Téléphone : 514-569-6333

Téléphone : 06 15 09 43 47

Top 5 des meilleurs Maris pour les femmes russes Top 5 des meilleurs Maris pour les femmes russes Agence CQMI

Top 5 des meilleurs maris étrangers pour les Femmes Russes

6 juin 2018

L’homme francophone qui est en recherche de son épouse en Russie aura souvent une impression déformée de l’importance et du prestige de la culture française dans le monde russe. Pour beaucoup de femmes russes la différence entre le Québec et le reste du Canada restera un mystère du fait de l’éloignement du continent américain, beaucoup n’auront tout simplement pas entendu parler du Québec. La Belgique ne leur évoquera pas beaucoup de choses, la Suisse beaucoup plus et la France se trouvera le pays francophone le plus connu. Mais l’homme français, ou francophone de Belgique, du Luxembourg, de Suisse ou du Canada est-il attrayant dans l’esprit des femmes russes ? En se posant cette question nous avons parcouru la presse féminine russe et certaines des agences qui produisent des articles conseils comme le Centre européen de création de famille, ou encore Elena’s Models, les journaux Passion.ru ou encore Woman.ru. Alors quels sont, dans l’idée des Russes, les pays où les femmes slaves trouveront les meilleurs maris ? Réalisons une petite enquête pour le CQMI et découvrons donc ceux qui attirent les femmes russes.

La première chose à savoir c’est que dans le regard des femmes russes en général, le grand point noir de tous les hommes occidentaux, de l’Américain, jusqu’au Suisse et à l’Espagnol c’est… pour résumer, qu’il ne dépense jamais sans compter, qu’il gère son argent et qu’il n’inondera pas son épouse de cadeaux. En ce sens dans les conseils des différents articles, l’homme russe apparaît meilleur que tous ses confrères étrangers, à la fois dans l’attention qu’il porte à sa compagne par les présents… mais aussi par sa galanterie plus marquée. Cependant au-delà des mises en garde sur les maris étrangers, parfois de manière virulente dans les réseaux sociaux et sur Internet en Russie et en Ukraine, le sujet du meilleur mari pour les femmes russes passionne littéralement les blogs, les forums et les espaces dédiés. Messieurs les francophones, mes chers compatriotes français, voici donc le top des maris à épouser par les femmes russes… du moins selon un certain point de vue.

1- Le mari Américain.

C’est le mariage supposé idéal et le plus prestigieux, se marier avec un Américain. Malgré le poids de la Guerre Froide, les relations désastreuses entre la Russie et les États-Unis depuis un bon siècle, les sanctions, l’image négative en Amérique de la Russie, les complications extrêmes pour pouvoir s’y installer… la femme russe rêve donc d’un Américain ! Et la femme ukrainienne aussi ! 

flag 3371279 640

2- Le mari Allemand, Autrichien ou Suisse… Allemand.

C’est l’autre mariage de prestige, par ailleurs plus confortable car l’Allemagne se trouve peu éloignée de la Russie, seulement quelques petites heures d’avion, l’Autrichien et l’Allemand étant vu comme un seul et même peuple. Si nos amis suisses francophones poussaient un cri de joie en se voyant dans le classement, il ne s’agissait en fait que du désir d’épouser un de vos compatriotes suisses allemands. Le prestige de la Suisse tenant beaucoup à son statut en Europe, sa richesse et son confort supérieur à tous ses voisins européens sauf bien entendu le petit Luxembourg et la microscopique principauté de Liechtenstein. C’est la première nation européenne venant en tête de liste mais avec son lot de complications essentiellement due selon les différents sites au caractère pragmatique et froid de l’homme allemand et au passé douloureux communs à l’Allemagne et la Russie.

3- Le mari Turc.

Bien que les francophones puissent être surpris par la présence d’un mari turc dans la listes de préférence des femmes russes, il faut savoir que la Turquie est la première destination de tourisme des Russes à l’étranger. Des millions de Russes vont naturellement se reposer en Turquie, appréciant la douceur du climat, la qualité des services touristiques offerts par les Turcs par ailleurs deuxième nation au monde en nombre de touristes étrangers accueillis (loin derrière la France). Une fois de plus étrangement, la femme russe serait donc associée avec un homme d’un pays réputé être un vieil et coriace ennemi de la Russie. Des siècles de guerre entre les deux nations rempliraient des tonnes de manuels historiques, mais malgré l’hostilité souvent affichée par les deux pays dans leurs relations diplomatiques, jusqu’à ces derniers temps, l’homme turc, malgré la religion musulmane reste une option acceptable pour une femme russe, l’homme turc ayant par ailleurs une longue tradition de mariages mixtes.

Lire le témoignage d’Olga mariée à un homme turc

venice 194835 640

4- Le mari italien,

L’homme italien trouve finalement grâce aux femmes russes en se hissant dans ce top 5 et déposant ses concurrents latins ou méditerranéens que pourraient être l’Espagnol, le Français, le Portugais ou le Grec. C’est surtout l’Italien du Nord qui ressort dans les différents articles, originaire du Piémont, de Lombardie, de Toscane, de Romagne ou de Venise, son prestige est grand et s’explique aussi par les relations économiques importantes entre les deux pays. Malgré une réputation sulfureuse et délétère d’homme volage, jaloux et instable, l’homme italien marque des points par sa classe, ses talents de séduction et sa générosité, tout autant que sa réputation de père solidement attaché à ses enfants.

5- Le mari finnois,

C’est le candidat surprise de cette préférence, issu là encore d’une nation ennemie de la Russie et qui fut par ailleurs longuement partie intégrante de l’empire russe des tsars, violentée en 1939-1940 par la puissante URSS, le mariage finnois ne partait pas vraiment dans les favoris. Un paramètre très important cependant joue beaucoup en faveur de ce mariage, c’est la position de voisin de la Russie, avec une immense frontière, l’excellent niveau de vie de la Finlande et la réputation relativement bonne des maris finnois, malgré des histoires sordides d’enfants confisqués et de mères russes expulsées suite à des divorces conflictuels. 

Le poids… des relations économiques dans ce classement.

En se penchant plus en avant sur ce classement, il nous a paru intéressant de le mettre en corrélation avec celui des partenaires économiques les plus importants de la Russie ces dernières années. Ce classement comprend donc : 1- la Chine, 2- les Pays-Bas, 3- l’Allemagne, 4- l’Italie, 5- l’Ukraine, 6- la Biélorussie, 7- la Turquie, 8- le Japon, 9- les États-Unis, 10- la Corée du Sud, 11- la Pologne, 12- le Kazakhstan, 13- la Grande-Bretagne, 14- la France, 15- la Finlande et enfin 16- la Lettonie. De fait pour des raisons évidentes de frontières et de proximités des cultures, la plupart des mariages mixtes avec des femmes ou des hommes russes sont bien d’ancien membres de l’Union soviétique (et où existe souvent encore d’importantes diasporas russes). Vous remarquerez facilement que le classement des magazines féminins russes donne l’Allemagne, l’Italie, la Turquie et les États-Unis, tous dans le top 10 des partenaires commerciaux de la Russie. Du côté des touristes venant en masse en Russie, il sera intéressant de noter qu’avant tout ces touristes viennent de : 1- Chine, 2- Allemagne, 3- États-Unis, 4- Turquie, 5- Israël, 6- Grande-Bretagne, 7- Corée du Sud, 8- Italie, 9- Espagne et 10- France. Là encore nous retrouverons nos Allemands, nos Américains, nos Turcs et enfin nos Italiens dans le top 10 des touristes étrangers visitant la Russie[1]. En toute logique, la Chine arrivant nettement première dans les deux cas, elle aurait dû se trouver en première ligne des pays attractifs pour y trouver un mari. Cependant, pour qui connaît la Russie, si ce pays éprouve une crainte d’une autre nation, cela n’est nullement de l’Allemagne ou des USA… mais bien de la Chine avec qui la Russie possède une frontière longue, des espaces démographiquement très peu peuplés et au contraire un voisin chinois surpeuplé et inquiétant dans l’opinion général des Russes (par ailleurs très intéressés par les langues asiatiques considérées d’avenir, que sont le chinois, le japonais et le coréen). De la même façon en observant les destinations préférées des russes en matière de tourisme à l’étranger, le classement sera le suivant : 1- Finlande, 2- Égypte, 3- Turquie, 4- Chypre, 5- Israël, 6- Bulgarie, 7- Tchéquie, 8- les Émirats arabes unis, 9e la Lettonie et enfin 10- la Lituanie, à noter que la Chine arrive en 11e position, l’Allemagne en 15e position et la Suisse en 16e position. Dès lors, au-delà des voisins proches, les échanges commerciaux et touristiques pèsent comme nous le voyons un poids énorme (sauf dans le cas chinois) dans « cette préférence ». Mais dans les faits, quels sont les maris étrangers des femmes russes au-delà des fantasmes énoncés ?

Ces maris étrangers des femmes russes.

C’est ici une certaine difficulté au niveau des données disponibles, mais en creusant un peu nous avons découvert un article de l’année 2009 donnant toutefois un classement des mariages mixtes célébrés en Russie. Les époux étrangers viennent donc : 1- d’Ukraine, 2- d’Arménie, 3- du Tadjikistan, 4- d’Azerbaïdjan, 5- d’Ouzbékistan, 6- de Moldavie, 7- de Biélorussie, 8- du Kazakhstan, 9- de Géorgie et 10- du Kirghizstan. Les mariages mixtes de pays européens de l’Ouest arrivent dans l’ordre suivant : Allemagne, Grande-Bretagne, Lituanie, Italie et enfin la France ! En comparaison des relations économiques bien moindre, d’un tourisme moins intensif, la France apparaît donc comme un pays intéressant pour les femmes russes comme le fait remarquer cet article de Woman.ru[2]. Un petit passage explique en effet que les hommes italiens et allemands sont les plus populaires des Européens de l’Ouest, mais que Français et Scandinaves sont aussi bien placés dans l’esprit des femmes russes de Moscou et de province. Plus intéressant sont les explications données des préférences russes chez les hommes étrangers dans les tranches d’âges de femmes russes nées avant 1980. Selon l’auteur de l’article les femmes russes frisant la quarantaine et au-delà préfèrent en général des hommes posés, calmes et que les relations avec des hommes de pays latins, du pourtour méditerranéen sont beaucoup plus difficiles. Les chances d’hommes français originaires de Provence, du Languedoc, d’Aquitaine seront donc moindres en face de ces femmes russes que leurs voisins des Alpes, de Bourgogne, de Bretagne, de Normandie, de Belgique ou de Suisse. L’article continue en précisant que parmi les pays jugés difficiles pour l’enregistrement d’un mariage, au contraire l’Espagne et l’Italie sont des pays réputés plus aisés que l’Allemagne. Quant à la France, la moyenne d’acquisition de la nationalité des femmes étrangères mariées à un Français qui en font la demande, selon des données du Ministère de l’Intérieur atteint 94 % des demandes, pour des données totales variables en fonction des années comme l’indique l’INSEE[3]. Les causes de refus d’acquisition de la nationalité française par mariage sont avant tout des suspicions fortes de mariages blancs, ou gris[4]. L’inquiétude que pourraient donc avoir des candidats français au mariage avec des Russes, par rapport à la situation politique, doit donc être jetée aux orties, mais vous aurez conscience par contre et selon les conseils avisés d’Antoine, qu’il n’en sera pas du tout de même pour les femmes russes candidates à l’émigration et au mariage avec un homme canadien. Le cas des hommes belges doit être vérifié mais devrait se trouver similaire aux facilités observées en France, ce qui devrait être moins vrai pour la Suisse, par ailleurs dans l’espace Schengen, mais nullement dans l’Union européenne et possédant ses règles propres.

 

Les chances des hommes français face à des femmes russes ?

Ces chances sont fortes à la condition que les candidats au mariage avec une épouse russe possèdent des qualités attendues. Dans l’esprit général des Russes, le Français partira avec la réputation du French Lover, tenace dans l’imagerie populaire en Russie, homme volage, papillonneur, indécis, changeant d’avis comme de chemises, assez peu « guerrier », futile et potentiellement instable par son goût… de la révolution et des changements à 180°. Réputé également bavard et peu sérieux dans ses actes, il sera aussi vu comme un avare et un radin invétéré et l’un des moins généreux de tout le panel d’hommes que comprend l’Europe occidentale. Derrière ce portrait peu flatteur auquel s’ajoute aussi une réputation de chauvinisme borné et de fierté déplacée pour un si petit pays presque désormais insignifiant, les hommes français possèdent également une pléiade d’atouts majeurs dans l’esprit des femmes russes. L’homme français sera en effet considéré pour ses talents… d’homme d’intérieur, du cuisinier, en passant par ses dons naturels dans la tenue d’une maison jusque dans les extérieurs, par son don naturel pour les choses raffinées, le bon goût, ses savoirs culinaires et œnologiques compris, sa gentillesse et sa galanterie supposée, la douceur de son caractère, l’excellent père et l’homme très attaché à ses enfants, impliqué profondément dans la famille, l’éducation et le suivi de la vie des petites têtes blondes peuplant le foyer. Les femmes russes apprécieront particulièrement les hommes actifs et possédant des talents avérés dans l’entreprenariat, l’artisanat, le commerce, le management, le créatif, les professions libérales, les milieux intellectuels (pour des femmes d’un certain niveau d’éducation).  Les hommes polyglottes seront particulièrement appréciés par le fait que les femmes russes seront souvent en capacité de parler l’une des langues importantes d’Europe de l’Ouest, en particulier l’Anglais, l’Allemand, l’Italien ou l’Espagnol, et bien sûr parfois le Français. Mais laissons comme souvent témoigner Hervé de son expérience dans son entourage :

« J’ai pu remarquer dans mon entourage que des Français de régions plus froides, plus montagneuses et correspondant grosso modo à l’ancien pays de langue d’Oïl font des associations harmonieuses, je ne dis pas que mes compatriotes méridionaux n’auront pas leurs chances bien entendu. Parmi les mariages heureux que je connais de couples franco-russes, je peux citer un couple formé par une Moscovite (d’un haut niveau d’études), avec un Alsacien vivant et travaillant en Suisse. Je pense véritablement que la nature « germanique » ou « scandinave » ou « celte » des Français aura un impact positif sur les relations avec une femme russe, par des traits de rigueur, de calme, de proximité plus grande, Lorrains, Alsaciens, Bourguignons et Franc-Comtois, Savoyards, Auvergnats, Normands, Bretons, Picards auront un cheval d’avance sur leurs compatriotes du Sud. L’extravagance sera difficilement perçue par les femmes russes, mais les Catalans, les Basques, les Occitans, Gascons et Béarnais pourront jouer des fortes valeurs qu’ils possèdent souvent à un haut degré, à travers des traditions fortes et plus préservées que dans le grand tout centralisateur des autres régions de France. La notion de liberté chère aux Français sera mal perçue par les Russes, confondue souvent comme liberté sexuelle d’aller voir plus loin, au lieu de liberté de pensées qui sera en France perçue comme une garantie d’indépendance et d’intelligence. La femme russe n’a que faire d’un homme « libre ». Ici peut naître un paradoxe important puisque le mot « Franc » veut dire « homme libre », et que dans les temps anciens on parlait de ville franche, pour celles exemptées d’impôt, et le terme Franche-Comté vient aussi de cette signification. Une chose est certaine, parmi les couples que j’ai vus, notamment par exemple celui d’un entrepreneur bourguignon et d’une femme ukrainienne de Melitopol d’un milieu simple, ce qui compte c’est les pas que chacun des deux époux feront vers l’autre. Ceci passera souvent par la pratique des deux langues, par des voyages nombreux dans le pays d’origine de l’épouse (ou de l’époux), par des partages et un respect de la culture de l’autre, son assimilation. Plus ce degré d’assimilation sera fort par les deux parties, plus vous aurez de chances d’avoir un mariage heureux. Dans tous les cas une femme russe vous jugera sur vos actes, vous n’aurez jamais de chèque en blanc ! ».

wedding 443600 640

Vous serez peut-être intéressés par les avis d’une Agence matrimoniale russe faisant la description de tous les hommes européens présents dans leurs listes d’adhérents, en partant de l’Allemand, de l’Autrichien, à l’Italien, du Suédois, au Suisse, en passant par le Norvégien, l’Espagnol, le Britannique ou le Français. Chaque cas est évoqué précisément, parfois avec une teinte de stéréotypes, mais donne toutefois des éléments intéressants sur les inquiétudes et les attentes des femmes russes par rapport aux Français[5]. L’inquiétude annoncée sera avant tout « la terrible fierté » des Français et leur auto-admiration exagérée de leur propre pays, le rationalisme, leur manie de fonder de nouvelles règles qu’ils n’observeront pas et le fait que les conducteurs français sont les plus indisciplinés d’Europe (dixit) ! Cependant cette observatrice note que la réputation d’infidélité des Français n’est en rien justifiée, indiquant l’importance de la défense des valeurs familiales et de la famille chez les hommes français, des hommes polis, éduqués, sentimentaux et romantiques ce qui explique pour l’auteur « que ce n’est pas pour rien que les femmes russes rêvent d’épouser un Français ! Nous vous souhaitons d’épouser un Français ! ».

Français et francophones, vous pouvez donc être rassurés sur vos armes et vos capacités à construire une relation forte et durable avec une femme russe ou ukrainienne. A armes égales vous serez même plus attractifs que le sévère allemand, plus désirable que l’Italien volatile, plus prestigieux que le Turc, plus cohérent que l’Américain, plus exotique que le Finlandais et une femme russe ne regardera même pas le Chinois qui pourrait se trouver à vos côtés. Vous prendrez garde toutefois à juguler votre sang latin trop brouillon, à dépasser votre sang germain trop sérieux, à discipliner votre sang celte trop tapageur ou rêveur, comme dans tout la modération sera souvent le nid du succès et n’oubliez jamais de valoriser et de défendre vos traditions régionales, c’est probablement un des meilleurs conseils à donner afin que vous puissiez démontrer… que non vous n’êtes pas un stéréotype, mais issu d’une des civilisations les plus attachantes avec ses richesses et ses merveilles.

Hervé et l’Agence CQMI.

 

[1] https://fr.rbth.com/ps/2015/12/25/les-touristes-etrangers-raffolent-de-la-russie_554899 article de décembre 2015, du média Russia Beyond.

[2] http://www.woman.ru/relations/marriage/article/61185/ datant de 2011.

[3] https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381644 selon les chiffres publiés par l’INSEE en 2016, soit plus de 20 000 acquisition de la nationalité par mariage.

[4] https://www.legavox.fr/blog/maitre-haddad-sabine/definition-mariages-blanc-gris-10525.htm définition de ce que sont les mariages blancs ou gris, article d’une avocate du 17 janvier 2013.

[5] http://www.emacentre.com/man

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
vues 690 fois