Téléphone : +1 514-794-5053

Téléphone : 06 15 09 43 47

L'Agence matrimoniale CQMI, la maison du bonheur ! agence cqmi

L'Agence matrimoniale CQMI, la maison du bonheur !

8 janvier 2019

Je me suis longtemps posé la question de comment je pourrais à ma façon honorer et remercier l'Agence matrimoniale CQMI, ainsi qu'Antoine et Borislava Monnier de m'avoir intégré à l'équipe de l'agence, de m'avoir fait confiance, de me faire vivre une partie des aventures Cqmistes (ce terme fait son chemin !). J'ai choisi de faire ce que je fais le mieux, du moins à ce qu'il paraît ! J'écris donc cet article où je m'empresse donc de remercier cette véritable maison du bonheur qu'est le CQMI. Je suis un cas particulier car je ne suis pas venu au CQMI pour chercher une femme slave, j'étais moi-même déjà en couple et marié avec une femme russe depuis 10 ans ! J'y suis venu car j'ai réellement senti une volonté d'écrire pour une agence matrimoniale spécialisée dans le monde slave. Cette idée traînait au fond de ma tête depuis des années, et je me disais que j'avais de nombreuses armes et beaucoup de choses à dire, que je pourrais être cohérent pour aider des hommes à rencontrer des femmes slaves.

Alors que nous étions en janvier 2018, j'ai commencé à fouiller internet pour découvrir les différentes agences et effectivement j'en ai découvert quelques-uns en France et au Canada. Toutefois méfiant, j'ai décidé de m'attacher à retourner littéralement Internet pour découvrir et voir un maximum de choses sur lesdites agences. Mon objectif en effet n'était pas de travailler pour des gens malhonnêtes, de faire de l'argent absolument. Je ne voulais pas m'afficher avec des gens qui auraient travaillé avec des mauvaises pratiques, moi-même j'avais fait un long chemin de recherche de ma femme russe, en évitant beaucoup d'écueils, en venant d'ailleurs d'abord en Ukraine, puis en Russie. C'était il y plus de 10 ans, il n'y avait pas de CQMI à cette époque. J'ai déjà raconté mon aventure, peut-être le ferais-je plus longuement un jour, nous parlons en effet d'un livre CQMI avec Antoine. Donc je me suis plongé dans Internet, retournant les sites des agences, farfouillant dans les coins, remuant les pages de recherches de mon navigateur jusque très loin.

Je tombais au départ sur des concurrents de l'Agence CQMI, et je décidais d'envoyer une lettre finalement à quatre agences. Deux étaient installées en France, deux autres au Canada, mais avant de faire cet envoi, j'avais découvert, sidéré, la chaîne YouTube du CQMI. Il y avait déjà à cette époque peut-être bien 350 vidéos et des dizaines d'articles. En quelques jours, quatre très exactement, je regardais en boucle les vidéos les plus emblématiques, les interviews, les coachings d'Antoine et je découvrais alors le bonhomme, la petite famille Monnier, le Québec (où je n'ai jamais mis les pieds), mais aussi l'Agence CQMI, les assistantes, les adhérentes et les adhérents. Ce que j'ai vu c'était un homme honnête, des paroles franches, parfois maladroites, mais des paroles d'une personne profondément au service des autres, bienveillant, humain et très ouvert. Je me voyais déjà bien avant l'envoi des quatre lettres collaborer avec le CQMI… je savais déjà quoi écrire, que dire, que faire, mais je savais aussi que peut-être, derrière l'écran, derrière les vidéos, les articles, il pouvait y avoir autre chose, peut-être même une mauvaise personne ?

plus de 70 articles originaux pour le CQMI

Alors je balançais mes quatre lettres, nous étions un jour de mars, après que déjà j'ai visionné la plus grande majorité des vidéos, des articles, épluché les sites de haut en bas, de long en large et en travers… Des quatre agences, une seule et unique m'a répondu, je n'ai jamais reçu aucune réponse, aucun retour de ma longue lettre, et cette unique réponse c'était celle d'Antoine et de l'Agence CQMI. Nous ne fûmes pas long à nous rencontrer en visioconférence, à nous livrer nos expériences et c'est assez rapidement, sans presque finalement nous tester, nous appréhender longuement qu'Antoine m'a lancé sur les premiers articles. Depuis lors, en 9 mois de travail, j'ai déjà rédigé plus de 70 articles originaux pour le CQMI, sans parler de réécritures nombreuses, de refontes de texte d'articles, de vidéos, de nettoyages, de résumés ou de divers menus travaux de l'ombre. Après une première formule d'articles longs, nous sommes passés vers le mois de juin à des articles plus réduits et plus vivaces, plus nerveux et plus concentrés et j'ai pris beaucoup de plaisir à écrire pour les adhérents. C'est presque un regret que je ne puisse écrire pour les femmes sur les spécificités des hommes occidentaux, mais c'est un immense plaisir et une joie de travailler pour les adhérents, pour les hommes d'occidentaux du CQMI. Si vous saviez comme cela est valorisant, comme c'est une vraie source positive dans ma vie ! A la fois pour moi dans le sentiment d'être utile, d'aider mes confrères, mes compatriotes, presque des amis… Mais aussi plus généralement dans le grand tout du CQMI, dans l'idée de faire partie de l'équipage… du Nautilus, de suivre le capitaine Némo ! Il est bon de se réchauffer à la chaleur humaine, et il est bon aussi de donner sans compter, de voir les plantations du CQMI croître, les bourgeons éclore et avoir même petitement eu sa part de la réussite de l'édifice, sa part de réussite dans celle d'autres personnes. Je reçois parfois des lettres et je rencontre régulièrement de nouvelles personnes, de nouveaux personnages intéressants, c'est cela aussi une des vraies richesses de l'agence.

La Communauté du CQMI

Si Antoine a parlé pour 2019 d'une communauté CQMI, moi-même j'ai ressenti dès le départ cette histoire de communauté, d'association de Cqmistes, des hommes et des femmes réunis en fait autour des sujets profonds et précieux de l'amour, de la famille, de l'osmose entre les êtres. Car le CQMI, c'est une maison, bien sûr, du bonheur, des bonheurs, mais également de l'amitié. L'amitié entre les assistantes et les adhérents ayant employé leurs services. L'amitié entre les collaborateurs du CQMI, leur confiance dans la direction empruntée et les choix faits. C'est aussi l'amitié entre Borislava et les adhérentes, notamment celles qui par le hasard de la providence arrivent comme elle au Québec. C'est l'amitié entre les adhérents et les adhérentes eux-mêmes qui se forme lors des voyages de groupe, les repas de travail, les repas de fin de voyages, durant les séjours eux-mêmes. Certains se croisent, se recroisent, comme l'affirmait Hugo dans son LIVE avec Antoine (l'opus 35). D'autres échangent entre eux car ils ont vécu parfois des choses si incroyables, si rares, qu'une communauté finalement s'est formée bien avant qu'Antoine ne l'envisage, par la force naturelle des choses.

Antoine sait-il que cette communauté est plus large que cela ? Oui, il le déclarait dans ses vidéos du chalet autour du Nouvel An 2019. Cela va plus loin, nous le lisons dans les commentaires des vidéos, dans les commentaires des chats du Live ou même des articles du site CQMI. Il y a des hommes qui suivent le CQMI de partout. Ils ne sont pas encore divorcés, ils sont en approche, en observation, en réflexion. Il y a ceux qui sont dans d'autres agences ou ont fait le choix de sites de rencontres, mais qui dans le CQMI ont trouvé finalement des réponses nombreuses. Il y a aussi aux abords de la communauté, comme celle de l'Anneau… si brillamment mise en scène par Tolkien, des ennemis tapis dans l'ombre ! C'est que comme toutes les maisons qui transpirent le bonheur, il y a un effet aimant, une attirance immuable de personnages, de concurrents, de personnes malveillantes pour le CQMI. Ils viennent attirés par cette lumière, ils y voient finalement tout ce qu'ils n'ont pas, et dans les sentiments humains, la jalousie, la haine et le dépit, les frustrations sont parfois très puissantes chez certains et certaines. Ceux-là bien sûr ne sont pas de la communauté Cqmiste ! Ils n'en seront jamais…

La Jalousie ?

C'est à vrai dire un excellent signe pour le CQMI et les Cqmistes, de penser que des gens envient ce qui se fait ou se passe au CQMI. Le succès génère parfois l'envie chez les voisins, l'amour, l'amitié, la joie, le bonheur, la réussite, les ondes positives suscitent l'attirance de gens qui hélas ont du mal à se libérer de carcans ou d'idées préconçues. Dans cette vie, il y a ceux qui construisent des maisons heureuses et remplies de lumières chatoyantes, de gens fidèles et solides, de valeurs concrètes, d'efforts consentis, de récits autour de tout ce que vous devrez faire, ne pas faire, de tout ce que vous devrez endurer, patienter, des échecs que vous connaîtrez, mais des réussites que vous récolterez, si vous êtes prêts, si vous êtes ouverts, si vous avez de l'empathie, de la bonté et de l'amour, ainsi que de l'amitié à offrir à vos proches. Et puis il y a les autres, les destructeurs. Dans mon existence trépidante et romanesque, pour les rares qui connaissent ma propre vie, j'ai rencontré parfois des gens destructeurs, j'ai vu parfois des maisons du bonheur. J'ai toujours souffert des premiers, très sensible aux énergies et aux ondes. Mais j'ai toujours eu l'envie d'entrer dans ces maisons illuminées, non pas pour prendre, mais pour donner, et peut-être recevoir. C'est en donnant justement que vous recevrez des autres Cqmistes des cadeaux de la vie. C'est en étant généreux et droit que vous réussirez comme Antoine à découvrir une femme extraordinaire, la vôtre, votre épouse ! C'est bien sûr en ayant du cœur que vous réussirez ce que vous entreprendrez, que vous vous relèverez après les chutes, que vous avancerez après les reculades. Car ici c'est une autre force du CQMI, ne pas mentir, dire les choses, expliquer les embûches, raconter comment revenir plus fort après les blessures, pardonner, se pardonner aussi dans nos erreurs.

Vous y croyez ? Moi aussi et je le vis également, tous les jours qui passent depuis un an je chemine désormais avec le CQMI à mes côtés. C'est une maison où je peux toquer, dire un bonjour et m'empresser de venir en aide au maximum des gens qui y passent, qui s'y trouvent et pour certains qui y restent. Il y a des gens à qui je n'ai jamais parlé personnellement, d'autres avec qui nous nous sommes écrit quelques mots gentils et bienveillants, comme avec Nadia, assistante et coordinatrice du CQMI. Il y en a d'autres avec qui je n'ai jamais parlé mais que je connais… comme Borislava, car comme je l'ai dit plusieurs fois, le couple premier du CQMI c'est bien Antoine et Borislava. Ce sont des gens courageux, travailleurs, attentionnés et aimants avec leurs proches. Voilà déjà qui me suffit à moi pour donner ma propre confiance. Je peux recevoir un conseil et en donner, je suis dans l'ombre d'une plume, parfois nommé au hasard des vidéos ou des Lives, mais ceci n'a aucune espèce d'importance. Ce qui est important c'est que des couples se forment et se formeront de femmes slaves, russes et ukrainiennes, avec des hommes d'Occident, souvent de France ou du Québec, mais aussi de Belgique, de Suisse, d'Afrique du Nord et d'ailleurs. Je me trouve derrière ces hommes qui font cette expérience atypique et incroyable, ils ne le savent pas mais je suis derrière eux. Je suis derrière eux parce que je connais ce monde, peut-être pas totalement, mais j'en possède une vision globale, une longue expérience de vie en Ukraine et en Russie, car c'est moi qui suis venu dans ces pays et non mon épouse. C'est un plaisir immense de voir ceux qui réussissent, de sentir leur volonté de réussir, de voir qu'ils réussiront, où qu'ils aboutiront, même après plusieurs voyages. Cette joie, c'est de savoir que des personnes en plus sauront ce que je sais, comprendront ce qu'Antoine dit, explique et conseille, sentiront ce qu'une femme telle que Borislava ou la mienne ont de magnifique, de rare et de précieux. Tout le bonheur du monde de la fameuse chanson, voilà ce qu'est souvent le CQMI.

Alors, modestement et humblement, je viens porter ma pierre à l'édifice et remercier déjà les adhérentes, les adhérentes, l'équipe, les visiteurs, les lecteurs occasionnels ou fidèles, Antoine et Borislava, la grande communauté des Cqmistes, celle qui aime, qui donne, qui échange, qui construit, qui veut faire que ce monde soit meilleur, plus beau, plus simple et plus juste. Ces valeurs, tout cet Amour, je souhaite de toute mon âme qu'elles soient partagées par vous, et j'en profite pour vous souhaiter à toutes et tous, une excellente et heureuse année 2019, emplie de bonheur, de joies, de réussites, de prospérités, de santé et bien sûr d'amitié et d'un immense amour, celui des hommes pour leurs femmes et de ces dernières pour leurs hommes. C'est un cri fraternel, un cri d'Amour pour ma chère et tendre, et un espoir pour que vous tous, aussi, vous connaissiez cela dès à présent ou à l'avenir. Bonne Année 2019 !

Pour rejoindre Hervé : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
vues 284 fois