fbpx
Vers la fin des rencontres internationales : prise 2 Rencontres internationales

Vers la fin des rencontres internationales : prise 2

22 mars 2021

Cher Ami,

Il y a exactement 1 an, je vous avais envoyé la lettre ci-dessous. Le sujet était : "vers la fin des rencontres internationales ?"

J'avais reçu des tas de réponses optimistes, du genre :

"t'inquiète pas Antoine, cet été tout sera rentré dans l'ordre.."

 

***

 

En Ukraine, ma femme suit la situation avec une certaine inquiétude car c'est la première fois que le virus a une incidence aussi mortelle.

Dans le village des Carpates où habitent ses parents, on comptabilise 3 à 4 décès chaque jour, et pas seulement des personnes agées...

Et c'est un petit village.. 

Le maire de Kyiv a décidé de faire un lockdown de la ville pour 1 mois devant la catastrophe sanitaire auquelle la ville est confrontée.

Dans sa dernière vidéo sur Youtube, le fameux Joe Rickards dont je vous ai parlé la semaine dernière, indique que l'Ukraine recense 1,000 morts par jour dûs aux variants de la COVID-19.

 

***

 

Oui mais Antoine, il y a les vaccins !

Qu'en pensez-vous de ces fameux vaccins au Covid astra ?

Et puis même si ça marche un vaccin, c'est efficace pour combien de temps ? 

6 mois ? 3 mois ?

Je me pose des questions, peut-être stupides, mais comment fait-on pour vacciner la planète terre au complet tous les 6 mois ? 

Avec quel argent ? 

N'hésitez pas à m'expliquer ce que je ne comprends pas...

 

***

 

En France, en Italie, la population retourne en confinement.

Ici au Canada, la vaccination s'accélère et les salles de spectacle vont bientôt réouvrir. 

Normal, les Canadiens ne peuvent plus voyager en dehors du Canada.

Certains experts assurent que la troisième vague déferlera en avril au Canada.

Si elle est aussi brutale qu'en Ukraine, je me fais du soucis pour les rencontres internationales. 

Ou alors, il faudra être inventif, comme vous me l'avez écrit.

S'installer en Ukraine ? 

La dernière lettre vous a beaucoup plu : j'ai reçu des tonnes de réponses que j'ai ajouté au bas de la lettre: lire ici les réponses.

En attendant de voir la suite, lisez ou relisez plutôt ce que je vous écrivais le 28 mars 2020 :

 

***

  

Rivière-Rouge, le 28 mars 2020

 

Cher Ami,

Cette semaine, j'ai reçu un message de Stéphane qui m'a beaucoup ému.

Je vous cite un extrait de sa lettre ci-dessous :  

"En montagne, milieu que je connais assez bien, lorsque les conditions extérieures sont difficiles on se tourne vers les personnes qui sont avec nous pour aider en cas de problème puis on cherche un abri et on attend patiemment que la situation s’améliore. Dans ces moments-là, l’entraide est fondamentale, cela me renvoie à notre situation actuelle où la famille constitue ce refuge vers lequel nous pouvons nous tourner pour donner de nous-mêmes (amour, soutien, protection) et recevoir également beaucoup de force. Malheureusement dans nos sociétés occidentales, comme tu le soulignes si justement, une proportion croissante des familles sont « éclatées » et ce soutien n’est plus disponible. Dans des cas de violence conjugale ou de mésentente très forte, il est évident que le divorce est nécessaire, il n’y a pas de débat sur ce point. Néanmoins, le reste des divorces (c’est mon cas) sont souvent motivés par une vision égoïste, consumériste de la relation, où l’amour et l’investissement que l’on donne pour sa famille n’est plus ressenti comme un épanouissement mais comme un sacrifice insupportable. Avec une volonté commune, du dialogue et un investissement sain de la relation, beaucoup de ces désastres qui impactent nos enfants pourraient être évités.

Beaucoup de ceux qui te suivent régulièrement où ceux qui comme toi sont coupés de leur épouse en raison d’une cause qu’ils ne maîtrisent pas, doivent éprouver tout comme moi dans ce temps mort qui nous est imposé, l’importance de la sécurité qu’offre la famille. Ces liens-là sont essentiels à nos vies, cela m’a amené à une réflexion supplémentaire. Comment faire alors pour traverser cette période de solitude ? Je suis certain que le renforcement intérieur que l’on peut développer et travailler individuellement, peut nous apporter malgré tout du bonheur, et améliorer grandement la qualité de notre relation avec notre épouse ou future épouse."

Ceux qui connaissent la montagne apprécieront la métaphore. 

 

La Famille est pareille à un Refuge en haute-montagne.

 

L'image me frappe d'autant plus que, dernièrement, j'ai vu un film sur Netflix qui s'appelle Everest.

C'est horrible, ne le regardez surtout pas si vous cherchez quelque chose pour vous remonter le moral. 

D'autant plus que ce film est basé sur des faits réels.

Ces alpinistes auraient été mieux inspirés de rester au refuge...

 

***

Lorsque je suis allé à Saint-Pétersbourg en 2014, j'y ai rencontré Anatoly Ivanovitch, qui possède une agence matrimoniale assez renommée.

Ses entrevues vidéo m'avaient beaucoup plu et je voulais m'associer avec lui dans les débuts du CQMI.

Nous avons passé 2 journées dans son bureau sur Nevsky Prospekt.

Cet homme charismatique et volubile m'avait expliqué avec bienveillance les ficelles du métier.  

Et je me souviens particulièrement bien d'un passage précis de son monologue de 3 jours : 

 

"En période de crise économique, les hommes et les femmes reviennent vers l'essentiel : la Famille. Autrement dit, le dernier rempart avant d'affronter la cruauté du monde extérieur." 

 

Pour cette raison, il m'a expliqué que le modèle économique de son agence dépend essentiellement des hauts et des bas de l'économie russe.

Toutefois, j'avais remarqué un sérieux problème dans son mode opératoire.

Plutôt vieux jeu et formé à la vieille école, Anatoly Ivanovitch n'a pas pris le virage numérique. 

Pour voir les profils, il fallait obligatoirement se rendre dans son bureau. 

"Rien sur Internet, m'avait-il confié, mes clients célèbres préfèrent la confidentialité."

 

Bref, dans les circonstances actuelles, je ne donne pas cher de sa peau pour les prochaines années !

Mais il y a une leçon à tirer de son inépuisable expérience matrimoniale. 

On a bien plus de chance de passer à travers une crise mondiale quand on est en famille que quand on est seul.

Si on en juge par la lettre de Stéphane et toutes celles que j'ai reçues dernièrement, vous comprenez très bien ce que je veux dire.

 

***

Même si je suis séparé de ma femme depuis exactement 2 mois, nous avons au moins la possibilité de nous voir chaque jour avec Skype ou Viber.

C'est mieux que rien. 

On souffre mais on sait qu'un jour viendra quand nous serons réunis de nouveau.

Quand l'un de nous 2 ne va pas bien, l'autre le soutient.

On s'entraide, au moins sur le plan moral, et c'est essentiel à notre bien-être.

Stéphane, lui, est seul avec ses enfants.

Comme son ex-femme est partie, il doit faire face, seul, dans ces moments terribles. 

Probablement qu'il a hâte de trouver son refuge !

 

***

Oui mais après ?

Stéphane doit certainement se poser la question. 

Comment retrouver la chaleur et la sécurité du refuge ?

LA FAMILLE. 

Et c'est aussi la question que je me pose puisque c'est mon métier de vous aider à trouver l'amour. 

Comment se passeront les rencontres de demain dans ce monde qui vacille ? 

Les rencontres internationales ont-elles encore de l'avenir quand on ne peut même plus sortir de chez soi ?

Les vols internationaux reprendront-ils un jour ?

 

Et sous quelles conditions ?

Quand bien même il serait possible de voyager à nouveau, la peur du virus ne prendra-t-elle pas le dessus ?

  

***

Nous vivons des moments pénibles de changement.

Au moment où j'écris ces lignes, même si la situation change d'heure en heure, il faudrait être complètement fou pour nier que notre monde est en pleine transformation.

Et ce n'est pas un changement de pacotille, c'est une transformation radicale de tout ce qui a trait aux contacts humains.

Préparez-vous, mes amis, même pour ceux qui resteront en vie après la catastrophe : le monde de demain sera totalement différent de ce que nous avons connu. 

Dans les cours d'histoire, nos arrières arrière petits enfants parleront encore de Mars 2020 en Europe et dans le Monde entier.

L'impact de ce virus dans nos esprits est majeur.

Il va modifier des tas de choses concrêtes dans notre vie, à commencer par la manière dont les hommes et les femmes se rencontreront.

Je peux vous dire que les organisateurs de Speed dating ont du souci à se faire !

Qui irait prendre le risque de se retrouver dans une salle bondée de célibataires ?

 

***

La semaine dernière en arrivant au chalet j'ai senti la force tranquille et apaisante de la forêt autour de nous.

Mon anxiété a baissé d'un cran.

Je suis allé marcher dans la forêt pour essayer de retrouver mes esprits. 

Et dimanche je partagerai avec vous le fruit de mes réflexions forestières.

 

Je vous souhaite un bon week-end en santé !

 

Antoine.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
vues 1131 fois