Téléphone : +1 514-794-5053

Téléphone : +1 514-794-5053

Moscou est une destination merveilleuse où il est définitivement bon de se rendre ! Mais pour passer un bon séjour romantique à Moscou, capitale de la Russie, une planification minutieuse peut faire toute la différence, alors suivez les conseils ci-dessous et vous pourrez vous détendre et profiter d'un séjour sans tracas dans cette ville fascinante.

Bien sûr, Moscou possède suffisamment  d'attractions pour attirer des visiteurs toute l'année, mais il vaut la peine de garder à l'esprit les conditions météorologiques et le type de vacances que vous voulez avant de fixer une date pour votre voyage.

moscow by night

1. Quand venir et que faut-il apporter ?

La première des choses à prendre en compte avant de partir en Russie est, bien sûr, la météo. Tout le monde sait que la Russie est un pays froid, mais Moscou n'est pas la Sibérie ou l'extrême Nord et, à part la vague de froid occasionnelle quand les températures peuvent descendre en dessous de -20 ºC, l'hiver est tout à fait supportable, si vous venez équipé. Et il faut garder à l'esprit que la vie culturelle de la ville est moins active pendant les mois d'été les plus populaires (Juillet-Août).

1 - A. L'hiver à Moscou

En hiver, qui dure de la mi-novembre à la mi-mars, la température moyenne est d'environ -8 ºC, mais il y a suffisament de soleil pour éviter les symptômes du TAS (Trouble affectif saisonnier). Moscou est probablement à son apogée après une bonne chute de neige abondante, quand le blanc transforme cette ville trépidante en un terrain de jeu feutré et joyeux, surtout quand les premières neiges s'installent en novembre. Pourvu que vous sortiez bien couvert, c'est un excellent moment pour venir avec les enfants, et il y a beaucoup d'occasions d'aller faire de la luge ou du patin, ou simplement profiter de l'atmosphère magique du centre historique.

Le 25 décembre est une journée de travail en Russie - le Noël orthodoxe est célébré le 6 janvier - et le Nouvel An est la grande fête de l'hiver. Les célébrations sont prises au sérieux et se poursuivent jusqu'au Nouvel An orthodoxe (13 janvier). Si vous avez des amis ou de la famille ici, c'est le moment idéal pour venir les voir, mais sinon, vous vous sentirez peut-être un peu à l'écart de ce jour férié.

Les vêtements essentiels en hiver comprennent un chapeau (ou un bonnet), une écharpe et des gants, des chaussettes épaisses, des bottes d'hiver et un manteau vraiment chaud.  N'oubliez pas que, s'il fait froid dans la rue, à l'intérieur il règne une température acceptable, voir normale pour les européens (dans des conditions de chauffage normaux bien évidemment !). Donc, à moins que vous ne prévoyez de passer toute la journée à l'extérieur, vous serez mieux lotis avec des vêtements qui peuvent être facilement enlevées et remis en place. Les sous-vêtements thermiques ne sont pas nécessairement le meilleur choix, à moins d'être particulièrement frileux.

moscow winter

1- B. L'été à Moscou

Moscou est une ville différente en été. Dès le début du mois de juin, les températures commencent à monter jusqu'à 30° C, ce qui, dans une ville enclavée de cette taille, peut sembler assez chaud . La plupart des Moscovites réagissent en essayant de passer le plus de temps possible en dehors de la ville, soit en vacances, soit la plupart des week-ends à la datcha (une maison de bois, en dehors de la ville, avec son lopin de terre, très prisée par les populations russes). C'est aussi la période de l'année où la plupart des théâtres ferment ou partent en tournée, bien que des dispositions soient prises pour la saison touristique. Juin est encore un bon moment pour visiter, cependant, et si vous prévoyez un séjour plus long, les mois d'été sont bien sûr le meilleur moment pour se rendre au "Golden Ring" ou pour visiter les autres attractions autour de Moscou.

Si vous prévoyez d'aller à la campagne, il vaut la peine d'apporter un insecticide. N'oubliez pas non plus que, bien que vous soyez tenté d'apporter "les bons vêtements" pour rester à l'aise avec la chaleur, les Russes urbains ont tendance à s'habiller de façon un peu plus formelle, plus sobre, que leurs homologues occidentaux. Bien qu'il n'y ait pas de règles strictes sur ce qu'il faut porter, l'uniforme touristique standard de casquette de baseball, t-shirt marcel, shorts et tong ne sera pas considéré comme très attachant par les habitants de la région, sauf pour les très jeunes. Plus vous vous habillerez sobrement, moins vous vous démarquez, et c'est généralement un avantage en Russie.

2. Le visa Russe

Si vous réservez un séjour par l'intermédiaire d'une agence de voyage, vous ne devriez pas avoir à vous soucier des visas et de l'inscription. Si, cependant, vous voyagez indépendamment, alors vous avez un certain nombre d'options plus ou moins compliquées et coûteuses à choisir afin d'obtenir un visa valide pour votre voyage. Il existe trois types de visa : Touriste,  Affaires et Privé. Celui que vous choisissez sera dicté moins par le but de votre voyage et plus par la durée de votre séjour, vos relations en Russie et la quantité de temps et d'argent dont vous disposez pour obtenir le visa. Un certain nombre d'entreprises privées offrent un soutien en matière de visas pour la Russie, ce qui vous évite de faire la queue au consulat local et de traiter avec des fonctionnaires consulaires souvent hargneux. Cependant, ces services ne sont normalement pas bon marché.

Il existe un formulaire de demande standard pour tous les types de visa, que vous pouvez demander au consulat de votre région. Quel que soit le type de visa que vous choisissez, vous aurez besoin d'une invitation officielle ou d'un bon touristique et vous devrez quand même obtenir et remplir une carte de migration à votre point d'arrivée. Vous serez normalement inscrit soit par votre hôtel, soit par votre agent de voyage, soit par votre propriétaire si vous louez un appartement. Si vous devez le faire vous-même, vous devez vous inscrire dans les trois jours ouvrables , et si vous voyagez ailleurs en Russie, dans toute autre ville où vous passez plus de trois jours ouvrables.

Pour demander un visa russe, vous devez avoir un passeport valide pendant au moins six mois après la date proposée de votre départ de Russie, et le passeport doit avoir une page blanche (ou deux ou trois, selon votre nationalité).

Une demande postale peut être faite pour tous les types de visa, vous évitant ainsi les tracas d'un déplacement en personne au consulat. Il faut toutefois plus de temps et une attention particulière aux détails.

Il est fortement recommandé de faire des photocopies de tous les documents que vous soumettez et que vous obtenez des autorités russes.

passport visa

3. L'arrivée à Moscou

* L'aéroport - Selon que votre vol arrive à Domodedovo International ou à Sheremetyevo-2, vous risquez d'être surpris ou vous vous demanderez dans quoi vous vous êtes embarqué. Le premier est récemment rénové, propre, moderne et efficace. Le deuxième, construit à l'origine pour les Jeux Olympiques de Moscou, et qui doit faire l'objet d'une révision depuis longtemps, est sombre, de mauvais augure et, espérons-le, la chose la plus désagréable que vous verrez de tout votre temps à Moscou. Sans surprise, de plus en plus de compagnies internationales choisissent d'atterrir sur le nouvel aéroport, ce qui a aussi l'avantage de soulager la surpopulation à Sheremetyevo.

Les deux aéroports se trouvent à environ 30 km du centre-ville, Sheremetyevo au nord-ouest et Domodedovo au sud-est. La réservation d'un taxi, dans l'un ou l'autre aéroport, peut être organisée à l'avance et, à condition que votre chauffeur n'ait pas à attendre trop longtemps, devrait coûter moins de 50 $ pour vous rendre au centre de Moscou (tous les prix indiqués sont en dollars pour plus de commodité, mais n'oubliez pas que vous payez en roubles pour à peu près tout sauf pour un taxi très douteux...)

4. Douanes

À votre point d'arrivée en Russie, vous avez l'option de remplir un formulaire de déclaration en douane, où vous pouvez lister toutes les devises étrangères et les objets de valeur (y compris les bijoux, appareils photo, ordinateurs portables, téléphones portables, etc.). Ce n'est plus obligatoire, mais il est conseillé d'éviter tout problème au départ. En dehors de la liste évidente, les seules choses que vous n'êtes pas autorisé à apporter en Russie sont les appareils GPS.

Les contrôles à l'exportation sont plus rigoureux et en constante évolution. Vous devez déclarer si vous sortez plus de 3 000 $ du pays, même si ce n'est que pour des raisons "statistiques", et vous avez le droit d'exporter jusqu'à 10 000 $. Les œuvres d'art et les antiquités (c'est-à-dire tout ce qui a été fabriqué avant 1960) doivent être dédouanées par le ministère de la Culture et peuvent faire l'objet de prélèvements à l'exportation allant jusqu'à 100%. Il en va de même pour les livres et, si vous prévoyez d'acheter quelque chose de ce genre pendant votre voyage, nous vous recommandons fortement d'insister pour que le vendeur s'occupe de la paperasse pour vous.

ruble 1863439 640

5. Questions d'argent

Pendant une grande partie des années 90, Moscou figurait en bonne place sur les listes des villes les plus chères du monde, et les visiteurs étrangers étaient souvent choqués par les prix pratiqués dans les restaurants et les hôtels, par les chauffeurs de taxi des aéroports et dans les supermarchés vendant des produits occidentaux. Les choses ont changé, cependant, et bien que les prix soient plus élevés qu'ailleurs en Russie, la plupart des services que les visiteurs sont susceptibles d'utiliser; bénéficient d'un prix favorable par rapport aux capitales d'Europe de l'Ouest.

6. Santé et assurances

En théorie, la plupart des étrangers ont droit à des soins d'urgence gratuits dans les hôpitaux russes, et certains pays ont des accords de réciprocité avec la Russie pour la gratuité des soins de santé pour leurs citoyens. Les Russes sont extrêmement fiers de la qualité de leurs médecins, mais peu peuvent nier le sous-financement chronique du système de santé publique, et la gratuité des traitements est presque inconnue même pour les citoyens russes. Même si vous êtes admis gratuitement à l'hôpital, vous devrez  certainement payer les médicaments et les traitements des infirmières. Il vaut donc la peine de souscrire une assurance voyage efficace.

Il y a un grand nombre de cliniques privées à Moscou, beaucoup d'entre elles avec du personnel anglophone et beaucoup avec leurs propres ambulances. Cependant, il n'y a pas nécessairement de relation entre le coût et la qualité, et le meilleur moyen d'assurer un bon traitement est la recommandation. En cas d'urgence réelle, vous devriez pouvoir organiser une évacuation médicale dans l'une de ces ambulances privées.

Les injections de rappel pour la diphtérie, la polio et le tétanos sont recommandées pour les voyageurs se rendant à Moscou. Boire de l'eau directement au robinet n'est pas conseillé, bien que vous aurez du mal à éviter de manger des aliments qui y ont été lavés, et l'eau de Moscou n'est pas connue pour contenir des maux spécifiques.

Le numéro des services d'urgence pour la Russie est le 01. Pour une ambulance, dites : "skoraya pomosh", qui signifie littéralement "aide rapide".

7. La criminalité et la police

La Russie est une société notoirement criminelle, mais la plupart de ces crimes se limitent à la corruption à grande échelle. Les meurtres et la guerre des gangs qui ont valu à Moscou sa réputation de gangster au début et au milieu des années 90 appartiennent en grande partie au passé et n'ont de toute façon jamais affecté les touristes.

La petite délinquance, comme dans toutes les grandes villes, peut être un problème à Moscou, et les touristes sont souvent la cible - pour les raisons évidentes qu'ils se distinguent dans une foule et sont plus susceptibles de transporter de grandes quantités d'argent liquide ou d'objets de valeur. Les pickpockets de diverses espèces constituent la principale menace, et ils ont tendance à être plus fréquents dans les transports publics, en particulier dans le métro, et dans les pièges à touristes. Pour éviter d'être victime, suivez les précautions évidentes : n'emportez pas plus d'argent liquide que nécessaire et essayez de ne pas afficher de grosses sommes dans les lieux publics, gardez de grosses sommes dans une ceinture porte-monnaie ou une poche intérieure scellable, gardez les cartes de crédit séparément et ne transportez pas d'objets de valeur dans un sac à dos ou dans un sac facilement ouvrable.

Les crimes violents, quels qu'ils soient, sont extrêmement peu susceptibles d'être un problème pour les touristes. Les agressions sont rares à Moscou, et vous n'êtes susceptible de vous rencontrer aussi tard dans la nuit que si vous faites quelque chose dont vous avez honte. Il n'y a pas vraiment de zones "interdites" à Moscou, ou certainement aucune dans laquelle un visiteur est susceptible d'errer par erreur, mais il y a une menace constante et de faible niveau d'agression par des voyous xénophobes, de sorte qu'il vous est conseillé de ne pas agir trop fort ou effrontément dans les bars et les clubs, et d'être poli mais ferme avec quiconque vous approche dans la rue et essaie d'engager la conversation.

La frustration pour la plupart des étrangers avec la criminalité à Moscou n'est pas le niveau relativement bas, mais l'inaction totale de la police. Les Militsia de Moscou sont connus pour leur corruption et leur inefficacité, et on a souvent l'impression que vous avez de la chance si votre agresseur n'est pas activement encouragé par le policier le plus proche.

Si vous êtes volé alors que vous êtes à Moscou, alors à des fins d'assurance, vous aurez besoin d'obtenir un rapport de police (il en va de même si vous perdez quelque chose de valeur). Il sera plus facile de trouver les petits postes de police situés dans la plupart des stations de métro et des grands hôtels - peu de policiers parlent anglais, alors essayez de trouver quelqu'un parlant russe et votre langue pour vous aider.

Les Militsia sont également très attachés aux contrôles de documents et, bien que vous ne soyez pas légalement obligé d'emporter vos documents avec vous, la police a le droit d'obtenir une confirmation de votre identité en vous emmenant dans un poste de police. La plupart du temps, ils sont à l'affût pour faire de l'argent et peuvent prétendre trouver des fautes dans des visas et des cartes d'enregistrement parfaitement légitimes. La patience et l'incompréhension feinte (ou authentique) sont la clé ici, car ils jouent à un jeu assez risqué et il est peu probable qu'ils perdent trop de temps avec vous. On peut se demander s'il est préférable d'emporter des originaux ou des photocopies de vos documents - vous risquez de perdre les originaux, mais les photocopies sont susceptibles de causer plus de problèmes si vous ne pouvez pas expliquer beaucoup en russe. L'expression "moy dokumenti v'ovire" - ce qui signifie que votre passeport est en cours d'enregistrement - peut être utile.

russia police

8. Guide touristique

 Si vous passez plus d'un jour ou deux à Moscou, il y a de fortes chances que vous ayez besoin d'un guide imprimé pour vous aider à trouver votre chemin.

Sans aucun doute, le meilleur guide polyvalent est "The Rough Guide to Moscow" (ou le  "Guide du Routard pour Moscou" pour les personnes peu à l'aise avec l'anglais). Les auteurs ne rechignent pas à dire la vérité sur les aspects les plus difficiles de la vie en Russie (et parfois leurs commentaires sont un peu dépassés), mais ils le font avec esprit et affection. Comme c'est généralement le cas avec la série, les listes pour les restaurants, les bars, etc. sont brèves et peu utiles, mais pour le tourisme et l'histoire, c'est imbattable, avec juste le bon mélange d'érudition, d'humour et de conseils judicieux.

En comparaison, le Lonely Planet Moscou est un peu sérieux et piétonnier. Il est précis et à jour, mais pas particulièrement engageant, et trop court pour fournir des informations détaillées sur les curiosités et les attractions de la ville. Les critiques de restaurant et de bar sont son principal avantage, mais il y a des façons plus faciles et meilleures de savoir où aller que dans un guide, surtout dans un marché qui change aussi vite que celui de Moscou.

Fodor's Moscou et Saint-Pétersbourg était autrefois terriblement affreux, mais semble s'être amélioré depuis la cinquième édition. Tous les efforts sont faits pour garder les livres à jour et, si vous aimez la série, il ne vous décevra pas.

9. Communications

Moscou s'est rapidement modernisée au cours des dernières années et, l'industrie des télécommunications étant l'un des secteurs de croissance et d'investissement les plus importants de l'économie russe, il est de plus en plus facile de rester en contact avec la Russie et avec le monde extérieur.

9 - A. POSTES

Le service postal en Russie s'est amélioré ces dernières années, mais il n'est pas encore à la hauteur des normes européennes - il est invariablement lent, et il y a toujours le risque que les lettres (bien qu'il ne s'agisse pas de colis en règle générale) soient perdues. L'affranchissement n'est pas cher, cependant, et vous devriez pouvoir acheter des timbres dans votre hôtel, vous évitant ainsi d'avoir à vous expliquer dans un bureau de poste russe. Si vous n'avez pas cette option, votre meilleure option est d'essayer le bureau central de poste et télégraphie au 7, Tverskaya Ulitsa.

9 - B. COURRIER ÉLECTRONIQUE ET ACCÈS À INTERNET

Le courriel est, bien sûr, le moyen le plus facile de rester en contact avec vos proches ou le bureau s'il le faut. De nombreux hôtels offrent l'accès à Internet, ainsi que des connexions pour les ordinateurs portables dans les chambres. Si vous n'avez pas cette option, vous pouvez utiliser l'un des cafés Internet que l' on peut trouver un peu partout dans la ville.

9 - C. FAXES et TELEPHONES

Si vous avez une ligne fixe dans votre chambre d'hôtel, vous ne devriez pas avoir de problème à téléphoner n'importe où dans le monde. Le service n'est peut-être pas bon marché, alors il vaut la peine de s'informer d'abord à la réception sur les coûts d'appel.

Si vous séjournez dans un appartement, il y a de fortes chances que vous ne puissiez passer des appels qu'à partir d'une ligne fixe à l'intérieur de la ville, qui sont normalement gratuits. Pour appeler à l'extérieur de la ville, vous devrez soit acheter une carte téléphonique, en vente aux kiosques dans les passages souterrains et les stations de métro, et dans la plupart des magasins de téléphonie mobile. Les marques les plus connues sont Zebra telecom et Matrix-Telecom. Vous pouvez également utiliser un bureau télégraphique, les deux plus grands de la ville étant le Central Telegraph Office (7, Tverskaya Ulitsa) et la House of Communications (22, Ulitsa Noviy Arbat). Ici, vous pouvez soit utiliser un téléphone à carte, soit payer à l'avance pour appeler depuis l'une des cabines surveillées par l'opérateur (la deuxième option est la moins chère).

Les télécopies peuvent être envoyées de n'importe quel bureau de poste, ce qui coûte un peu moins de 2 $ la feuille. Assurez-vous d'avoir le numéro complet avec le bon code de numérotation. Malheureusement, vous n'obtiendrez pas de confirmation d'envoi.

9 - D. MOBILES

La plupart des téléphones mobiles GSM européens fonctionneront à Moscou, vérifiez avec votre fournisseur mobile pour voir si vous êtes couvert. Les appels seront chers, cependant, et si vous restez dans la ville pour une certaine durée, il serait probablement plus confortable d'acheter une carte SIM russe pour votre téléphone.

Si vous n'avez pas de passeport russe, vous ne pourrez probablement obtenir qu'un service réseau qui vous oblige à acheter des cartes à recharge, disponibles dans les nombreux magasins de téléphonie mobile dans toute la ville, ainsi que dans les supermarchés, kiosques, etc. Les principaux réseaux sont Megafon, Beeline et MTS, qui offrent tous une bonne couverture (à Moscou, vous pouvez même utiliser votre mobile dans le métro), et ont des prix similaires. Tele2 est le réseau le moins cher, mais sa couverture peut être un peu inégale. Une carte SIM devrait coûter environ 10 $, et devrait avoir du temps de conversation inclus. 

russia metro moscou

10. Transport urbain

Moscou est une vaste ville, couvrant quelque 880 kilomètres carrés. Bien qu'une grande partie de ce que vous voudrez voir se trouve dans le centre-ville, relativement petit, où il est payant de marcher chaque fois que possible, il y a beaucoup d'attractions un peu plus loin, et il est fort probable que vous aurez besoin d'utiliser les transports publics pour les atteindre.

Du métro majestueux aux minibus marshrutka excentriques, le système de transport de Moscou est assez intéressant en soi et remarquablement efficace.

10 - A. Les différents moyens de transports à Moscou

* Métro : Sans doute le plus beau du monde, le métro de Moscou ne manque jamais d'impressionner par sa grandeur et son efficacité.

* Autobus : Le réseau de bus de Moscou est le plus populaire auprès des retraités et des étudiants, mais un nombre croissant d'entreprises privées le rendent de plus en plus efficace pour les touristes.

* Tramways : Les tramways de Moscou ne sont peut-être pas les plus pittoresques du monde, mais ils vous emmèneront là où vous devez aller en banlieue.

* Marshrutka (minibus) : La réponse de la Russie aux problèmes de transport urbain sont ces petits minibus remarquablement utiles.

* Trolleybus : Le trolleybus n'est peut-être pas une oeuvre d'art, mais c'est l'une des formes de transport urbain les plus écologiques. Très pratique.

* Taxis : Le trafic des taxis à Moscou est énorme, donc si vous êtes pressé ou si vous rentrez tard, ne vous inquiétez pas, vous trouverez toujours un taxi à disposition.

Articles en rapport : 

* Découvrir la Place Rouge à Moscou : les lieux à visiter

Le premier arrêt pour tout visiteur à Moscou. La Place Rouge reste, comme elle l'a été pendant des siècles, le cœur et l'âme de la Russie. Peu d'endroits dans le monde portent le poids de l'histoire autant que la place centrale de Moscou.

* Les théâtres et salles de concert à Moscou

Moscou est considérée à juste titre comme l'une des capitales mondiales du théâtre, même si le patrimoine théâtral de la ville ne remonte qu'au milieu du XVIIIe siècle, à la fondation de la Maison de la comédie dans le village de Preobrazhensky.