4472-B, rue Saint-Denis,
Montréal, QC, H2J2L1
Google Maps

Centre Québécois des Mariages internationaux 4472-B, rue Saint-Denis,
Montréal, Qc, H2J2L1
Google Maps

Natalia et son client Belge en Ukraine – Assistante CQMI

langue française

Ce Reportage vidéo est intéressant à plus d’un titre. Tout d’abord parce qu’il s’agit d’un homme belge qui est allé chercher l’amour en Russie à plusieurs reprises et sans succès avec d’autres agences de rencontre que le CQMI. Il en a logiquement déduit qu’il manquait une corde à son arc pour réussir son projet amoureux. En visionnant les vidéos du CQMI, il a été attiré par le concept des assistantes. Il s’est dit que probablement les assistantes CQMI étaient l’ingrédient manquant pour atteindre son but. Au mois de mai, alors que le voyage à Kiev était plutôt mal engagé avec son client Belge, Natalia a fait preuve de solidité et a été capable de retourner une situation difficile. Encore une fois il s’agit du problème de la différence d’âge entre l’homme occidental et la femme slave. Comme nous en avions parlé en vidéo à plusieurs reprises, si vous souhaitez vous marier avec une femme qui pourrait être votre fille, vous vous exposez à la douche froide de la réalité.

Première partie : Antoine présente l’entrevue de Natalia

Présentation du client de Natalia

un homme de 44 ans qui vit en Belgique, séparé, avec 2 enfants adolescents en garde partagé qui a déjà fait plusieurs voyages romantiques en Russie sans succès. Il a décidé de s’inscrire au CQMI parce qu’il a été séduit par le système des assistantes en voyage de groupe.

Son objectif (qu’il m’a indiqué clairement au départ) est de rencontrer une jeune fille ukrainienne dans la vingtaine car il pense que les jeunes femmes slaves sont plus joyeuses et plus en adéquation avec son caractère.

Cet homme s’est inscrit environ 3 semaines avant le voyage de mai donc il n’a pas forcément eu le temps de bien discuter par Skype avec les dames ukrainiennes qu’il a choisi de rencontrer.

Cette histoire est d’autant plus intéressante que cet homme belge a rencontré l’amour grâce au CQMI et grâce au travail de son assistante Natalia. Il avait donc pressenti pour son bien que l’assistante était indispensable. Il a senti le besoin d’utiliser les services du CQMI du fait de l’aide donnée par nos assistantes, dont Natalia, Svetlana, Nadia.

Au niveau des faits : que s’est-il passé exactement à Kiev ?

Sur sa liste de rencontres complète, cet homme avait 4 rencontres planifiées avec des filles beaucoup plus jeunes que lui. Des femmes de type mannequin ayant 20 ans de moins ou même davantage. Ces filles ne se sont pas présentées aux rencontres en invoquant des prétextes farfelus ou mensongers.

Ces filles ont été supprimées de notre site de rencontre. En effet, notre politique est très stricte sur cet aspect. Si une fille ne se présente pas à une rencontre sans avoir un bon prétexte, nous l’excluons de l’agence.

Toutefois peut-on réellement leur en vouloir ? Les filles ont accepté au départ par politesse pour ne pas déplaire à l’agence. Rappelez-vous ce que disait Svetlana au sujet du fait que les femmes ukrainiennes ne veulent pas dire Non. Au moment décisif de la rencontre, elles ne veulent pas perdre une demi-journée pour une rencontre stérile qui ne mènera nulle part.

Nous avons donc dû refaire un agenda de rencontre sur place avec l’aide de l’assistante et de l’équipe CQMI. Dans cette situation c’est le paramètre temporel qui est le plus critique car il faut renverser la situation alors que nous avons seulement quelques jours pour atteindre un objectif. Et devinez ce qui s’est passé ? Notre travail et nos efforts ont payé puisque de son propre aveu, cet homme a rencontré la femme de sa vie.

Note au sujet de l’humour Belge ! Revoir la vidéo sur les 10 conseils

L’humour restera toujours une thématique régionale qui déborde rarement vos frontières. Ce qui est drôle en Belgique ne le sera pas forcément en Ukraine. Natalia mentionne des moments de flottement lorsque son client faisait de l’humour à Kiev.

Préparation d’une liste de questions ouvertes très pertinentes contrairement aux questions fermées.

Natalia mentionne que son client de Belgique avait très bien préparé son voyage en préparant des questions.

Aujourd’hui il est retourné à Kiev pour passer plus de temps avec sa conjointe et construire sa relation. Cette femme ukrainienne n’a pas 22 ans mais 33 ans. Et vous ferez attention au discours de Natalia, il l’appelle la femme de sa vie.

Deuxième Partie : Témoignage de Natalia – assistante CQMI : une semaine difficile !

En résumé ce n’était pas facile, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas.

Organisation matérielle :

Natalia pense que l’organisation de l’agence CQMI était impeccable. Il n’y a pas eu d’incidents à signaler sur le plan de la logistique en Ukraine.

Les Cadeaux offerts :

Des beaux bouquets de fleurs. Son client choisissait les fleurs en fonction des femmes qu’il rencontrait. Voir les conseils de Philippe en ce qui concerne les cadeaux.

Les lieux des rencontres :

Les rencontres se sont fait dans un coin tranquille pour aborder des questions à caractère privé. Il est mieux de faire la rencontre dans un endroit secret et intime. Il faut éviter les lieux publics.

Le sujet délicat de la différence d’âge.

Les grandes différences d’âge ont causé des problèmes. Elle indique que son client a été désespéré et il est mieux d’accepter les conseils.

Pourquoi choisir des femmes beaucoup plus jeunes ?

Le physique, la joie, une femme qui n’a pas d’expérience négative.

Avez-vous aidé votre client ?

Natalia explique tout le travail de support moral et psychologique qui a été réalisé lorsque son client était désespéré. Elle a réalisé un travail d’assistance exceptionnel pour aider son client à se sortir d’une situation difficile dans un temps record.

Natalia est restée à l’écoute des sentiments de son client. Heureusement il a suivi les conseils de Natalia.

La rencontre de la femme de sa vie

Elle lui plait énormément mais cela n’a pas été facile car uniquement quelques femmes ukrainiennes de notre site l’intéressait.

L’importance de la traductrice se fait sentir lorsqu’il y a des différences culturelles dans la conversation

Préparation du client : il sait précisément ce qu’il veut et il prend en considération le paramètre de sa situation de famille avec ses enfants. Il est prêt à aider sa future conjointe à s’intégrer dans son pays en Belgique.

Son client avait préparé une liste de questions ouvertes. Il recherchait une femme qui a du caractère qui doit être responsable, joyeuse, répondre à ses plaisanteries et surtout aimer les enfants.

La problématique de l’humour : l’humour belge n’est pas drôle pour les femmes ukrainiennes.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
Centre Québécois des Mariages Internationaux
 
Centre Québécois des Mariages Internationaux
5 étoiles

Notez


Rating:

[email protected]