Téléphone : 514-569-6333

Téléphone : 06 15 09 43 47

7 raisons de laisser vos Complexes de côté pour épouser une femme à L’Est Epouser une femme à l'Est

7 raisons de laisser vos Complexes de côté pour épouser une femme à L’Est

24 juillet 2018

A travers l’expérience d’Antoine Monnier directeur de l’Agence CQMI, marié avec une Ukrainienne, et celle d’Hervé Jouhet marié quant à lui à une Russe, nous allons tenter au moyen d’une chronique particulière sous la plume du second de vous présenter quelques standards et quelques conseils à l’usage d’hommes francophones qui rêveraient, espéreraient et décideraient de créer une relation maritale avec une femme russe ou ukrainienne. L’un comme l’autre ont écumé le monde slave, tant l’Ukraine, que la Russie, mais aussi d’autres pays périphériques. L’un comme l’autre sont passés par une étape de recherche amoureuse similaire, faite de rêves qui se sont réalisés… mais pas tout seuls ! L’un et l’autre sont parfaitement russophones, ont étudié en Russie la langue de Pouchkine, le premier a longuement résidé dans le pays et dans la ville mythique de Saint-Pétersbourg, en passant par la Sibérie, le second est moscovite, cœur palpitant de la Russie, après avoir connu l’Oural et le Sud du pays.

Dans mes voyages dans le monde slave ou francophone, je suis toujours surpris du nombre de personnes qui finalement sont seules, ou ont subi des parcours amoureux chaotiques, parfois et souvent par leurs mauvais choix, les mauvais partenaires, un divorce et une errance menant toujours et presque systématiquement, soit au fatalisme du genre « l’amour ça n’existe pas », soit à être aigri du genre « l’amour ça fait mal ». Les célibataires endurcis ne sont presque jamais dans l’acceptation, car qui pourrait justement se féliciter de la solitude, d’avoir vécu une débandade amoureuse ? Des hommes souvent dans la douleur ou l’ayant été, vous racontent des histoires incroyables de divorces conflictuels tous plus scabreux les uns que les autres. Et puis au fond dans la lassitude, dans le secret de leur conscience, ces hommes arrivés à un certain âge sont presque dans le désespoir, à quoi bon. Mais il y a aussi les plus jeunes, rêvant de beauté, d’amour, de famille et d’enfants, en face de femmes leur criant au visage une égalité, une carrière, des absurdités et une intolérance semant des ruines. Ces jeunes hommes-là sont peut-être peu nombreux, mais il en arrive aussi à l’Agence matrimoniale CQMI. Quelles que soient votre situation, pensez-vous vraiment qu’à 50 ou 60 ans l’affaire est pliée ? Et à 25 ou 30 ans, croyez-vous qu’il n’existe que des femmes fades et sans saveur autour de vous ? Il y a quelques années, un ami plus jeune que moi de dix ans me tenait un discours incroyable. Il avait tout juste passé la trentaine que déjà il se voyait seul et désespérait de rencontrer… la mère de ses enfants. Et puis, il y a tout ceux qui sont silencieux. Ils ont 35 ans, 40, 45 ans, peut-être qu’ils n’ont jamais vraiment connus le véritable amour, parce qu’ils se trouvent trop moche, trop ceci ou cela, ou pas assez riche, ou attrayant ! Et tout ce petit monde masculin n’en finit plus de se marcher sur les pieds, de se morfondre. Alors bien sûr, il y a les fiers à bras, ceux qui réussissent tout, mais est-ce qu’ils réussissent finalement toujours tout ? Ne vaut-il mieux pas se jeter à la mer pour vaincre et surmonter des défis, quitte à trébucher et à prendre quelques coups qui vous renforceront ? Voilà donc la question : serez-vous toujours le laissé pour compte ? Aurez-vous toujours un train de retard, et resterez-vous toujours à vous morfondre de n’avoir rien réussi et en premier lieu votre vie de couple, votre vie amoureuse ?

wonder woman courage

Il n’y a qu’une solution et il faut vous attendre à être prêt à en découdre… avec vous-même. Il faudra bien qu’un jour vous arrêtiez de regarder dans l’assiette du voisin, de rêver devant des émissions de TV réalité, ou même en secret d’envier vos amis. L’homme français est un grand complexé, qui traîne avec lui une véritable pharmacie ambulante d’antidépresseurs, ou à défaut de remords, et de regrets. Vous pourriez toujours taper du poing sur la table pour dire que non, les Français sont « comme les autres », et bien je vous assure que non ! Chaque peuple a ses caractéristiques, et vous ne faites pas exception à la règle, loin s’en faut. Avec la réputation d’être un râleur impénitent, charmeur volage à ses heures, solide dans le lever de coude, mais radin comme deux Écossais, le Français est aussi réputé comme cultivé, galant, mais chauvin, pénible dans sa critique permanente, hypocrite jusqu’à faire pâlir l’éternel Chinois souriant, bruyant et tapageur, fantasque mais ayant le goût du spectacle, du beau et du grand, aventurier à ses heures, curieux avec des facilités d’adaptations qui ont fait son empire et son histoire, industrieux, posé et changeant d’avis comme de chemises. Vrais ou faux, certains tout de même sautent à la figure de ceux qui nous observent. Un peuple de bavards prétentieux, mais qui est secrètement jalousé même par les anglo-saxons qui n’ont jamais pu se départir à notre propos d’une admiration dissimulée et d’une terrible envie de nous prendre ce qui a fait la grandeur de la Nation française ! Passons donc en revue les 7 raisons d’abandonner à jamais ces complexes pour épouser une des plus belles femmes qui existent en ce monde… d’Ukraine ou de Russie ! Ceci en fera sourire beaucoup, qu’ils rigolent, mais pour l’avoir expérimenté moi-même, l’arrivée à mon bras de mon épouse russe éteint tous les discours acides. Mieux encore, l’amour construit entre nous rayonne et attire à nous une foule de gens. Alors resterez-vous seul, triste, silencieux et regardant passer votre vie ?

1- Je suis moche, vilain, disgracieux.

C’est du moins ce que vous, vous pensez de vous, car il y a la réalité, ce que l’on pense de soi, ce que l’on diffuse autour de soi, l’image rayonnante de l’aura, celle de l’âme. Écoutons Hervé : « J’ai plusieurs amis français qui ne sont pas spécialement des apollons. L’un d’eux est un vrai personnage, avec une force de caractère et à la fois une gentillesse qui fait qu’il a au bras une femme splendide, gentille et à son image. Malgré un handicap assez visible à la jambe, il fait des arts martiaux, et je n’ai jamais connu d’homme physiquement plus fort que lui, un colosse malgré une taille très moyenne. J’en connais d’autres, qui sont mes amis, chauves, accidentés de la route ou du travail, et même un de mes meilleurs amis qui est bègue et c’est sûrement l’homme le plus populaire et plébiscité que j’ai jamais connu également. Il a une femme incroyable, une vie heureuse. Un autre qui était petit et banal, du moins pouvait-il le laisser croire, a épousé une femme de sa taille (environ le mètre soixante) rencontrée en Roumanie, dans une des régions les plus sauvages et montagneuses de ce pays. Alors vraiment, la dernière première raison pour être malheureux, c’est de vous sentir moche. Si vous saviez le nombre de femmes incroyablement belles que j’ai vu en Russie et en Ukraine avec des types qui me paraissaient disgracieux… tous les Français qui écument le monde slave pourraient vous le dire ».

woman belle

2- Je suis pauvre, je n’ai pas grand-chose sur mon compte en banque.

Je n’ai jamais été riche, à aucun moment de mon existence et pourtant, j’ai une femme russe splendide et intelligente à mon bras, c’est MA femme. Elle a souvent gagné plus d’argent plus que moi, mais je sais qu’il s’agit d’une exception, car vous vous imaginez bien sûr devoir posséder des comptes en banque débordant de billets, au moins le salaire d’un cadre pour venir chercher une épouse à l’Agence CQMI. Et bien je vous dirais : « soyez Français ! ». Car le Français sait économiser, il sait gérer son argent. Il ne vous reste plus qu’à monter un projet sur la durée, à économiser de l’argent, vous vous rendrez compte qu’en vous passant du superflu pour une bonne cause, vous aurez finalement rapidement un bas de laine. Vous fumez ? Ce sera certainement là, la meilleure raison d’arrêter pour investir cet argent dans la recherche d’une épouse aimante et attentionnée. Avec un salaire lambda vous pouvez parfaitement appréhender cette aventure. Quelques milliers d’euros sont en effet nécessaires, un forfait trois rencontres est à 1000 euros et vous devrez débourser les frais de voyages en Ukraine. Mais ces frais ne dépasseront certainement pas le forfait du CQMI, et en étant généreux ou plus économe, un voyage solidement organisé de huit rencontres de femmes ukrainiennes ou russes, ne vous coûtera pas plus de 4 000 euros. Il vous faut en effet une chambre d’hôtel, faire quelques petits cadeaux, payer des consommations, des taxis, un billet d’avion, un parking pour votre voiture à l’aéroport, un visa si vous venez en Russie (en Ukraine vous en serez exempt), peut-être rafraîchir votre garde-robe ? Laissons Hervé en dire un mot : « Alors que je partais à la rencontre de femmes en Ukraine, et en y étant resté trois semaines, ce qui est très long, je n’avais pas dépensé plus de 1 200 euros, tout compris, demandez-vous ce que coûte des vacances en France, dans un autre pays, un voyage organisé… vous verrez, ce n’est pas beaucoup d’argent au final, et pour ma part celui que j’ai le mieux investi dans ma vie ».

3- Ces femmes slaves m’impressionnent elles ne sont pas pour moi.

En France vos expériences avec la gente féminine ont peut-être été couronnées d’impasses, d’insuccès, peut-être avez-vous vécu un divorce compliqué où vous avez eu l’impression de passer dans un hachoir à viande. Vous vous dîtes que ces femmes slaves d’une beauté à vous couper le souffle sont certainement inaccessibles. C’est ici que les comparaisons que vous pourriez faire entre les femmes françaises et slaves, doivent cesser. Ces femmes n’ont en effet que peu de choses en commun, mentalité, spiritualité, valeurs, culture, civilisation, vous découvrirez que tout ce que vous croyez connaître des femmes, doit à peu de choses près être mis au panier. Tant que vous resterez dans ce qui est appelé votre zone de succès, à savoir une différence d’âge optimale de 4 à 8 ans de différence, tant que vous aborderez des femmes ayant un vécu relativement similaire (divorce ou non, enfants ou non, niveau d’études), la beauté ne sera certainement pas un obstacle. L’arrogance des belles femmes en France, les comportements déprimants ou au contraire excessif, tout sera différent. Vous apprendrez vite que les femmes ukrainiennes ou russes n’ont jamais la migraine, ne sont jamais fatiguées. Ces femmes n’ont pas été élevées dans le culte du compromis. Il ne sera pas question ici du mari choisissant un film au cinéma, puis l’épouse le second, et tout ce genre de pertes d’énergie dans le couple, sur qui doit faire quoi, penser quoi et faire quoi et quand, n’a pas de réalité dans le monde slave. Les belles femmes ukrainiennes ou russes ne seront inaccessibles que si vous le décidez vous-mêmes. Vous vous rendrez vite compte que ce que vous aviez défini comme une belle femme, ne sera en Ukraine qu’une femme d’une beauté commune. Et ce que vous pensiez être une femme magnifique… ne sera qu’une belle femme… parmi d’autres. Derrière la beauté des femmes, vous noterez surtout que cette façade ne comptera pour rien. Ce qui compte réellement ce sera ses qualités de cœur, son honnêteté, son projet de vie, son enthousiasme et sa bienveillance. A vous de décider si vraiment vous n’avez comme autre choix que celui de ramasser des femmes françaises quelconques qui vous feront tourner en bourrique, vous laissant au mieux célibataire, au pire dévasté et ayant encore perdu quelques belles années de votre vie. 

4- C’est trop loin et je ne parle pas la langue ukrainienne ou russe. 

L’Ukraine c’est un pays qui se trouve à seulement 3 heures d’avion de la France, plus ou moins 2 000 kilomètres, la distance double d’un Dunkerque-Marseille. Vous êtes certainement allés beaucoup plus loin en vacances, et de Paris les vols seront par ailleurs direct jusqu’à Kiev la capitale. Si vous aviez la chance d’avoir une femme qui sera la vôtre, alors cette fameuse distance serait-elle vraiment un obstacle ? N’est-ce pas là l’occasion de découvrir une nouvelle culture, une civilisation et justement d’apprendre une nouvelle langue. Est-ce vraiment si pénible et difficile ? Vous découvrirez au contraire que c’est agréable, que c’est une chance, que c’est une possibilité de s’ouvrir, de s’épanouir et de ressentir de nouvelles sensations. Si vous êtes en train de lire ces lignes, c’est que fatalement ces femmes qui habitent en bas de votre rue, dans les alentours, n’ont pas été pour vous. Si vous aviez le choix entre rester dans votre univers confortable, mais seul, et voir un peu de pays et découvrir la femme de votre vie en Ukraine ou en Russie, alors vraiment, entre un célibat triste et une vie de couple heureuse, y a-t-il balance ?

 

5- J’ai peur du regard de mes proches et de leurs critiques.

C’est parfois en effet les remarques que des hommes peuvent se faire. Mais qu’est-ce que pourra dire votre famille, votre sœur, vos amis, votre grand-mère, vos voisins ? Mais finirez-vous donc vos jours avec ces gens que vous aimez très fort ? Est-ce qu’une sœur, une mère ou un bon copain remplaceront une femme aimante, une mère pour vos enfants, un port d’attache solide où vous serez arrimés ? Est-ce que vous vivrez toujours selon le regard des autres, de gens qui décideront à votre place de ce qui est beau, vrai, bien pour vous ? Vous n’aurez en tout et pour tout qu’une seule vie. Cette vie, vous avez et vous aurez toujours le pouvoir de la gâcher, ou au contraire de la commencer. C’est à vous contrairement à ce que vous pouvez bien penser que les décisions reviennent, c’est à vous à chaque instant de prendre des décisions. Laissons parler Hervé : « Il y a une phrase historique qui m’a toujours beaucoup marqué et j’ai mis du temps à en comprendre le sens général. C’est un mot de Danton qui disait en 1792, « de l’audace, toujours de l’audace, encore de l’audace ! », lorsque dans ma vie j’ai été audacieux, j’ai vraiment réussi ce que j’entreprenais, surtout quand je le désirais vraiment, quand j’étais complètement en accord avec moi-même. Je n’ai demandé l’avis de personne pour rencontrer ma femme russe via internet. Et je sais ce que beaucoup de gens ont pensé de mauvaises choses à ce propos. Mais je m’en fiche comme de l’an 40, et après 10 ans de bonheur absolu, je ne suis pas près de capituler ma vie, ou de laisser d’autres décider à ma place ! ». 

6- Il n’y a plus de femmes avec des valeurs, juste des féministes ou des carriéristes.

C’est bien là une des questions essentielles, l’immense majorité des femmes que vous avez jusqu’alors rencontré n’avez justement pas les valeurs que vous recherchiez. Vous vous étiez mariés pour la vie, 5, 10, 15 ans plus tard elles avaient pris la tangente en vous expliquant avoir perdu leur temps. Elles vous auront ensuite mené la vie dure, le mariage à l’église aura été vite oublié, les promesses de bonheur et de longue vie ensemble auront été mises de côté aussi rapidement que vous aurez été éjecté de la vie de votre chère et tendre, qui ne fut finalement qu’un mauvais mirage, une illusion qui aura peut-être donnée un ou des enfants, tout ceci laissé en jachère pour de pauvres raisons. Pour les plus jeunes, vous vous trouvez dans un univers où vous êtes totalement décalés avec votre génération. Votre ambition c’est bien de découvrir une femme avec qui vous vous marierez, qui vous donnera de beaux enfants et c’est aux antipodes de ce que vous observez dans votre entourage. Vous auriez tort de croire qu’il n’y a plus de femmes avec ces valeurs, même de vos âges, même de votre génération et justement parmi l’immense majorité des femmes slaves, ces valeurs sont celles finalement qu’elles défendent et qu’elles espèrent découvrir chez leur compagnon ou mari. Alors resterez-vous avec « vos potes », femmes ou hommes, à errer de rencontres mal assorties en rencontres sans lendemain ? Peut-être bien que vous viendrez nous remercier, que vous remercierez l’Agence CQMI, une fois que vous aurez découvert que le monde ne s’arrête pas à 50 kilomètres de chez vous, et qu’il y a encore beaucoup, énormément de femmes authentiques… en Ukraine ou en Russie.

 

7- Je n’ai jamais eu de chance dans la vie. 

C’est évidemment une réponse qui termine de suite une histoire qui n’avait pas commencé. En vous éveillant à la vie, au bonheur, en vous secouant les puces, en essayant de changer des choses dans votre existence, vous verrez que vous pourriez rapidement faire évoluer votre vie. Il est certain qu’en empruntant toujours le même chemin, vous ne pourrez rencontrer que les mêmes options, arriver dans les mêmes lieux. Et si vous changiez votre vie, par exemple vous qui aimez les pays chauds pour les vacances en allant plutôt vers l’Est ? Vous verrez qu’il existe des étés bouillants, des plages attractives, mais peut-être bien aussi que vous qui n’avez jamais vu les montagnes, vous découvririez que cela est formidable de marcher dans les hauteurs du monde. Vous pourriez aussi changer vos habitudes, particulièrement les mauvaises, vous pourriez aussi vous ouvrir aux gens, sortir de votre univers, de vos seuls intérêts, ou du moins ce que vous croyez être vos seuls intérêts. Aide toi et Dieu t’aidera, dit le dicton, mais vous devait savoir que la chance dans la vie se saisit. Ce n’est pas parce que vous avez eu de la malchance, c’est surtout parce que dans votre vie, vous n’avez jusque-là pas su voir ce que vous auriez pu faire pour que la vie soit un sourire ensoleillé. C’est à vous de décider de rester dans votre caverne, ou de tout changer. La chance se provoque, elle se présente à ceux qui la désire, qui l’appelle de leurs vœux. Ne croyez jamais que vos échecs du passé sont à attribuer à d’autres, tout ce que vous avez réussi, ou échoué, vous le devez à votre seule personne. Hésiterez-vous encore longtemps à la prendre ?

Alors, vous autres, hommes francophones ? Croyez-vous vraiment que vous êtes moins riches que les Suisses, que la richesse ne se compte qu’en argent sonnant et trébuchant ? Pensez-vous toujours qu’en accusant la destinée de votre parcours vous n’avez jamais eu l’occasion d’en changer justement le cours ? Et demain, pour quelques kilomètres en avion, pour quelques mots de russe vous pourriez devenir l’homme le plus heureux, ou du moins aussi heureux qu’Antoine et Hervé le sont avec leurs épouses ukrainienne et russe. Est-ce que quelques centaines d’euros sont vraiment un si grand obstacle, est-ce que des restaurants que vous payerez de votre poche aux femmes que vous aurez choisi de rencontrer vous coûteront si chers, vous manqueront tellement dans votre existence ? Vous pourriez passer le prochain Noël en charmante compagnie, et non pas que charmante, mais en bonne compagnie. Dans la vie, la seule façon de réussir quelque chose est de commencer à l’entreprendre, et pour cela il faut faire le premier pas. Vous nous écrirez peut-être ensuite comme tout cela aura été merveilleux, mais vous vous rappellerez alors que vous ne l’aurez du, non pas à l’Agence matrimoniale CQMI, mais à vous-même.

 

Hervé et l’Agence matrimoniale CQMI

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
vues 518 fois Dernière modification le samedi, 01 septembre 2018 16:32