Téléphone : 514 794 5053

Téléphone : 06 15 09 43 47

Qui sont ces couples heureux ?:surmonter les crises et les conflits du couple:traité de psychologie des couples heureux Qui sont ces couples heureux ?:surmonter les crises et les conflits du couple:traité de psychologie des couples heureux Pixabay

La situation du couple au Québec

1 novembre 2014 Par dans Blogue CQMI

Yvon Dallaire est psychologue, sexologue, auteur et conférencier renommé en Europe et en Amérique du Nord, il exerce la thérapie conjugale et sexuelle depuis plus de 25 ans. J'ai personnellement assisté à ses formations et conférences à Montréal au Centre québécois de PNL et sa vision de la situation du couple au Québec m'a touché, car il apporte un nouvel éclairage sur le féminisme et ses conséquences néfastes pour la société.

Voici quelques extraits choisis:

  • En 1890, le taux de divorce est de 5 %; il est passé à 67 % en 1990.
  • 3 divorces sur 4 sont demandés par les femmes au Québec. La raison: le désappointement.
  • Le taux de suicide est dix fois plus élevé chez les célibataires.
  • Un mariage malheureux augmente les risques de maladie de 35 % et écourte la vie de 4 ans.
  • 80 % des délinquants proviennent de familles dirigées par un seul parent.
  • 60 % des avocats pratiquent le droit matrimonial.
  • Au Québec, près de 5000 établissements existent pour aider les femmes en situation de divorce, 2 pour les hommes.
  • Pendant longtemps, on a accusé la femme de la perte du paradis terrestre et d'être la représentante de toutes les tentations; depuis une cinquantaine d'années, les rôles se sont inversés et l'homme est devenu le responsable de tout ce qui va mal dans le monde. Il s'agirait maintenant de donner le pouvoir aux femmes pour que tout se mette à aller mieux.
  • Actuellement, nul ne peut mettre en doute que les valeurs conjugales politically correct des sociétés modernes sont des valeurs féminines.
  • L'homme doit maintenant s'engager dans le couple selon le modèle féminin et malheur à lui s'il ne s'y engage pas; il doit apprendre à exprimer ses émotions comme la femme le fait, il doit apprendre à materner ses enfants.
  • Je trouve significatif que le mouvement féministe parle de ressac masculiniste, démontrant par là que les extrémismes se nourrissent l'un l'autre.

 

Je suis et je serai toujours pour l'égalité sociale, politique, salariale, éducationnelle et professionnelle des hommes et des femmes. Mais cette égalité ne peut justifier les tentatives de rendre l'homme semblable à la femme, ou vice versa. Minimiser ou diaboliser les différences de nature entre les hommes et les femmes est très dangereux, et pour le couple et la société en général. Croire que tous et toutes fonctionnent selon un même modèle est dangereux pour tout individu qui peut prendre pour une incapacité personnelle le fait de ne pas comprendre le langage de son partenaire ou qui peut être amené à accuser son partenaire de mauvaise foi puisqu'il l'imagine semblable à lui. L'existence de différence entre les sexes ne peut être utilisée pour asservir un sexe à l'autre. Reconnaitre ces différences et les comprendre peut, au contraire, nous permettre d'en tenir compte, de nous y adapter et même de nous enrichir du style de l'autre. De toute façon, où serait l'intérêt de vivre avec quelqu'un de semblable à soi. Cette recherche d'égalité similarité constitue un nivellement par la base et l'humanité a tout à perdre en perdant la richesse des différences, que ce soit au plan sexuel, culturel ou racial.

 

Pour acquérir le livre « Qui sont ces couples heureux ? » d'Yvon Dallaire, veuillez simplement aller sur Archambault

Voyez la vidéo de Antoine Monnier directeur de l'agence matrimoniale CQMI qui parle de la situation du couple au Quéebec à l'aide de Statistiques

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
Lu 5081 fois Dernière modification le jeudi, 19 janvier 2017 20:06
Agence CQMI
 
Agence CQMI
5 étoiles

Notez


Rating: