Téléphone : 514 794 5053

Téléphone : 06 15 09 43 47

Films sur YouTube en langue Russe Films sur YouTube en langue Russe Kristopher

Apprendre la langue Russe avec le Canal Youtube de Kristopher

24 mars 2017 Par dans Blogue CQMI

Après un article de Patrick à caractère socio-psychologique sur le rôle de la femme dans la famille, voici un article plutôt technique pour ceux d’entre vous qui sont plongés dans l’apprentissage de la langue russe. (Et je sais que vous êtes nombreux dans ce cas). Attention toutefois à ne pas faire l’erreur de croire que la connaissance de la langue russe est un avantage décisif. Comme l’expliquait Jean-Louis dans son témoignage, la langue n’est pas une barrière. Dès que le lien est fait avec une femme slave, les barrières s’estompent. Le langage du corps ou des gestes est beaucoup plus instructif que les mots. Également ne faites pas l’erreur de croire que cette langue cyrillique est facile à maitriser. J’en connais certains qui sont allés à Kiev avec ce qu’ils pensaient être une base et qui ne pouvaient même pas se commander une bière dans un café. Également, Kristopher partage avec nous ses remarques sur sa gestion de son canal You Tube.

Si vous êtes motivé par l'apprentissage de la langue russe, ou si vous souhaitez simplement vous familiariser avec celle-ci voici quelques suggestions qui pourraient vous concerner. En effet, durant ces derniers mois, j’ai créé plusieurs Playlists de vidéos en langue russe possédant des sous-titres français sur ma chaîne YouTube : Кристофep

1) Le contexte :

Je me suis intéressé au sous-titrage en Français dans le but de parfaire notre compréhension de cette langue russe, que ce soit sa découverte lorsqu'on est débutant, aussi bien que d’entretenir sa pratique lorsqu'on est situé à l'étranger, c’est-à-dire éloigné du lieu où elle est pratiquée. Initialement, mon souhait personnel était d’entendre pratiquer cette langue étrangère tout en comprenant bien mieux ce qui était dit dans ma langue maternelle. Malheureusement mes premières recherches se sont avérées rapidement décevantes, même lorsque je contactais des professeurs de Russe que j’imaginais mieux outillés en la matière. Il me fallait me rendre à l’évidence et développer un tel contenu par moi-même.

En effet les vidéos possédant des sous-titres en Français sont relativement peu nombreuses par rapport à celles sous-titrées en Anglais. Ainsi, peut-être bien que mon travail de recherche est plus louable, que le résultat final présenté dans mes listes de lecture, tant la moisson récoltée parait bien maigre. D’autant qu’au fil des mois, leur nombre ne peut que se réduire comme peau de chagrin, puisque les vidéos peuvent disparaître suite à la suppression de la chaîne YouTube qui les héberge… (Un cas extrême sur ma chaîne par exemple : ma Playlist de mélodrames russes en VO (n’ayant aucun sous-titrage français), pour laquelle le volume des vidéos supprimées est six fois plus important que celui des vidéos actuellement actives. Il existe donc un gros travail de maintenance dans ces Playlists, qui peut prendre beaucoup de temps, et qui est dissuasif à l’usage).

2) Pourquoi ce format de Playlist :

Le système YouTube est ainsi réalisé, que ce qui vous est proposé est fonction de ce que vous avez visualisé au préalable. Ainsi puisque vous n’avez pas regardé les mêmes vidéos que moi dans le passé, il est normal que YouTube vous propose une sélection de vidéos autre que celle qu’il me propose. Donc une façon de « communiquer » entre deux YouTubeurs consiste à consulter des listes de lecture. Ainsi, une Playlist est une façon de découvrir les centres d’intérêts de quelqu’un d’autre, au travers de ses vidéos. C’est ce que vous pouvez faire en venant sur ma chaîne YouTube : venir découvrir un univers différent du votre et qui m’est propre.

Le système YouTube est également étroitement lié à son système de référencement. Une vidéo la plus regardée est proposée préférentiellement à une autre qui l’est moins. Il parait donc légitime de tenir compte de l’audience d’un film. Mais au fil du temps, lorsqu’une vidéo est de moins en moins regardée, elle est remplacée par une autre. Il en résulte qu’une vidéo que l’on vous proposait par le passé, peut devenir plus difficile à retrouver plusieurs mois plus tard. La Playlist est aussi un outil permettant de s’affranchir du système de référencement. Ainsi une Playlist est une façon de garder en mémoire la référence d’une vidéo, aussi longtemps qu’elle n’est pas effacée définitivement de la plateforme.

En rendant public ce travail qui m’est personnel, je vous propose une sorte de « Digest » de l’état de l’art du moment. Ainsi vous pouvez dépenser votre temps utilement en étant un simple « viewer » de ces vidéos (terminologie utilisée par les YouTubeurs développant leur chaîne), sans le perdre à des recherches laborieuses, voire infructueuses, grâce à ce format de Playlist. (Mais quel travail mes amis pour trouver toutes ces références ! et les maintenir dans un aspect présentable pour un visiteur occasionnel).

3) Depuis la précédente parution :

Antoine Monnier vous avait déjà présenté une première phase de ce travail concernant les films russes sous-titrés en Français dans le Blogue CQMI du 10 décembre 2016.

À cette époque il s’agissait de présenter essentiellement trois Playlists qui étaient finalisées :

Ainsi que trois autres non totalement terminées à la date de publication :

La première Playlist de cette série de six a rencontré son petit succès, puisqu’elle figure en bonne place sur les moteurs de recherche, malgré la dimension très humble de ma chaîne.

Ce qui était déjà intéressant, c’était la diversité de l’offre qui existait malgré tout en Français. À cette époque, c’est ce qui avait suscité l’enthousiasme d’Antoine. Depuis l’article du Blog, quelques vidéos ont été rajoutées, mais d’autres ont été supprimées de YouTube, de sorte que leur nombre reste globalement constant. Par contre la Playlist relative aux Bandes-annonces en trois langues n’a pas été développée d’avantage, compte tenu du peu de succès de son audience.

4) Films en langue russe avec traduction en Français pour francophones apprenant le Russe – Phase 2

Toujours dans le même état d’esprit que pour les films et les animations cités plus haut, je viens de réaliser deux Playlists pour les chansons russes sous-titrées en Français :

Pour toutes les chansons de la liste VOSTFR - il y en a 47 actuellement - il n’y a aucune intervention à faire. La traduction française est incrustée sur la vidéo (comme sur les toutes premières vidéos du CQMI). Ces titres sont soit très connus, soit plus classiques, donc d’un accès plus facile pour tous. D’autre part, même si vous n’appréciez pas tellement cette sélection musicale, vous pouvez également considérer cette Playlist, comme une façon parcellaire d’aborder la culture de votre future partenaire.

À la fin de cette Playlist de vidéoclips, vous trouverez également douze sous-titrages de chansons exclusivement en mode audio. Leur intérêt est de combiner les paroles à la fois en Français et en Russe. Ainsi les débutant se contenteront de la traduction française, tandis que les plus aguerris d’entre-vous seront séduits de suivre les paroles en cyrillique. Donc il s’agit davantage de vidéos destinées à l’étude de la langue : l’usage du dictionnaire ou la consultation d’une méthode Assimil demeurant à votre discrétion.

Pour toutes les chansons de la liste (cliquez pour les sous-titres FR) - il y en a 19 actuellement - il faut activer les sous-titres (« CC » au Canada) et sélectionner le Français parmi toutes les langues possibles, comme on le fait pour les vidéos du CQMI actuellement. Comme il s’agit d’une Playlist, vous ne devrez effectuer cette opération qu’une seule fois à la lecture de la première vidéo. Toutes les vidéos suivantes seront traduites en Français. (Cette fonctionnalité est étroitement liée à la langue de référence que vous avez choisi pour votre navigateur. Si vous utilisez un ordinateur en Russie cela pourrait ne plus être vrai).

L’intérêt de ces vidéoclips est de plonger les auditeurs dans la réalité d’aujourd’hui. Leur compréhension risque de rebuter certains russophones. Car ils utilisent des termes d’argot ou font référence à des choses qui nous sont inconnues à l’Ouest, que ce soit en décrivant les travers de la société ou en abordant des sujets qui ne sont pas politiquement correct.

Compte tenu que c’est la répétition qui permet à l’apprenant de mémoriser une nouvelle langue, les chansons de ces deux Playlists peuvent permettre de mémoriser à la façon d’un karaoké. Mon avis personnel est que ce format de vidéoclips complète utilement le vocabulaire appris en visionnant les films précédemment cités.

5) Des vidéos intéressant d’avantage ceux qui veulent pratiquer le Russe « autrement », avant leur voyage.

Le sous-titrage en français est présent sur toutes les vidéos sans à avoir aucune action à faire, exception faite de la première où il faut l’activer. Cette Playlist contient une majorité de films relatifs à l’histoire russe, aussi vous pouvez également la considérer comme une approche parcellaire de la culture de votre future partenaire. Leur diffusion a été plus confidentielle, souvent à l’occasion de festivals de films étrangers dans différents pays. Autrement, les bandes annonces des grandes majors ont complètement étouffé ces films, ce qui fait que leur sortie peut être passée inaperçue à vos yeux.

n°1 - extrait montrant l’actrice contemporaine Anna Bondavera [qui a aussi tourné en France avec Claude Brasseur, Gérard Lanvin, Catherine Deneuve et Valérie Lemercier dans Le héros de la famille (2006)].

n°2 - Elena (2011) d'Andrey Zvyagintsev [Société : la perte d'âme de la Russie moderne].

n°3 - Francofonia, le Louvre sous l’Occupation (2015) d'Alexander Sokurov [Historique français : Paris, ville occupée en 1940].

n°4 - Le Gambit turc de Boris Akounine (2005) [Historique : la Russie en guerre contre l'Empire ottoman].

n°5 - Le conseiller d'Etat (2005) de Filipp Yankovski (Titre original Statskij sovetnik) [intrigues politiques à Moscou vers 1890].

n°6 - Le Dernier voyage de Tanya (2010) d'Aleksei Fedorchenko [mode de vie contemporain : traditions et rituel mortuaire d'une ancienne tribu russe].

n°7 - autre extrait du même film.

n°8 - LeTsar (2009) de Pavel Lungin |Historique : les Chiens du tsar qui plongeaient la Russie dans un bain de sang à l'époque d'Ivan le Terrible].

n°9 - L'Enfance d'Ivan (1962) d' Andreï Tarkovski [Historique : le bonheur familial détruit par les Allemands durant la seconde guerre].

n°10 - Mongol (2008) de Sergey Bodrov [Historique : l'empire colossal de Gengis Khan].

n°11 - Night Watch (2004) d'Aleksandr Bachilo et Timur Bekmambetov [film d'action-fantastique de nos jours à Moscou - le premier d'une trilogie].

n°12 - Rachmaninov (2007) de Pavel Lungin [Biopic : la Russie début 1900].

n°13 - Remember Me (2010) [fiction contemporaine : le laisser-aller du fils d'un homme d'affaires New Yorkais - peu apprécié par la critique].

n°14 - Stalker (1979) d'Andrey Tarkovsky [Fantastique : la recherche d'une chambre exauçant les désirs secrets des hommes].

n°15 - The Interceptor (2009) de Konstantin Maximov [Science fiction russe - combats]

n°16 - Un nouveau russe (2001) de Pavel Lungin [L'enrichissement illégal dans le monde des affaires en Russie, en 1988].

n°17 - 12 (2007) de Nikita Mikhalkov [Drame : que se passe-t-il dans la tête des douze jurés d'un adolescent tchétchène accusé du meurtre de son père adoptif ?].

n°18 - 1612 (2007) de Vladimir Khotinenko [Historique : Chroniques du Temps des troubles en Russie. Le meurtre du tsar laisse le trône vacant provoquant une sucession de désordres].

Si une bande-annonce de cette liste vous intéresse plus particulièrement, la recherche des DVD correspondant dans le pays où vous résidez (ou en VOD payante) est laissée à votre initiative. N’oubliez pas que je présente ces extraits sur ma chaîne à des fins pédagogiques.

Pour les plus courageux, pensez aussi à rechercher des livres dans la bibliothèque proche de votre domicile, puisque ces films se sont inspirés de livres, qui eux sont traduits en Français, et qui sont publiés lors de la sortie de ces films. C’est aussi une manière de s’intéresser à la culture de votre « Belle », pour ceux qui disposent du temps nécessaire.

Aucune de ces vidéos ne possède de sous-titrage. Mais elles sont cependant destinées à l’apprentissage.

Il s’agit de films français, doublés en Russe en voix off. Leur spécificité est que bien souvent le doublage en Russe est prononcé en décalage avec la voix française, comme cela se faisait il y a quelques temps encore.

- Ce défaut pour un cinéphile devient une qualité : leur spécificité est de permettre bien souvent d’entendre les deux langues, ce dont l’apprenant peut faire bon usage.

- D’autre part, ces films français sont bien connus du public francophone, pour les avoir déjà vu au cours de multiples diffusions télévisées. Finalement on conserve l’intérêt de l’action même si on ne comprend pas une phrase, puisqu’on connaît d’avance le déroulement de l’action.

- Cette Playlist favorisera tout ceux qui apprennent « à l’oreille » bien d’avantage qu’en lisant.

Je considère que ces films peuvent avoir une seconde vie, d’une part grâce à leur intérêt pédagogique, et d’autre part puisque les acteurs bien connus ne peuvent que nous rappeler de bons moments : Pierre Richard, Annie Girardot, Brigitte Bardot, Sophie Marceau, Richard Berry, Louis de Funès, Catherine Deneuve, Jean Reno, Jean Dujardin …

Retrouvez actuellement dans cette Playlist :

n°1 - Le Jouet (1976) Avec Pierre Richard, Michel Bouquet, Fabrice Greco.

n°2 - Je suis timide, mais je me soigne (1978) Avec Pierre Richard, Aldo Maccione, Mimi Coutelier.

n°3 - Robinson Crusoë (2003) Avec Pierre Richard, Nicolas Cazalé, Michel Perron, Jean-Claude Leguay, Marie Béraud [téléfilm en deux parties d’une heure trente].

n°4 - La Cavale des fous (1993) Avec Pierre Richard, Michel Piccoli, Dominique Pinon [en mode privé car bloqué par l’INA].

n°5 - La Revanche (1981) Avec Annie Girardot, Victor Lanoux, Claude Rich.

n°6 - Et Dieu... créa la femme (1956) Avec Brigitte Bardot, Vincent Spano, Donovan Leitch Jr.

n°7 - L'homme de chevet (1996) Avec Sophie Marceau, Christophe Lambert, Margarita Rosa De Francisco.

n°8 - L'Emmerdeur (2008) Avec Richard Berry, Patrick Timsit, Pascal Elbé.

n°9 - Le Tatoué (1968) Avec Louis de Funès, Jean Gabin, Paul Mercey.

n°10 - JO (1971) Avec Louis de Funès, Claude Gensac, Michel Galabru.

n°11 - Je vous aime (1980) Avec Catherine Deneuve, Jean-Louis Trintignant, Gérard Depardieu [faible résolution de l'image].

n°12 - Le Grand Bleu (1988) Avec Jean-Marc Barr, Jean Reno, Rosanna Arquette.

n°13 - Nikita (1990) Avec Anne Parillaud, Tchéky Karyo, Jean-Hugues Anglade

n°14 - Le Jaguar (1996) Avec Jean Reno, Patrick Bruel, Harrison Lowe [il manque la fin].

n°15 - Ca$h (2008) Avec Jean Dujardin, Jean Reno, Valeria Golino.

Si cette sélection suscite votre intérêt, dépêchez-vous de les visualiser avant que ces films complets ne soient éventuellement effacés de YouTube, ou bien que leur diffusion ne soit bloquée dans votre pays.

Si vous n’êtes pas convaincu par l’effet bénéfique du décalage des voix off pour l’apprentissage de la langue, hé bien confrontez-vous à ce que cela donne sur un film correctement doublé, en regardant une autre vidéo également sur ma chaîne pour le moment avec 1 + 1 qui est l’autre nom à l’exportation du film Intouchables (2011) Avec François Cluzet, Omar Sy, Anne Le Ny. (Bien entendu cette difficulté est fonction de votre niveau d’apprentissage de la langue russe).

6) Détendez-vous avec des sous-titres dont Кристофep est l’auteur

Comme je vous l’ai déjà signalé au premier paragraphe, j’ai été amené à développer du contenu par moi-même. C’est ainsi que je me suis également lancé dans le sous-titrage multilingue.

Dans un premier temps je vous déconseillerai d'en faire autant. Car c'est une activité chronophage et technique qui m'a éloigné de mon objectif premier qu'est le Russe. Cependant dans un second temps il faut reconnaître que j'ai pris conscience que lorsque je n'arrivais pas à traduire une phrase française en Russe, j'y parvenais à partir de la phrase équivalente en Anglais ou en Espagnol. En fait pour traduire dans une langue intermédiaire que je maîtrise mieux, j'avais dû modifier la structure de ma phrase française pour qu'elle conserve son sens. Et bien souvent j'avais changé un mot et une tournure de phrase qui occasionnaient le blocage. En utilisant une langue intermédiaire, ma phrase russe est mieux tournée, éventuellement plus simple, donc mieux compréhensible. Donc selon moi, les messieurs canadiens, belges ou suisses qui peuvent pratiquer plusieurs langues différentes dans leur propre pays devraient être avantagés par rapport à leurs homologues français, quand ils sont en pays russophone.

Bref, à des fins de présentation, j’ai également réalisé une liste de lecture ne regroupant qu’une partie seulement de mes sous-titrages au profit de Disney France. Ces vidéos sont toutes en langue française, vous n’aurez aucune difficulté de compréhension. Les neuf vidéos actuellement en ligne correspondent à l’actualité de Disney. En effet, deux films ne sont pas encore sortis en salle actuellement (sorties prochaines prévues pour 2017 justement) et la Belle et la Bête est en salle depuis le 22 mars. En ce moment, cette Playlist est directement accessible à la deuxième ligne de ma chaîne YouTube.

Extraits Disney VFST(FR ENG RU)

Toutes les vidéos de cette Playlist possèdent à la fois le sous-titrage en Français et en Anglais, pour le public canadien et américain de ma chaîne. Pour ces mêmes vidéos, j’ai également réalisé des traductions dans d’autres langues mais qui sont en attente de validation. Pour le moment, il n’y a seulement que trois d’entres-elles qui sont également sous-titrées en Russe, et une seule en Espagnol. Les sous-titres proposés s’étofferont donc au fur et à mesure. Par la suite, je serai éventuellement susceptible de rajouter des extraits de films ou dessins animés plus anciens. Finalement en pratiquant toutes ces langues, je me suis aperçu que c’est bien avec le Russe que j’éprouve le plus de difficultés…

kristopher 2

7) Si vous êtes indécis, voici quelques précisions à connaître pour YouTube :

Parfois on finit par se demander si l’informatique n’est pas devenue un pays qui nous est étranger, avec sa propre terminologie, ses procédures. Si vous n’avez pas encore franchi le pas, voici quelques indications pour vous éclairer sur ce que vous pouvez faire sur la chaîne du CQMI ou la mienne. Cette liste est non exhaustive.

a) Pouces et commentaires :

  • Pour mettre des pouces bleus sur les vidéos YouTube du CQMI vous devez posséder une adresse Google mail active. Mais dans ces conditions vous ne pourrez pas déposer de commentaires.
  • A contrario, ma chaîne n’ayant pas de vidéo pour le moment, vous ne pouvez pas y déposer de pouces bleus ou rouges.
  • Pour mettre des commentaires sur les vidéos YouTube du CQMI vous devez posséder en plus votre propre chaîne YouTube. Dans ces conditions vous pourrez commenter les vidéos ou « Tchater » avec d’autres utilisateurs de cette plateforme.
  • A contrario, vous ne pouvez pas mettre de commentaire sur ma chaîne.

b) Activation de votre compte :

  • Vous ne pourrez pas changer l’adresse Google Mail par la suite. Aussi choisissez bien son intitulé. Cela peut vous prendre du temps si le nom que vous avez choisi est déjà utilisé plusieurs fois et que vous ne voulez pas y adjoindre un numéro.
  • Par contre vous pourrez créer des adresses secondaires que vous pourrez lier à cette adresse principale.
  • Par contre vous pourrez changer le nom de votre chaîne YouTube après sa création.
  • Pour activer une adresse Google Mail il vous faudra donner une autre adresse de courrier électronique ainsi qu’un numéro de téléphone. Si vous refusez, votre adresse restera bloquée (donc inactive).
  • Un courriel sera adressé à l’adresse électronique que vous aurez renseignée. Il vous faudra ouvrir la boîte Mail correspondante, et cliquer sur le message reçu pour retourner votre validation. N’attendez pas plusieurs jours pour le faire car vous génèreriez de nombreux messages d’erreur.
  • Le code d’activation qui vous sera envoyé sur le téléphone est destiné à être utilisé immédiatement. Il ne restera pas valable plusieurs jours.
  • En Europe, lorsqu’il y a un trafic intense sur Google ou sur YouTube, votre accès peut être bloqué au moment de votre connexion. Ce même numéro de téléphone sera alors réutilisé pour vous envoyer le code de déblocage. Attention donc si vous utilisez le portable de quelqu’un d’autre... Vous risqueriez de ne pas pouvoir accéder aux pleines fonctionnalités de ces plateformes. Mais dans des conditions normales, ceci doit se produire très rarement.
  • Au moment de l’activation seulement, si le numéro de téléphone que vous communiquez est bien le votre, mais s’il a appartenu à quelqu’un d’autre avant vous, vous pourriez rencontrer des difficultés avec le système de sécurité de Google, seulement si d’autres chaînes ont été créées avec ce même numéro par un utilisateur préalable. Mais ce n’est donc pas un problème YouTube à proprement parler.
  • Si vous ne souhaitez pas utiliser votre téléphone portable (votre cellulaire) vous pouvez utiliser votre ligne fixe. Par le passé, il y avait la possibilité de demander à recevoir un message audio à la place du sms d’activation. Par contre je ne sais pas si cette disposition est accessible dans tous les pays du monde.
  • Je n’ai jamais reçu de sms de démarchage, de Spam, ni d’enquête téléphonique, ni de questionnaire sur mon adresse Google Mail, après avoir communiqué mon numéro de portable pour créer mon adresse Gmail et ma chaîne YouTube. Au moment de la saisie du numéro de téléphone, il y a d’ailleurs un engagement de Google allant dans ce sens.
  • Une fois que votre adresse Gmail est créée, laissez-la active, et ouvrez une seconde fenêtre à l’aide de votre navigateur. Lancez par exemple la lecture d’une vidéo du CQMI ou bien cliquez sur le lien d’une de mes Playlists à partir de l’article du Blogue CQMI relatif à ma chaîne. Si vous avez lancé une vidéo à partir du site cqmi.ca/fr, il faut en plus que vous cliquiez en bas et à droite de la vidéo sur le logo YouTube écrit en blanc. (Il n’y a rien d’autre à faire si vous avez utilisé le lien d’une de mes Playlists). Laissez la page YouTube s’ouvrir et la vidéo démarrer. Vérifiez qu’il y a bien en haut et à gauche de la page le logo YouTube (qui s’affiche en rouge, blanc et noir). Laissez la vidéo en mode lecture et attendez que les propositions de la colonne de droite de la page soient toutes affichées. Vous avez maintenant deux possibilités : - Cliquez soit sur le carré « connexion » dans le coin supérieur droit de la page. - Soit cliquez sur « + Ajouter à » qui se situe au dessous la vidéo, contre la marge de gauche.
  • Pour créer ensuite votre chaîne YouTube, il suffit de taper une seconde fois les codes secrets de votre adresse Google Mail. (Comprenez bien que vous tapez ces codes une seconde fois alors que votre adresse Gmail est déjà active – c’est la seule fois où vous ferez cela).
  • L’avatar et l’image principale de votre chaîne YouTube sont étroitement surveillés. Ils peuvent faire l’objet de réclamation des ayants droit et donc être supprimés par YouTube.
  • Vous n’avez pas besoin de personnaliser votre chaîne YouTube avec des images pour mettre des pouces bleus ou des commentaires sur les vidéos du CQMI, ou pour vous abonner à une chaîne YouTube, que se soit celle du CQMI ou la mienne. Beaucoup de personnes débutent avec une chaîne vide de contenu. Vous pourrez le faire plus tard.

c) Abonnement à une chaîne :

  • Pour pouvoir s’abonner à ma chaîne vous devez posséder une adresse Google mail active ainsi que détenir votre propre chaîne YouTube (même si celle-ci n’a aucun contenu ou que vous ne voulez pas y mettre de vidéos).
  • Vous pouvez rendre la totalité de vos abonnements, soit confidentielle, soit publique.
  • Le fait de s’abonner à ma chaîne ne me rapporte pas d’argent.
  • Le 18 mars ma chaîne totalisait 38.774 visualisations de vidéos. Ce ne sont pas mes quelques abonnés pourtant fidèles qui les ont réalisé à eux seuls.
  • En vous abonnant à ma chaîne, vous flattez surtout mon ego et vous m’encouragez à continuer.
  • Lorsque vous vous abonnez à une chaîne, une petite image caractérisant celle-ci apparaîtra dans votre espace « Chaînes » (Cela peut être également une lettre de l’alphabet sur fond coloré par exemple). Grâce à cette icône, vous arrivez directement sur la page d’Accueil de la personne faisant l’objet de votre abonnement.
  • Il vous suffira de cliquer au bas de cette icône pour vous désabonner.
  • Si vous êtes abonné, lorsque cette chaîne met en ligne une nouvelle vidéo, vous êtes sensé recevoir une notification sur votre adresse Google. Cependant cela n’est pas toujours vrai lorsque la chaîne est domiciliée en France. Apparemment cela serait également le cas en Amérique du Nord.
  • En France, il arrive que YouTube vous désabonne de certaines chaînes sans vous prévenir. C’est un bug. Cela ne se produit pas forcément sur des chaînes que vous ne regardez plus depuis longtemps. Il faut donc surveiller les abonnements souscrits et se réabonner lorsque cela se produit.

d) Importer les Playlists d’une autre chaîne :

  • En détenant votre chaîne YouTube vous pouvez également importer mes propres Playlists dans votre espace personnel, si elles vous intéressent parce que je l’ai autorisé.
  • Le fait d’importer des Playlists ne me rapporte pas d’argent.
  • Vous pouvez détenir ces Playlists de manière confidentielle si vous le souhaitez, tout en laissant les autres publiques.
  • Par exemple ce mois-ci vous pouvez travailler sur les Films français avec doublage russe en voix off directement depuis votre propre chaîne, sans venir pour autant sur ma chaîne. Lorsque je ferais une mise à jour de ma Playlist, la liste disponible sur votre chaîne sera actualisée sans action de votre part. En contre partie, lorsque YouTube supprime une vidéo, elle disparaîtra tout de suite de votre espace personnel. Ma chaîne ne pourra rien y faire.

e) Avec ou sans sa propre chaîne :

  • Lorsque vous surfez, les vidéos et Playlists apparaissant dans la colonne de droite dépendent de ce que vous avez regardé au préalable. YouTube analyse en permanence ce que vous regardez pour vous suggérer de nouveaux contenus, mais également pour calculer l’audience des chaînes qui ont mis en ligne ces vidéos.
  • Si vous n’avez pas de chaîne YouTube ce processus ne durera que la durée de votre cession sur la plateforme. Pour supprimer leur mémorisation, nettoyez les cookies de votre navigateur. Par contre, si votre chaîne est active quand vous surfez, sachez que toutes ces informations vous concernant seront également mémorisées sur YouTube. Vous ne pouvez pas les effacer.
  • Les problèmes que vous pourriez éventuellement rencontrer sur YouTube dépendent du continent depuis lequel vous vous connectez. Ainsi, les soucis d’un utilisateur Canadien ne sont pas les mêmes que ceux d’un Français.
  • Le niveau des difficultés éventuelles n’est pas le même selon ce que vous faites : si vous vous contentez de surfer sur YouTube, ou si vous êtes victime d’un « Troll » suite à un commentaire que vous avez posté ou si vous développez activement votre chaîne. Par exemple, je n’ai pas uploadé de vidéos sur ma chaîne pour ne pas perdre d’abonnés. Mais ce problème n’existe pas dans tous les pays du monde.
  • Si votre chaîne YouTube est active et que vous regardez une vidéo plutôt longue, vous pouvez arrêter sa visualisation en cours de lecture sans problème. Lorsque vous reviendrez sur cette vidéo par la suite, la visualisation reprendra du point précis où vous vous êtes arrêté, même plusieurs semaines après. Dans mon cas cela a même fonctionné après un plantage de Windows. Cette fonctionnalité est valable aussi bien pour les vidéos du CQMI que pour les Playlists de ma chaîne. Cela peut être très utile pour les apprenants, lorsqu’ils travaillent pas à pas, sur les phrases russes d’une vidéo même de courte durée.
  • Vous pouvez visualiser mes vidéos sans vous abonner si cela est votre volonté. Pour cela utilisez les liens contenus sur les pages relatives à ma chaîne, en cliquant directement sur l’intitulé de la Playlist qui vous intéresse.
  • Pour des Playlists à venir ou leur mise à jour, j’ai travaillé sur le référencement de ma chaîne. Vous trouverez facilement mon travail en utilisant les moteurs de recherche de YouTube et de Google. Par contre sur Yahoo il n’y a qu’un seul lien dirigé sur ma page d’accueil. Donc il ne semble pas y avoir d’analyse exhaustive du contenu de ma chaîne avec les autres moteurs de recherche.

Ce n’est pas parce qu’on vous donne toutes ces indications, qu’on vous incite pour autant à le faire. Ne créez votre chaîne que si vous en avez vous même l’envie, la curiosité ou le besoin. Toutes ces fonctionnalités peuvent vous être utiles en période d’apprentissage de la langue, ou si vous souhaitez interagir sur la chaîne du CQMI par exemple. Mais la prise de décision vous appartient.

 

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
Lu 6082 fois Dernière modification le lundi, 27 mars 2017 18:46
Agence CQMI
 
Agence CQMI
5 étoiles

Notez


Rating: