Téléphone : 514-569-6333

Téléphone : 06 15 09 43 47

LIVE 16 : Bilan du Voyage Romantique Estival - Vendredi 6 aout 2018

langue française

Les infos et actualités de la semaine :

Pourquoi faire le Live alors que ma fille est aux soins intensifs. Parce que je me sens seul et impuissant à des milliers de kilomètres. Ma femme me soutient et le groupe me soutient mais je ne veux pas me plonger dans la solitude et le retrait. Le travail est ma religion.

Le loup solitaire est une approche masculine de résolution de problème qui est inefficace par rapport au partage et la communication. Parler et recevoir de l’énergie positive plutôt que de s’enfermer seul dans la souffrance.

Bilan ultra positif pour tous les hommes du groupe

Merci pour les ondes positives pour ma fille

Le groupe du voyage romantique de Juillet 2018 : les acteurs de la semaine, une excellente atmosphère.

Des enseignants : sur le rôle de la responsabilité dans la réussite scolaire et aussi au CQMI

Soirée d’ouverture avec les assistantes

  • 2 personnes qui ont déjà fait leur choix avant d’arriver (James et Emmanuel)
  • 1 client qui a raté son avion et qui vient juste d’arriver en Train
  • Des professeurs d’école (mathématiques, français) : cela me rappelle des souvenirs car j’ai toujours été un bon élève et je m’entendais bien avec les profs.
  • Des employés du gouvernement, dont un québécois qui est inspecteur fiscal
  • Chef d’entreprise de Marseille qui apporte sa bonne humeur.
  • Cadre dans la finance, Éric qui a fait un rapport
  • Éric qui est arrivé hier pour faire ses 3 rencontres.

Mon travail : je ne suis pas un créateur mais un journaliste. Mon rôle est de documenter.

Emmanuel a eu une réaction intéressante quand il a expliqué avoir trouvé intéressant d’apprendre que Boryslava, Tatiana et Inna sont des amies réunies au départ par leurs enfants qui allaient dans la même école. Il explique comment le processus de confiance se met en place, à force de regarder les vidéos et en allant assembler toutes les pièces d’un puzzle.

La critique qui revient toujours : c’est la longueur des vidéos : les hommes voudraient avoir l’information essentielle plus rapidement. Mais je crois que le contexte est important. Une information sortie du contexte pourrait être trop mal interprétée, et c’est la raison pour laquelle je suis un journaliste qui fournit une masse de détails.  

Le témoignage d’Éric de la Suisse

L’ASSISTANTE

J’ai eu trois rendez-vous et 2 des 3 filles parlaient anglais, si bien que j’aurais pu me passer de l’assistante dans son rôle pur de traductrice. Cependant l’avoir à mes côtés me permettait de toujours donner des réponses fines dans ma langue maternelle, sans me préoccuper d’un éventuel faux pas. Aussi quand il y a des blancs, l’assistante relançait la conversation.

IL était parfois étrange pour moi de parler en français sachant que j’aurais pu converser directement avec les filles en anglais, mais au final je pense que les bienfaits de tout passer par l’assistante dépassent largement les inconvénients.

Le rôle primordial de l’assistante, c’est à la fois de ressentir les émotions et aussi d’avoir le recul nécessaire pour rester raisonnable. Lors de ma première rencontre, j’ai beaucoup souffert car la fille était d’abord très différente de ses photos mais aussi n’avait que très peu de répondant. Pendant 3 heures, je posais des questions, j’essayais de la faire parler de ses passions, mais je ne recevais que des réponses très superficielles. Sans assistante, j’aurais probablement pensé que j’avais été nul et inintéressant. Mais non, elle m’a vite réconforté en me disant qu’effectivement cette fille n’avait pas grand-chose à dire.

Faire tout passer par l’assistante c’est aussi avoir l’assurance qu’elle pourra nous fournir un feedback complet en toute connaissance de cause.

Un autre aspect, c’est que l’assistante fait le lien entre les différents premiers rendez-vous. Elle sait dans quels cafés ou restaurants aller pour avoir de la discrétion. Entre les rendez-vous, elle est à l’écoute et nous aide à avoir les idées claires sur le déroulement des rencontres.

Ce que j’aurais aimé peut-être, c’est d’avoir eu plus de temps pour faire connaissance avec mon assistante en amont des rencontres. Le dîner du premier vendredi est dédié à cela mais je pense qu’il y aurait de la valeur ajoutée à organiser un tête-à-tête d’une heure avec l’assistante avant ce dîner, totalement dédié à exposer son projet. Ou peut-être même une correspondance préliminaire avec l’assistante, ou un coup de fil en amont du voyage.

Ce n’est pas évident de combiner un premier dîner local oü il y a beaucoup à manger, et une première discussion avec l’assistante. Alors une idée : organiser cette rencontre avec l’assistante comme un vrai premier entretien ?

LE GROUPE

J'ai beaucoup apprécié l'effet groupe!

Le petit déjeuner est clef! Peut-être faudrait-il institutionnaliser aussi la rencontre du soir, comme hier soir. Selon les expériences de la journée, cela peut être rude de passer la soirée seul dans sa chambre.

Pour moi, l'effet groupe c'est :

1.Créer des amitiés

Ce qui est fascinant c'est la diversité des caractères et en même temps l'unicité des buts: trouver LA bonne. Des gens assurés, des gens plus angoissés, des super préparés, certains qui ont déjà fait leur choix avant l'arrivée, des éternels ados. Cette diversité, elle crée l'intérêt des conversations et elle nous enrichit. Il n'y pas de profil type d'adhérent. Découvrir les autres, leurs expériences de vie et les raisons de leur voyage aide aussi à faire un travail sur soi, à redéfinir ses propres objectifs et souvent à mieux connaître ses propres raisons.

Nous étions 8, et entendre les raisons des autres pour faire ce voyage m'ont conforté dans mes choix.

Ce but commun qui nous unit, et le fait que l'on évoque des sujets rapidement très personnels favorisent les liens d'amitié. Très vite la retenue d'usage laisse place aux échanges à cœurs ouverts. Ce qui est très rare dans la "vraie vie"..

Chaque jour, on échange les hauts et les bas, toujours avec un grand respect et une profonde solidarité.

2. Accélérer l'apprentissage

Lors du petit déjeuner du dimanche, chacun a partagé ses impressions des premiers rendez-vous de la veille. Chaque adhérent ayant 2 rencontres par jour, c'était chaque matin l'occasion d'entendre 14 expériences, ce qui est très enrichissant et un formidable accélérateur d'expérience. Les adhérents partagent leurs déboires, leurs erreurs, leurs réussites et chacun peut en profiter pour apprendre. Lors de mon premier jour, j’ai fait face à un mur avec la première adhérente, j’ai parlé de cette expérience. Malheureusement Cédric a vécu la même chose lors du deuxième jour, en effet la fille a décroché 3 phrases pendant une heure de croisière sur le Dniepr. Loin de se complaindre, la première chose qu’il m’a dit à son retour le soir c’est qu’il avait pensé à moi pendant son rendez-vous galère. Alors probablement qu’en partageant mon expérience, je l’ai aidé à vivre sa galère avec plus de recul, et il m’a aussi rassuré que ces choses arrivent à tout le monde!

3. Recevoir du soutien

Enfin bien évidemment, il y a un effet de thérapie de groupe! chacun se soutient.

Et c'est surtout important le soir, vers les 19-20h les premiers adhérents rentrent de leurs deuxièmes rendez-vous et il reste alors encore beaucoup de temps avant d'aller se coucher. Si les rencontres se sont mal passées, ça peut être difficile de passer la soirée seul dans la nuit d'hôtel ou à marcher dehors. Rien de tel que de pouvoir échanger et recevoir du soutien du groupe autour d'un verre. ça permet de se rassurer et de relativiser éventuellement. Je ne pense pas que les adhérents aient pleinement conscience que 2 rencontres c'est fatiguant, et donc que cela veut dire que s'ils ont des rencontres à 13h et 17h, ils seront probablement libres à 20h avec rien à faire!

Le “cérémonial” du petit déjeuner est bien rôdé et tout le monde l’apprécie, ce serait peut-être une bonne idée d’institutionnaliser les rencontres du soir. Savoir qu’il y a tous les soirs une table “réservée” où retrouver Borislava et/ou toi, c’est l’assurance de rentre à bon port tous les soirs et avoir des oreilles attentives à disposition. Cela permet aussi de se détendre au lieu de se faire des films dans sa chambre.

Message de Rémi : au sujet du Loup Solitaire

​oui vous faites une bonne analyse. En fait je ne suis pas dans mon assiette avec l'inquiétude autour de ma fille mais je travaille pour me changer les idées. J'ai reçu beaucoup de support par mail que je transfère vers ma fille par ondes positives dans l'Espoir qu'elle guérisse rapidement. C'est terrible d'être aussi loin d'elle. Mais pour rentrer au Canada depuis l'Ukraine cela ne se fait pas très facilement.

Le Loup solitaire c'est aussi la manière dont je me décris et c'est en voyant les femmes s'unir pour devenir plus fortes que j'ai appris que la solitude a finalement peu d'avantages. C'est une des forces que les femmes ont mais pas les hommes. Alors le CQMI est une manière d'aider les hommes 

Tout d'abord, meilleurs vœux de rétablissement pour votre fille ainée.

Ensuite, la vidéo de la visite de Kiev avec Nadia est la meilleure publicité pour vos voyages de groupe. ( je me répète, j'avais dit la même chose je crois lors du précédent voyage de groupe )

Google traducteur ? Je trouve Microsoft traduction meilleur !

Cédric tombe à pic après la vidéo sur les "radins", en espérant qu'il servira de modèle à tous...

Enfin, si vous cherchez la définition du loup solitaire qui me correspond, elle ne se trouve pas sur Wikipédia ( heureusement lol )  mais sur Grazia :

https://www.grazia.fr/lifestyle/insolite/analysez-le-loup-solitaire-qui-est-en-vous-805334

Peut etre un article pour convaincre les loups solitaires a rejoindre un groupe ? :)

Voila ou je voulais en venir car je doute d'être le seul dans votre public.

La barrière de la langue qui conduit certains hommes à s’orienter sur des autoroutes très fréquentées

Le critère de la langue n’est pas un critère pertinent. Il vous écarte de votre objectif.

Le nombre de femmes intéressantes qui ne parlent pas anglais, ni français, est astronomique.

2 Exemples tirés des dernières semaines :

- Je souhaiterais rencontrer de préférence des personnes anglophones ou francophones (italophones à la rigueur), et malgré mon âge avancé, désirant un enfant. Éventuellement des femmes qui ne parlent ni anglais, français ou italien par l'intermédiaire d'un interprète mais je ne crois pas beaucoup à l'établissement d'un lien fort quand la communication verbale est quasi inexistante.

1- langue: oui tu as raison on peut toujours apprendre une nouvelle langue mais l'apprentissage n'est pas forcément donner à tout le monde. Je parle en connaissance de cause car je côtoie beaucoup d'immigrants qui éprouvent de sérieuses difficultés à apprendre le français ou l'anglais. Si l'anglais est déjà là c'est un bon début pour comprendre sa future partenaire et un bon facteur d'intégration. Mais je suis d'accord avec toi qu'il y a des choses plus importantes à regarder. 

La question de l’hygiène : Un cad d'école

L’hypocrisie des femmes en Ukraine qui refusent de donner la raison pour laquelle elle a refusé un homme. Voilà pourquoi on reste seul parfois toute une vie. Avec l’Agence CQMI vous aurez l’heure juste à l’issu de vos rencontres mais vous devrez être capable d’accepter la critique.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS