fbpx
L'effet de halo : les apparences sont parfois trompeuses L'effet de halo

L'effet de halo : les apparences sont parfois trompeuses

3 octobre 2021

Cher Ami,

 

Après vous avoir parlé de l'effet miroir la semaine dernière, j'aimerais aborder un sujet qui me tient à coeur : l'effet de halo.

C'est un phénomène très intéressant lorsque vous êtes dans une agence de rencontre ou un site de rencontre comme l'Agence CQMI. 

Je vous explique de quoi il s'agit : 

En 2011 une étude de la London School of Economics faisait part que les personnes avec un beau physique sont plus intelligentes que la moyenne.

Intrigué ?

Évidemment, c'est complètement ridicule.

Comment pourrait-il y avoir un lien quelconque entre l'intelligence d'une personne (son Quotient intellectuel) et la beauté de son apparence physique ?

 

***

Définition de l'effet de halo

 

Non, cela ne s'explique pas de cette manière, c'est l'effet de halo.

Autrement dit, il s'agit encore d'un biais cognitif basé sur des associations à partir d'une contamination de votre première impression.

Vous avez déjà entendu la phrase suivante : "il faut faire une bonne première impression lors d'un entretien d'embauche".

Pour être plus exact, il faudrait dire : "il faut arriver bien habillé en costume pour contaminer le jugement de notre interlocuteur"

Une fois que la personne qui doit vous juger part d'une bonne impression de vous (votre physique), elle va avoir la fâcheuse tendance de corréler sa première idée de vous avec les jugements qui suivront.

Si cette personne est belle physiquement, elle m'inspire confiance.

Si elle m'inspire confiance, elle doit être bien éduquée.

Si elle est bien éduquée, elle doit être intelligente, etc...

 

C'est ainsi qu'on explique la fameuse étude de la London School of Economics, avec l'effet de halo.

  

*** 

Application de l'effet de halo en politique

 

Une fois que vous aurez bien intégré ce biais cognitif qui nous affecte tous, vous allez comprendre bien des choses autour de vous. 

Tenez, en politique par exemple. 

Vous avez certainement entendu parler de la réélection de notre premier ministre au Canada pour un troisième mandat. 

Certes avec un gouvernement minoritaire, mais ses 3 élections successives s'expliquent en grande partie par la grâce de son physique de boxeur qui plait énormément aux femmes, et aux hommes.  

S'il est aussi beau, il m'inspire confiance, s'il m'inspire confiance, je vais voter pour lui... 

L'effet de halo. 

D'ailleurs, à chaque élection je m'amuse à prévoir à l'avance les résultats en fonction de la présentation physique des candidats.

Je me trompe rarement.

Tenez par exemple Zelensky en Ukraine (acteur réputé élu président), Macron en France qui présente tout de même bien mieux que Marine, Justin au Canada, etc.

Mais voyons plutôt un autre exemple qui m'a beaucoup intrigué :

 

***

Application dans les médias

 

À la télévision française : 

Dans le paysage audiovisuel en France, j'ai toujours été frappé par la disparition soudaine de David Pujadas du Journal de 20 heures de France 2 alors que le beau et charmant Laurent Delahousse restait dans sa position sans que rien ne lui soit jamais reproché.

Pour comprendre les décisions de cet ordre, il vous suffit de comparer les physiques des journalistes respectifs.

David Pujadas, quoique bien plus intelligent que son confrère, ne fait pas le poids au niveau de l'apparence physique.

Ce qu'il fait et dit est donc forcément moins intéressant.

David devient moins intelligent car il est moins beau que Laurent.

 

C'est l'effet de halo.

 

Maintenant, voyez plutôt comment l'effet de halo peut aussi avoi un impact sur votre santé :  

***

 

Application dans le domaine médical :

 

Dans un de ses livres sur les biais cognitifs, Nassim Taleb pose une question hyper intéressante :

(Réfléchissez bien avant de répondre)

 

Imaginez que vous devez vous faire opérer pour une chirurgie très sérieuse dans un hôpital de votre région. 

Vous avez le choix entre 2 chirurgiens ayant exactement le même nombre d'années d'expérience dans ce même hôpital.

Le premier est l'image même du chirurgien compétent. Il ressemble à un vrai chirurgien, avec une belle apparence, propre, un bureau en ordre parfait, poli, aimable, sportif. Bref, bien comme il faut. 

Le second ressemble à un boucher. Il a les cheveux longs (comme le professeur Raoult), il se comporte de manière bizare. Il est imprévisible, son bureau est en désordre, il n'est même pas rasé. Bref, il est plutôt inquiétant d'un premier abord.

 

À votre avis, lequel des 2 est le plus compétent ? Lequel choisiriez-vous pour votre chirurgie ?

 

Pas facile de répondre... 

Pourtant, Nassim Taleb explique dans son livre qu'il choisirait sans hésiter le chirurgien aux cheveux longs qui a l'air bizzare. 

Ce chirurgien est sans aucun doute beaucoup plus compétent que le premier parce qu'il est tout de même arrivé à sa position en dépit de tous les critères de jugement négatifs qui ont jallonnés sa carrière professionnelle.

Le premier chirurgien, propre et joli de sa personne, n'a probablement jamais eu de difficultés pour imposer son jugement et ses compétences aux autres et réussir.

Vous comprenez ?

C'est dans l'adversité qu'on se bâtit une expérience solide et non pas dans la facilité. 

Il y a fort à parier que le chirurgien aux cheveux longs est beaucoup plus compétent que celui qui est bien propre de sa personne.

 

***

Application dans le domaine de la rencontre amoureuse

 

Maintenant, dans le domaine de la rencontre amoureuse, c'est encore plus vrai.

Il suffit de voir dans les films à Hollywood quand l'actrice principale apparait et que tous les hommes qui l'entourent perdent leurs moyens.

Sa beauté en impose...

 

C'est l'effet de halo.

 

Pourquoi des agences de rencontre concurrentes utilisent des jolies jeunes filles pour présenter leurs programmes sur YouTube ? 

Avez-vous un avis sur la question ? 

Une jolie jeune fille a plus de crédibilité qu'une fille sans aucun charme. 

Mais le problème, c'est que ça devient hyper dangereux. 

Si tout ce qu'elle dit est vrai, simplement parce qu'elle est jolie... 

Vous risquez d'avoir des ennuis.

 

***

 

Certains hommes qui entament une communication avec une jolie fille de notre agence vont la croire sur parole sans rien vérifier, simplement parce qu'elle est belle. 

Alors qu'avec une femme plus ordinaire, leur esprit critique sera fortement aiguisé.

Intéressant non ? 

Sans même s'en rendre compte. 

Normal, il s'agit d'un biais cognitif. 

Là où ça devient carrément génial c'est quand l'homme est convaincu de la sincérité de la femme simplement parce qu'elle est belle. 

De la même manière que des millions de téléspectateurs feront plus facilement confiance à Laurent Delahousse sur France2 plutôt que David Pujadas.

 Un homme qui est en admiration devant la beauté d'une très belle jeune femme ukrainienne est convaincu de la sincérité de ses sentiments et de sa connexion spéciale avec elle, uniquement parce qu'elle est jolie... 

C'est fascinant non ?

Ne riez pas, nous sommes tous soumis à ce biais cognitif très insidieux qui s'appelle l'effet de halo. 

Tout part d'une contamination de notre jugement simplement parce que la personne en face de nous se présente bien, sous une belle apparence.

 

Et après cela, on vous dira que l'habit ne fait pas le moine...

 

***

 

Je vous souhaite un bon week-end en santé !

 

Antoine.

Agence CQMI(https://www.cqmi.ca/fr/)

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
vues 444 fois