4472-B, rue Saint-Denis,
Montréal, QC, H2J2L1
Google Maps

Centre Québécois des Mariages internationaux 4472-B, rue Saint-Denis,
Montréal, Qc, H2J2L1
Google Maps

La langue Russe n'est pas un obstacle pour trouver l'amour à Kiev en Ukraine avec le CQMI

Langue Française

Trouver l'amour en Ukraine, même lorsqu'on ne connait pas la langue russe, c'est le défi que s'est donné notre client du sud de la France. Originaire de Toulouse, Jean-Louis est directeur commercial pour un grand groupe français. Avant toute chose nous pourrions décrire ce témoignage de notre client CQMI comme celui d’un vrai gentleman dans son approche des femmes slaves lors de son voyage à Kiev. Divorcé et côtoyant des clients de diverses nationalités, Jean-Louis s’est intéressé aux femmes d’origines étrangères après avoir découvert la femme russe d’un de ses clients. Son attention a été captée par cette femme aux nombreuses qualités, très discrète, respectueuse avec une bonne éducation. C’est de cette manière que Jean-Louis a commencé à faire des recherches sur la culture slave et les femmes slaves en particuliers.

Une année avant de s’inscrire dans l’agence de rencontre CQMI

Totalement par hasard, Jean-Louis est tombé sur notre site de rencontre. En regardant les vidéos de femmes russes et ukrainienne CQMI, de simple curiosité, la quête de Jean-Louis s’est transformée en recherche amoureuse sérieuse. Au total, cela aura pris 9 mois avant de faire le choix définitif de s’inscrire.

C’est fini le temps ou on se mariait avec la fille du village  

Sur une recommandation de l’agence CQMI, Jean-Louis a rencontré une ravissante dame à Kiev. JL pense que beaucoup de personnes se font tout un monde de rencontrer une femme à l’étranger. On fait nos études à l’étranger, on voyage dans différents pays. C’est fini le temps ou on construit sa maison dans un village et on rencontre la fille du village. Très français et attaché à mes racines, je ne regrette pas mon choix de rencontrer une femme ukrainienne, dit-il à la fin de son séjour. La manière de se rencontrer selon Jean-Louis est normale.

La barrière de la langue russe pour un français : pas forcément !

Arrêtons de se focaliser uniquement sur la femme russe qui parle français. Même si certains français parlent anglais, Jean-Louis ne parle pas du tout anglais. Le travail de l’assistante CQMI rend le problème de la langue transparent. Même dans certains cas cela peut devenir un avantage car tu fais les choses différemment explique-t-il. Voilà un cas d’adaptation extraordinaire. Le langage corporel représente 90% de la communication à condition que le courant passe entre l’homme français et la femme ukrainienne.

Dans son cursus professionnel, Jean-Louis n’était jamais partis en vacances à l’étranger. Alors aller rencontrer une femme à l’étranger sans parler la langue fut un énorme défi pour Jean-Louis.

La culture ukrainienne et la ville de Kiev

En France, nous avons perdu certaines valeurs humaines qu’on retrouve en Ukraine. La prise en charge du CQMI est complète du début à la fin du processus de rencontre. Jean-Louis a été frappé à quel point les femmes ukrainiennes travaillent forts avec plusieurs diplômes de formation continue. Certaines femmes slaves décident d’apprendre une nouvelle langue à 40 ans, comme par exemple Elena de Poltava. Les Ukrainiens sont très ouverts, prêts à se convertir vers une nouvelle profession à l’âge de 40 ans. Toutes les femmes que Jean-Louis a rencontré avaient un emploi. La capitale Kiev n’a rien à envier aux grandes capitales européennes comme Paris ou Barcelone.

Une critique sur le processus CQMI et l’organisation des rencontres

Jean-Louis nous propose de condenser au maximum les premières rencontres de manière à pouvoir passer plus de temps avec la dame ukrainienne qu’on a choisi. Certaines femmes viennent de loin et font les rencontres après avoir passé 11 heures dans le train. Jean-Louis a été impressionné par les qualités de cœur de ces femmes slaves qui ne se plaignent jamais.

Natalia, une assistante extraordinaire

Jean-Louis n’hésite pas à mettre 40% du succès de son projet sur la responsabilité de Natalia, une parmi nos merveilleuses assistantes CQMI. 30% du résultat incombe au travail du client. Natalia aura été l’effet déclencheur. Chaque fois qu’il a appelé elle a mis 2 minutes pour rappeler, très protectrice, attentive et psychologue. Elle aura protégé son client du début à la fin. De plus Natalia a un don d’analyse avant les rencontres qui rend les rencontres beaucoup plus faciles. Natalia est une femme ukrainienne et elle connait la culture des femmes que Jean-Louis a rencontrées. 

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
Centre Québécois des Mariages Internationaux
 
Centre Québécois des Mariages Internationaux
5 étoiles

Notez


Rating:

[email protected]