles désirent des hommes en bonne santé et actif. L’activité après étude des niveaux de concordances matrimoniaux (étude du vocabulaire des profils des femmes du CQMI), que nous avons réalisé sur deux tranches et environ 200 femmes de 18 à 30 ans, montre que ces femmes citent dans le top 5, l’énergie et l’activité comme déterminants dans leur choix. Des hommes actifs donc, tant physiquement que mentalement. Certaines vont plus loin, citant la nécessité d’une musculature, d’une grande carrure, mais ces femmes ne sont pas la majorité. Quoi qu’il en soit, ces femmes ne veulent pas s’engager avec des hommes en mauvaise forme physique, malade ou ayant des problèmes de comportements… alimentaires ou addicts. C’est ainsi que certaines citent carrément le refus d’avoir en face d’elles un homme en surpoids. Alors pour ceux qui le seraient, vous êtes prévenus Messieurs, il va falloir prendre le taureau par les cornes.

Surpoids et obésité une épidémie mondiale qui progresse à la vitesse d’une traînée de poudre.

A côté d’un monde affamé et n’ayant pas accès à la nourriture ou à la diversité de nourriture, il y a dans le monde occidental une grave épidémie d’obésité. Elle progresse vite et tue déjà 2,8 millions de personne dans son année, c’est l’Organisation mondiale de la Santé qui a lancé l’alerte en 2017. Les chiffres sont délirants, 1,9 milliards d’adultes en surpoids sur notre planète, 650 millions de personnes obèses, c’est plus d’un quart de la population mondiale. De ce fait, les adhérents du CQMI ne peuvent être tous dans la bonne catégorie, mais ceux qui réussissent et vous regarderez les vidéos des témoignages, sont massivement (pas tous), des gens à la silhouette lambda. C’est peut-être pour vous, dans ce projet qui doit vous conduire vers une femme russe ou ukrainienne, le moment de réagir. Je faisais partie moi-même des hommes en surpoids lorsque j’entamais ma recherche d’une femme russe en 2008. Je décidais de passer à l’action sans tarder et sans attendre même d’avoir établi un contact positif avec une femme des pays de l’Est : « Je n’étais pas obèse, j’avais environ 35 ans et un problème de poids relativement mineur mais bien réel, une petite dizaine de kilogrammes à perdre pour avoir une allure normale. Je m’inquiétais vite de ce fait, car en regardant les profils des femmes ukrainiennes ou russe, je me rendais compte que ces femmes, que j’avais ciblé entre 28 et 33 ans, étaient des femmes sveltes, pas toutes mais dans leur immense majorité. Je craignais beaucoup de ne pas plaire avec mes petites rondeurs et j’avais la chance d’avoir deux amis qui étaient des coachs sportifs. Je résistais à plusieurs programmes qu’ils me proposèrent, trop ardus à mon goût, trop extrêmes ou sportifs, mais je dus composer. La natation fut éliminée bien que salutaire, pour plusieurs raisons, d’abord la contrainte du lieu et de ses horaires, la nécessité d’avoir de grandes plages horaires à disposition. La salle de sport pris le même chemin, y compris à cette époque à cause de prix que je jugeais prohibitifs. Alors je couplais mes efforts à travers mon expérience du jeun, que j’avais pratiqué autrefois, et de la course à pied, sport où j’avais toujours été à l’aise sur les longues distances. De fait, je pouvais courir partout, n’importe quand et le temps que je voulais, la seule chose que j’avais besoin c’était de bonnes chaussures ! ». 

Le résultat fut impressionnant, dans la période de prises de contacts des différentes femmes qui acceptèrent de me parler, soit environ trois mois au total, je réalisais mon objectif et me présentais devant une première femme à l’été 2008. Ayant bonne mine, malgré un premier échec dû à mon choix peu judicieux, je réussissais en Russie et rencontrais en octobre de la même année, à Moscou, ma future femme Aliona.

Le Jeun intermittent une arme secrète imparable.

Si vous n’avez jamais entendu parler du Jeun intermittent, vous devriez vous renseigner. Il y aura toujours les sceptiques, et ce sera tant pis pour eux, dans la vie il y a deux sortes de personnes : les négatifs et les positifs. Mais le Jeun Intermittent lui fait ses preuves, en une décennie il a converti des milliers, des dizaines de milliers de personnes. La technique est redoutablement efficace pour maigrir et pour reprendre sa vie en main. Après avoir contraint en quelques jours son corps au Jeun, en palliant notamment avec des vitamines, l’objectif est de manger une seule et unique fois par jour, pendant une durée longue d’au moins 3 mois. Ce repas est aussi sujet à des restrictions, l’élimination des sucres, des produits laitiers traditionnels, des produits transformés, des viandes rouges, des charcuteries, des féculents, en se concentrant sur les nourritures utiles et saines. Avec des viandes blanches, les légumes, les fruits, en excluant le décompte nocif des calories et en déployant une volonté facile à obtenir au vu des résultats très rapides obtenus, la réussite est remarquable et au rendez-vous. L’atout de cette méthode c’est bien justement la rapidité exceptionnelle. Privé de sucres, votre corps va alors compenser votre manque et déficience en calories en puisant et grillant vos graisses. Là où vous avez échoué dans tous les régimes, notamment ceux inutiles du contrôle des calories, des cocktails de jus de « choucroute » et autres régimes farfelus miracles où vous mangez ce que vous voulez en quantité restreinte, le Jeun Intermittent fait le travail à vitesse Grand V, motivant et alimentant votre motivation par d’impressionnants résultats.

Plusieurs chaînes YouTube traitent du Jeun intermittent, ce sont souvent des hommes qui ont fait eux-mêmes (et font) du Jeun Intermittent, et montrent les résultats concrets sur leur corps. C’est le cas par exemple de Jordan se transforme, jeune homme du milieu de la vingtaine, d’origine italienne et travaillant au Luxembourg qui après avoir atteint le poids de 117 kg, décida de se lancer tout en modelant son corps avec l’aide de la musculation. Mais vous pouvez aussi vous pencher sur la chaîne Fasting de JB, autre jeune homme qui avec des objectifs différents employa avec succès le jeun intermittent. Avec leurs mots à eux, leurs expériences récentes (2016-2018), ces deux hommes ont atteint leurs objectifs et je vous laisse découvrir le résultat sur Jordan, ayant laissé sur le bord de la route 30 kg et se portant trois ans plus tard comme un charme, continuant à encourager d’autres personnes, hommes ou femmes. Avec le Jeun Intermittent, les objections habituelles qui pouvaient se poser aux hommes réticents « à se bouger », tombent rapidement : en premier lieu le Jeun Intermittent est possible sans l’aspect sport avec des résultats remarquables. J’ai moi-même expérimenté cette technique et ne suis pas près de la lâcher, elle fera partie de ma vie je l’espère jusqu’à la fin de mes jours. Ce qui fonctionne c’est aussi qu’il n’y a rien à faire, sauf ne pas manger certaines choses, et ne manger qu’une unique fois dans la journée, de préférence entre 12 et 17 heures afin que le jeun soit ensuite d’un minimum de 14 à 24 heures entre les prises de nourritures. Ce rythme permet aussi au sujet d’aller se coucher le ventre vide, lui permettant de retrouver un bon sommeil et de griller encore plus de graisses. Rapidement les sommeils deviennent plus légers, les ronflements s’éteignent, les flatulences disparaissent pour laisser place au bien-être. En effet, le Jeun Intermittent à des effets positifs sur le cerveau, améliorant notamment votre concentration et permet nous l’avons dit à votre cerveau de revenir à des systèmes d’analyses saines. L’élément sucre ajouté qu’il ne reconnaît pas étant éliminé, la satiété redevient un élément de votre vie, surtout si vous vous pliez aussi à des rituels évidents (se laver les dents, signal de la fin de prise de nourriture), mais aussi de vous débarrasser d’addictions inutiles et onéreuses.

 cigarettes 83571 640

Ces addictions qui vous laissent prisonniers… de rien et pour rien, au prix parfois de votre vie.

 L’addiction c’est une chose qui occupe la vie de millions, de milliards de gens. Peut-être même que vous n’en avez pas conscience vous-mêmes. Alors quelles sont ces addictions terribles qui peuvent vous empêcher de réussir dans la conquête d’une femme slave ? La réponse est simple et de bon sens, et dans cet article de Ouest-France, vous découvrirez le top 5 des substances les plus addictives au monde. Les deux premières sont l’héroïne et la cocaïne, mais les trois dernières sont plus banales : la nicotine (cigarettes), les somnifères de la classe des barbituriques, et enfin l’alcool. Le dernier est un fléau majeur dans le monde slave russe et ukrainien. C’est même une cause nationale qui a été lancée par la Russie vers 2012-2013, avec l’interdiction de la vente d’alcool la nuit, de sévères restrictions à la vente, des entraves à la consommation et une rigueur accrue de la justice. Certains hommes occidentaux pensent en effet qu’ils ne sont pas des alcooliques, par le simple fait qu’ils boivent de l’alcool entre amis, modérément. Du moins c’est ce qu’ils croient, car consommer de l’alcool tous les jours, c’est justement déjà être un alcoolique, l’addiction et la prise d’un produit ou une mauvaise pratique qui est répétée jour à après jour, une ou plusieurs dans la journée. Il y a ainsi un alcool dit social, selon le rythme du fameux « apéritif », tradition franco-belge que les Slaves ne connaissent pas du tout. 

Enfin la cigarette est effectivement un fléau commun aux pays occidentaux et de l’Est. Si certaines femmes adhérentes du CQMI sont fumeuses (elles sont rares), c’est un addiction qui est éliminatoire et qui par ailleurs peut vous lier à des habitudes alimentaires nocives dont nous avons précédemment parlé. Dans mon propre cas, pour revenir à mon histoire personnelle de 2008, j’étais également un fumeur. Je décidais également de mettre fin à cette pratique, surtout après avoir découvert que les profils de femmes slaves étaient également massivement ceux de femmes non fumeuses et refusant les fumeurs. Pour avoir rencontré beaucoup de fumeurs, l’avoir moi-même été, je dirais que les artifices ici ne fonctionnent pas. Les rebouteux, hypnotiseurs et autres médicaments sont des pis aller et je pratiquais la seule et unique méthode qui fonctionne : l’arrêt à la volonté. Il est d’autant plus facile d’arrêter de fumer par rapport à la perte de poids, que cet arrêt est conditionné par des faits simples : il faut 24 heures pour que la nicotine soit manquante dans votre corps après la dernière cigarette. Il faut trois semaines pour ne plus en ressentir les addictions psychologiques obsédantes (sevrage). Mais il faudra deux ans pour que vos poumons soient « libérés » du gros des substances mortelles que vous aviez ingéré avec la fumée. Un petit mois de volonté, c’est donc tout ce qu’il faut pour en terminer, avec bien sûr des bonnes conditions extérieures (entourage non-fumeur améliore les chances), éliminations des occasions tentantes (souvent liées à des lieux, ou des rituels). De mon côté je réussissais à ma grande surprise sans vraiment de grands problèmes à jeter par dessus bord la cigarette… quelques semaines après je rencontrais mon épouse russe, ayant laissé sur le bord du chemin à la fois quelques kilos et mes paquets de cigarettes qui furent aussi l’économie d’une mort horrible et de milliers d’euros. Ma femme russe… m’aura fait économiser et j’ai fait le calcul par rapport à ma consommation, un total depuis cet arrêt de 15 000 euros… Vous disiez ne pas avoir assez d’argent pour financer le CQMI ? Si vous fumez et buvez, même occasionnellement permettez-moi d’en douter !

 

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
vues 403 fois
Plus dans cette catégorie :