Téléphone : 514 794 5053

Téléphone : 06 15 09 43 47

Anna fait une Ode à la femme Slave

Langue russe et française

28 ans et très active depuis sa tendre enfance, Anna est née à Kharkov mais elle vit à Kiev dans la capitale ukrainienne depuis 4 ans. Cette belle jeune femme slave a les yeux qui pétillent. Elle est diététicienne ou nutritionniste de formation, et avoue bien gagner sa vie. Elle aime le voyage, les promenades en forêt, la nature et les animaux. Elle se dit une excellente cuisinière autant qu’une femme de carrière active. Dans la dernière partie de son témoignage, Anna nous explique qu’il n’existe pas de différences entre les femmes russes et ukrainiennes. Elle fait un vibrant hommage à la femme slave qui possède toutes les qualités de la femme parfaite : belle, féminine, maternelle, orientée vers la protection de la famille, qui sait s’occuper de la maison et qui a également une éducation supérieure avec plusieurs diplômes universitaires. Probablement la plus belle Ode à la femme slave que j’ai entendu.

Anna et la vision de la famille slave

Profil d’Anna, nutritionniste, 28 ans

Comme nutritionniste et diététicienne on se doute que Anna sait et aime cuisiner. Vous serez en de bonnes mains. Elle s’ennuie beaucoup de son chat qui est resté à Kharkov chez ses parents. Dans toute famille avec des enfants, elle souligne l’importance de l’animal de compagnie.

Agence de rencontre CQMI : un choix raisonné

Comme toutes ses recherches dans le monde moderne, Anna a trouvé notre agence matrimoniale sur internet. Elle voulait trouver une agence de rencontre sérieuse de qualité supérieure. Elle a regardé notre site sur la partie russe, étudié les commentaires et bien entendu elle a regardé nos vidéos sur notre canal You tube. Ce n’est qu’après une longue étude sérieuse de notre site pendant plusieurs mois qu’elle a décidé de s’inscrire. En comparant les agences matrimoniales entre elles, Anna n’en a retenu qu’une seule : l’agence de rencontre CQMI.

Quel genre d’homme Anna recherche-t-elle ?

 Anna qui est une jeune fille ukrainienne très intelligente commence par expliquer que certainement on peut parler de traits généraux de l’homme qu’elle recherche mais que seule la rencontre en personne peut être décisive. C’est la communication non verbale qui compte. Donc les critères techniques en eux ne suffisent pas même si elle nous donne une liste : un homme fort, capable de prendre des responsabilités, qui a confiance en lui. Elle explique également qu’un des besoins primaires de la femme est de se sentir en sécurité avec un homme qui la protège. Avoir le sentiment de ne pas être seule, voilà ce qui est important.

L’apparence physique a une faible importance car tout se décide de manière non verbale, ce qui d’Ailleurs confirme les propos de Jean-Louis sur une dernière vidéo qui explique que la barrière de la langue n’est pas si importante. Quand tout concorde entre 2 êtres humains alors il se produit des étincelles et la magie d’une belle rencontre amoureuse.

La communication à distance par Skype ou par lettre

Sa journée de travail étant bien organisée, Anna indique avoir du temps pour communiquer à distance avec un homme qui l’aura choisi. D’autant plus que la recherche d’un partenaire de vie est un élément important de sa vie en ce moment. Or dans la vie d’Anna, il est important de consacrer du temps aux choses importantes.

Lorsqu’on lui pose la question si elle préfère écrire des lettres ou communiquer par Skype avec un homme à l’étranger, Anna répond qu’elle va préférer une communication écrite au départ, pour garder un certain confort. Ensuite la conversation peut se transposer sur Skype ce n’est pas un problème, surtout avec Skype Translator.

Tomber en amour avec le logiciel Skype à distance

C’est avec un peu d’étonnement qu’Anna nous répond quand on lui pose la question de savoir s’il est possible de tomber en amour par Skype. Tout est possible ! dira-t-elle, même si cela ne m’est jamais arrivé. Toutefois, rappelez-vous que Skype peut se transformer en piège.

Se prendre dans les bras ou se faire la bise sur une première rencontre

En Ukraine, ce n’est pas habituel que l’homme et la femme s’embrassent sur la joue sur une première rencontre. Je lui demande de quelle manière elle pourrait réagir dans cette configuration. Ayant voyagé dans de nombreux pays, Anna comprend que les traditions et les us et coutumes diffèrent d’un pays à l’autre, et bien si l’homme y tient absolument alors pourquoi pas ? finit-elle par avouer en riant mais tout de même pas trop à l’aise.

Les difficultés reliées avec l’immigration dans un nouveau pays pour une jeune femme ukrainienne

Anna est-elle consciente de l’investissement de temps et d’énergie pour immigrer dans un nouveau pays tel que la France ou le Canada ?

Anna n’a que 28 ans mais elle a déjà beaucoup voyagé à travers le monde. Elle se dit active et pour elle c’est facile de se mettre en mouvement. Bien au contraire, Anna regarde cette perspective avec un grand intérêt, sous l’angle positif. La perspective de découvrir une nouvelle langue, une nouvelle culture, un nouveau pays. L’apprentissage de la langue n’est pas un problème pour Anna, bien au contraire. Rappelez-vous notre article sur le processus d’apprentissage de la langue française pour les enfants ukrainiens.

Le Noel des enfants russes à Montréal.

Les femmes ukrainiennes veulent se marier avec un étranger pour quitter leur pays ?

Quand je lui ai posé cette question provocante, Anna a esquissé un sourire. Elle dit avoir une vie intéressante et bien remplie à Kiev avec son emploi. Elle explique gagner un bon salaire sans compter l’aide financière de ses parents. Immigrer n’est pas dans son cas une occasion d’améliorer ses conditions de vie. En effet cette jeune femme ukrainienne n’est pas à plaindre. Alors pourquoi vouloir rencontrer un homme dans un pays étranger ? Simplement parce qu’Anna ne trouve pas d’homme ukrainien qui soit orienté vers la vie de famille comme elle l’est. Anna est une jeune femme dynamique, indépendante financièrement, qui a étudié à Moscou, Kharkov et Kiev, qui a voyagé par le monde, qui est tout à fait capable de subvenir à ses propres besoins. Toutefois il est clair dans l’esprit d’une femme slave que c’est l’homme qui doit garantir la sécurité financière des enfants.

Et Anna demande : Pourquoi les hommes canadiens viennent-ils chercher une femme en Ukraine ?

Je lui réponds que selon les statistiques au Canada, la quantité d’homme est supérieure à celle des femmes. Les femmes au Canada sont indépendantes, préfèrent parfois la vie seule sans enfant en priorisant la carrière ce qui fait qu’un grand nombre d’hommes se retrouve seuls. Pour toutes ces raisons, il est difficile pour un homme de rencontrer une femme célibataire au Canada et fonder une famille.

Anna se demande alors si la motivation des hommes canadiens est de venir chercher une femme en Ukraine pour l’enfermer à la maison en tant que femme au foyer car en aucun cas elle ne voudrait arrêter sa carrière professionnelle.

Différences entre femmes russes et femmes ukrainiennes ?

Anna ayant étudié à Moscou, je lui demande si elle peut objectivement constater des différences de mentalité entre les femmes russes et ukrainiennes. De son point de vue les différences sont pratiquement inexistantes car les russes et les ukrainiens ont la même origine slave. Le point fort de la femme slave est qu’elle a su conserver les traditions familiales. Anna fait l’inventaire des qualités de la femme slave : la beauté, l’intelligence, l’éducation, la protection de la famille et des traditions. En résumé la femme slave est la protectrice du foyer familial.

La femme slave a une valeur universelle, et pas seulement pour élever des enfants, rester à la maison et faire la cuisine. Leur beauté, leur intelligence, leur savoir-faire familial font d’elles les femmes les plus extraordinaires au monde. Et excusez-moi si cela en peut vexer certaines, finit-elle en souriant.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
Agence CQMI
 
Agence CQMI
5 étoiles

Notez


Rating: