fbpx

Téléphone : +1 514-794-5053

Téléphone : +1 514-794-5053

Démêler le vrai du faux sur les femmes ukrainiennes – Dimanche 28 avril 2019 – LIVE 52

langue française

Attention !Une promotion exclusive vous est offerte pour les fêtes de Pâques.

Apprenez à démêler le vrai du faux, et le faux du vrai et ce que vous disent les sites de rencontre comme Anastasia date, qui détruisent l’image de notre profession et dévalorisent l’image des femmes slaves à l’étranger.

1-Acceptent-elles des grandes différences d’âge ?

Non pas vraiment sauf dans de rares exceptions. Une jeune fille qui accepte un écart d’âge de 30 ans comme on le montre dans le reportage, le fait presque toujours par intérêt financier.

2-Y a-t-il, oui ou non proportionnellement plus de femmes que d’hommes en Ukraine ?

Oui à cause de la mortalité masculine (guerre, alcool), ce qui pousse les femmes à chercher à l’étranger mais souvent à contre cœur.

3- Veulent-elles quitter leur pays pour des conditions meilleures ?

Parfois dans certains cas pour leurs enfants mais au prix d’un effort qu’elles savent considérable et très couteux (apprentissage de la langue, culture, déracinement, perte de la famille) mais globalement cette croyance est FAUSSE.

Exercice : écrivez sur une feuille de papier les croyances que vous avez sur les femmes de l’est.

3- Trouverez-vous les plus belles femmes du monde en Ukraine ?

Oui les femmes sont belles nais est-ce que c’est le critère qui rend un couple solide ???

Question : Pourquoi faut-il payer un site ou une agence de rencontre pour rencontrer une femme en Ukraine si ce n’est pour la beauté des femmes ?

Cette question m’avait été posée par un jeune homme de la région de Bordeaux qui s’intéressait aux beautés de Poltava. Si ce n’est pas pour la beauté des femmes en Ukraine, alors à quoi sert-il de voyager à Poltava ?

La réponse est simple :

Parce que j’ai un objectif famille. Mes valeurs sont familiales. Parce que je veux rencontrer une femme qui va transformer mon énergie masculine avec son énergie féminine pour que je devienne un Homme avec un grand H.

Pour comprendre voici un exemple :

Mettons-nous 2 secondes dans les chaussures d’une femme dans la trentaine, divorcée à la recherche d’une relation.

Premier cas de figure :

Cette femme vit au Canada, elle a un emploi intéressant, une indépendance financière, elle est divorcée avec des enfants qu’elle voit une semaine sur 2, en garde partagée. Elle cherche un homme, quels seront ses critères ?

Deuxième cas de figure :

Cette femme vit en Ukraine, divorcée avec un enfant à temps plein. Le père de l’enfant est absent et n’aide pas. Elle a beaucoup de difficulté à finir les fins de mois. Elle n’a pas d’avenir professionnellement et maritalement en Ukraine. Quels seront ses critères ?

Les 2 femmes sont à la recherche d’un homme.

Que recherche la première ?

  • Un homme pour s’amuser, faire des sorties de couple, du sexe, se détendre après le travail. Elle ne cherche pas de sécurité financière, ni le support d’un homme. Elle ne cherche pas un père pour ses enfants. (car le père des enfants est présent)

Que recherche la seconde ?

  • Un homme pour la protéger physiquement et financièrement. Elle cherche aussi un père pour ses enfants car le père est absent. Elle est prête à quitter son pays par nécessité et non par intérêt car elle sait qu’il n’y a pas d’avenir pour ses enfants en Ukraine. Mais elle ne quittera pas son environnement et son cercle d’amies facilement. Elle veut devenir une femme.

Question capitale : laquelle des 2 prend l’engagement le plus sérieux et qui aura le plus de conséquences ? Celle qui cherche un partenaire pour s’amuser quelques semaines ou celle qui cherche un partenaire pour le reste de sa vie ?

Conclusions : une femme ukrainienne qui cherche un mari à l’étranger ne le fait pas par intérêt mais par nécessité (en comprenant tous les efforts que cela va impliquer). De plus, sa recherche est bien plus lourde de conséquence que celle d’une femme occidentale. Sa décision aura un impact majeur sur sa vie. Elle sera plus attentive aux conséquences sur le long terme.

Une femme slave qui comprend réellement les impacts de sa décision ne le fera pas de manière légère. Elle prend donc cette décision au sérieux et elle devra être guidée dans une telle démarche (d’où l’importance de se tourner vers des spécialistes comme ma femme Boryslava dans le cadre du processus)

Maintenant voyons du côté Homme

On revient dans les chaussures de l’homme occidental qui cherche une relation de couple.

Vous, que recherchez-vous ?

Une femme pour vous amuser sans engagement et sans contrainte (pas besoin de se marier). Pas besoin de s’occuper de ses enfants, compte bancaire séparé, vacances séparées, maison séparée.

OU

Une femme pour construire une famille soudée à vie avec une vie à 2 ou plus et un noyau familial fort sur lequel vous pourrez construire votre futur et dans lequel vous allez assumer le rôle du père de famille, celui qui assure la sécurité du groupe familial.

Dans ces 2 cas de figure on voit bien là encore que l’engagement dans un cas ou l’autre aura des répercussions totalement différentes.

2 Exemples qui permettent de mieux comprendre les Hommes qui font ce choix, à priori plus difficile:

Dernière vidéo de Mark Davis : son client dit que la femme qu’il a rencontrée est résiliente (en plus d’être belle, douce, gentille). Elle est passée par tellement de difficultés et a dû surmonter tellement d’obstacles qu’elle devient forcément un partenaire sur lequel il pourra compter les yeux fermés.

https://youtu.be/J8h9wfyL8BI

  • Quand j’ai appris tout ce qu’elle a enduré et les épreuves que cette femme a vécues, je ne peux que m’incliner devant la résilience de cette femme. De plus, cette force que je sens en elle est un bon indicateur sur le fait que nous pourrons aller loin ensemble.

Pourquoi faut-il payer pour une femme russe ?

Vidéo : https://youtu.be/NWHedf01JEQ

La vidéo de cet Homme qui questionne des femmes russes pour comprendre pourquoi c’est toujours l’homme qui doit payer avec une femme russe.

Cette question semble réellement l’agacer au plus haut point car il sent à un niveau intuitif qu’il a très envie de vivre avec une femme russe mais au niveau conscient il fait un blocage par rapport à l’argent car il ne veut pas payer pour une femme.

-Même si par exemple la femme gagne plus d’Argent que l’homme ?

-Mais c’est insensé !

- Si par exemple tu gagnes plus d’argent que l’homme et que tu veux aller en vacances, tu ne lui payeras pas ses vacances.

La femme hésite, réfléchit et finit par dire Non de la tête.

- Je pourrais éventuellement le faire mais je ne le considérerais plus comme un amant ou un mari, simplement comme un ami…

L’homme se rebiffe :

- Mais il peut arriver que dans la carrière d’un homme, il ne soit pas encore riche mais qu’il a du potentiel ou simplement des hauts et des bas. C’est totalement injuste votre système.

Il trouve cela d’autant plus étonnant que dans un micro trottoir, absolument toutes les femmes russes sont d’accord sur cet aspect. Est-ce une différence culturelle ou d’éducation ?

La femme russe nullement gênée, regarde avec amusement la frustration de l’homme. Elle sent d’ailleurs qu’il est très attiré, elle est dans la position de force.

Laisse-moi t’expliquer dit la femme :

- C’est une loi de la nature. L’homme et la femme sont différents par nature. L’homme donne et la femme reçoit. Dans une relation sexuelle, l’homme pénètre la femme et lui donne son sperme.

- Donc l’homme ne fait que donner, sans rien recevoir en retour…

- Attends sois patient, laisse-moi finir. Quand la femme reçoit la semence de l’homme, elle est fécondée, un enfant grandit et nait. Quand l’homme ramène à manger à la maison, la femme prépare le repas et nourrit son homme. Une femme slave transforme ce que l’homme lui apporte avec son énergie féminine. L’homme et la femme se complète. C’est la nature. Voilà pourquoi les femmes en Europe et en Amérique du nord sont malheureuses car elles ont refoulé leur nature la plus profonde de femme. Ainsi par voie de conséquence, un homme qui utilise l’argent gagné par la femme vient casser l’ordre des choses de la nature. Elle ne le voit plus comme un homme mais comme un ami, dans le meilleur des cas.

Analogie au niveau de l’Agence CQMI

L’agence Matrimoniale CQMI est une femme qui reçoit l’énergie masculine pour donner au final des mariages.

L’énergie féminine c’est l’équipe de femmes qui travaillent au sein de l’agence : Ma femme, tatiana, Inna, nadia, toutes les assistantes.

Voir le processus d’inscription

En tant qu’Homme pensez à rentabiliser votre argent

Voilà ce qui a de la valeur, c’est le travail réalisé par ma femme et son équipe.

Qualité des adhérentes + travail de Matchmaking ou mise en relation + accompagnement des assistantes + accompagnement Après la rencontre

Pourquoi payer ?

C’est le choix des adhérentes qui se trouvent sur notre site et la qualité des profils que nous vous présentons ainsi que le travail de filtrage réalisé par ma femme.

Tout le reste c’est du vent… ou plutôt de la manipulation.

Le sexe, la beauté, les fausses promesses, miss Odessa, les lettres forgées

Qui a envie de se faire manipuler ? Comme ces hommes qui voyagent à Odessa

Conclusion : qu’est-ce qui a de la valeur dans le service qu’on offre ? C’est de jouer un jeu dans lequel votre réussite va dépendre de votre vraie valeur et non pas de jouer un jeu dont les règles sont truquées.

Offre Promotionnelle de qualité : Je vous fais une offre qui ne se refuse pas et qui n’a pas été annoncée.

Pour les hommes qui choisissent le pack1 et qui sera disponible seulement pour les hommes qui s’inscrivent dans les 7 prochains jours.

Si le premier contact que vous recevez ne vous semble pas sérieuse ou ne semble pas convenir alors on vous remplace ce contact gratuitement par un autre contact de femme.

Aux sceptiques, Richard BANLDER (l’inventeur de la PNL) aimait répondre : "Nous ne vous enseignons que des mensonges. Faites comme s’ils étaient vrais et vous verrez que cela fonctionne".

Je rajouterai que ce qui nous fait progresser dans la vie, ce ne sont pas les choses avec lesquelles nous sommes d’accord ou que nous savons déjà, mais plutôt celles avec lesquelles nous ne sommes pas d’accord, celles que nous ne savons pas et que nous aurions tendance instinctivement à refuser.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS