Téléphone : +1 514-794-5053

Téléphone : +1 514-794-5053

Calculez Votre Coefficient de Faisabilité à l'aide de ce Sondage Rapide.

Vous obtiendrez automatiquement une note entre 0 et 100. Cette note vous donnera un indice clair sur le degré de facilité avec lequel vous pourrez rencontrer une femme de l'Europe de l'Est.

Échelle de notation: entre 0 et 100

0 = Très facile, Très rapide et à moindre coût

100 = Très difficile, très long et très cher 

 

VOUS OBTIENDREZ VOTRE NOTE ET UNE RÉPONSE PERSONNALISÉE en 24 HEURES

 

 

Merci pour votre confiance et votre participation, ce test est totalement privé et confidentiel.

POURQUOI CE COEFFICIENT ?

Quand un homme célibataire aborde la question sérieuse du mariage avec une femme de l'Europe de l'est qui ne parle pas la même langue et qui habite à des milliers de kilomètres de chez lui alors se pose immédiatement la question de la faisabilité d'un tel projet. Est-ce un projet réaliste et ne vais-je pas engloutir des sommes considérables dans une aventure qui aurait pu être évitée en réfléchissant plus sérieusement au départ.

Faites ce test et nous vous informerons si votre projet a des chances d'aboutir ou pas.

Les questions posées sont toutes importantes et sont basées sur une population de plus de 500 clients hommes qui ont utilisé nos services depuis 2015

LE COEFFICIENT DE FAISABILITÉ - LIVE 91 – Dimanche 2 février 2020 

Démographie en Ukraine en 2020 – tout nouveau ! 

37 Millions de citoyens ukrainiens à cause de l’annexion de la Crimée qui se répartissent en 20 millions de femmes et 17 millions d’hommes 

L'Ukraine a perdu 10 millions d’habitants depuis 2001 

Voir le lien 

Préambule : Réussir ça veut dire quoi pour vous ? 

Quand on parle de réussir sa vie de couple, c’est une notion qui est forcément subjective et très difficile à définir de manière précise :  

Un mariage ? 

Un mariage sans divorce ? 

Une relation épanouissante sexuellement mais désastreuse sur le plan affectif ? 

Une relation de couple équilibrée ? 

Un homme et une femme qui s’aiment ? 

Ma femme et moi utilisons la définition de Michail Litvak, psychologue russe qui dit que l’amour c’est quand on participe au développement de l’être qu’on aime.  

Lire l’article 

Introduction : Pourquoi un tel coefficient et dans quel but ? 

Tout simplement pour vous aider et répondre à un sentiment bien normal qui est l’aversion du risque. 

Lien rapide pour accéder au test : www.cqmi.fr/coef 

Les principes de base pour comprendre le mécanisme : 

Aversion du risque : personne n’aime jeter l’argent par les fenêtres et on veut tous contrôler la manière dont on dépense notre argent surtout dans un domaine comme les rencontres internationales qui peut être jugé au départ très risqué. (Arnaques et différences culturelles) 

En effet, comment puis-je avoir la certitude qu’une belle femme slave va s’intéresser à moi, surtout si je suis déçu par les femmes de mon pays. 

Le rôle du hasard et celui de la préparation : 

La chance joue un rôle énorme dans la rencontre entre 2 individus. L’exemple de Jean-Louis et Natalia en est une illustration étonnante puisque Natalia voulait aller au Canada pour y retrouver sa fille, et elle s’est inscrite dans une agence de mariage canadienne pour cette raison. De son côté Jean-Louis n’avait pas vraiment d’intérêt pour Natalia au départ, c’était une recommandation de ma femme. 

Jean-Louis et Natalia ont réussi car ils ont élargi leurs critères de sélection. Sans cet effort, ils seraient peut-être encore célibataires. 

Le principe de la probabilité maximale :  

Je suis convaincu que les hommes n’ont aucune idée de la femme qui leur correspond en démarrant le processus si on met de côté quelques critères physiques ou externes comme le fait de vouloir des enfants, une femme qui parle déjà français, etc..  

Dans la réalité, nous avons déjà vu que la majorité des hommes choisissent des critères qui sont au niveau 1 dans la couche des niveaux logiques, or ces critères ne constituent pas en soi des éléments qui permettent de pronostiquer la solidité d’un couple ou pas. 

La recherche de l’archétype de la femme idéale est un travail vers cet idéal mais il se fait au niveau inconscient et non pas au niveau conscient. 

Au final, un homme ne sait pas consciemment quelle femme il recherche. Il n’en a même aucune idée. 

C’est le hasard qui lui met cette femme sur sa route, mais uniquement si il est suffisamment patient et capable d’élargir ses critères au maximum (des critères qui d’ailleurs en fin de compte rétrospectivement ne servent strictement à rien ) 

Encore faut-il qu’il la reconnaisse quand il la rencontre en ayant fait un travail sur soi au préalable ! (d’où l’importance des archétypes) 

Donc pour réussir il faut multiplier les probabilités de la rencontrer.  

Tout ce qui réduit vos probabilités de faire de nombreuses rencontres vous éloigne de votre objectif final. 

Principe de l’inconnu et du connu : 

Il y a les informations dont on sait qu’elles influencent le résultat et celles dont on sait qu’elles n’ont aucun impact. 

Après 5 années complètes de travail et environ 500 clients qui sont passés par nos services et une cinquantaine de mariages, nous avons établi des certitudes et des incertitudes. 

Évidemment le coefficient de faisabilité est basé sur nos certitudes, c’est à dire les éléments qui nous permettent de dire avec certitude que selon votre réponse à notre question vous allez augmenter ou diminuer vos probabilités de réussite avec une femme ukrainienne. 

Quels sont les éléments connus : 

1-le salaire : le salaire minimum acceptable se situe autour de 1500 euros par mois. En-dessous cela ne semble pas réaliste étant donné la contrainte qui consiste à aider une femme à s’intégrer : il ne sert à rien de mettre plusieurs personnes en difficulté. 

2- la couleur de la peau : malheureusement les mentalités évoluent difficilement et il reste un grand nombre de femmes qui sont hésitantes à présenter un homme noir ou asiatique à leurs parents. 

3- la différence d’âge : nous en avons parlé abondamment dans plusieurs articles. 

4- le critère de sélection par le sexe : le physique est notre plus grand perturbateur en tant qu’homme. 

5- Acceptez-vous ses enfants ? Clairement la réponse à cette question va vous fermer ou vous ouvrir des portes terme de probabilité. 

6- la question du mariage pour la pérennité de la relation et les formules de VISA pour un séjour longue durée. 

Les éléments qui n’impactent pas le résultat : 

1- vivre à la campagne ou en ville (anecdote sur une personne qui fait 4 demandes dont une femme qui refuse car elle ne veut pas vivre à la campagne, résultat : toutes les femmes ne veulent pas vivre à la campagne) 

2- parler la langue russe ou ukrainienne. Selon notre expérience, cela ne constitue pas un avantage pour réussir, peut-être même l’inverse. Les hommes qui parlent anglais semblent même moins bien réussir que ceux qui ne parlent que le français. Barrière de la langue 

3- l'âge n’a aucun rapport avec le résultat final. Le fait d’être dans sa vingtaine ou dans la soixantaine ne permet pas d’augurer sur les chances de réussite finales contrairement à ce que je pensais. 

4- être en France ou au Canada : plus de mariages au Canada mais en France les relations sont plus souples : Pacs, relations à distance, voyages irréguliers. 

Conclusion : il vous faudra 2 ingrédients pour réussir votre projet amoureux  

La CHANCE + la PROBABILITÉ  

La chance se provoque en augmentant ses probabilités de la rencontrer en assumant au départ (je sais c’est difficile mais c’est la réalité) que vous n’avez aucune idée concrète objective de qui elle est.  

Conséquences : 

Un homme qui reste devant son ordinateur sans faire de rencontre peut bien avoir de la chance, cela ne changera rien s’il ne fait pas de rencontres. 

Un homme qui est très actif dans sa recherche mais qui a des critères trop nombreux et rigoureux ne trouvera jamais car ses probabilités deviennent trop faibles, même si cet homme est très chanceux.  

Exemple de notre client Corse de 70 ans en voyage de groupe qui avait crié sur Nadia notre assistante car il voulait rencontrer une femme qui :  

  • Ne travaillerait pas pour s’occuper de lui 
  • Elle devrait revenir en Corse avec lui en voiture 
  • Elle ne devait jamais avoir rencontré personne avant lui dans notre agence 
  • Elle devait être une réplique exacte de ses photos au détail près 
  • Elle devait être entre 20 et 25 ans plus jeunes 
  • Sans enfant  
  • Etc. 

Un autre exemple qui se produit de manière très fréquente : les hommes qui pensent que selon toute logique le premier ou au grand maximum le second choix qu’ils feront sera la bonne personne. 

Je rappelle aux hommes dans ces cas que certains font au-delà de 80 demandes pour trouver celle avec qui ils peuvent faire un début de relation. 

 

Exemple de communication:

1- c'est bien que les femmes qui ne veulent pas vivre en campagne refusent, de cette manière cela signifie que ton profil est bien fait et que la sélection se fait naturellement. C'est donc très positif. 

2- Je veux juste te rappeler que tu as fait 4 choix de profils, dont 2 qui ont accepté et 2 qui ont refusé. Pourquoi tu en déduis que les femmes citadines sont grandement majoritaires ? Je serais curieux de connaitre ton raisonnement 

3- Comment peux-tu généraliser 1 réponse à 2,000 profils sur le site ? Je trouve que c'est intéressant ! 

4- Certains hommes font jusqu'à 80 demandes différentes avant de rencontrer la bonne personne. Qu'est-ce qui te fait penser que dans ton cas tu devrais trouver la bonne femme pour toi au bout de 2 demandes ? 

Conclusion : sur le voyage de groupe en Mars 2020 

Les derniers qui veulent s’inscrire doivent le faire maintenant sans quoi ils s’exposent à un retard dans le choix des profils et la clôture des dossiers de rencontre qui se fait autour du 5 mars 2020. 

Des questions souvent posées : 

Les nouveaux profils sont sur ScoopIt