fbpx
 

Blog actualités de l'agence CQMI

Nos Dernier Articles (Un article tous les dimanches)
Peut-on s'Aimer et se Marier en temps de Guerre Se marier et s'aimer en temps de Guerre

Peut-on s'Aimer et se Marier en temps de Guerre

26 mars 2022

Cher Ami,

 

La question n'est pas anodine. 

Vous me posez cette question plusieurs fois par semaine depuis le début du conflit en Ukraine.

 

Dans ma dernière lettre, je vous partageais la réflexion de Gilles, 60 ans, sur le sujet :

 

- D’ailleurs moralement, je conçois mal comment une femme en détresse peut choisir aujourd’hui librement un partenaire dont elle dépend matériellement à 100%

J’épouserai plus tard une femme libre de ses choix, une femme qui aura retrouvé son indépendance matérielle, financière mais dans tous les cas je ne veux pas profiter d’une situation de faiblesse dans laquelle se trouve aujourd’hui les adhérentes. 

je constate avec Natalya à la maison , elle n’a pas la force de prendre des décisions, elle me dit "je suis perdue, j’ai tout perdu", "je ne sais pas quoi faire, où aller, quoi décider » 

Ces femmes et ses enfants ont besoin de reconnaissance, d’aide, d’amitié et de compassion. 

 

*** 

 

Bien entendu, Gilles nous fait part de sa pensée, qui est pleine de bon sens et fort à propos.

C'est un peu comme un instantané.

Toutefois, dans cette lettre j'aimerais apporter un autre éclairage, ayant sur le sujet une opinion qui ne date pas d'hier et qui est légèrement différente.

Ce n'est pas la première fois que je vous en parle, en période de crise économique ou militaire, notre rapport au mariage change.

Voyons ensemble de quelle manière.

 

***

 

1/ L'amour est pareil à un refuge de haute montagne

 

Cette image ne vient pas de moi, je vous l'avais partagée à l'époque du COVID dans un article qui s'intitulait : Vers la fin des rencontres internationales.

Relisez cet article dans le contexte actuel, ça en vaut vraiment la peine :-) 

Dans cet article je vous relatais entre autres choses ma rencontre avec Anatoly Ivanovitch, directeur de la plus grosse agence matrimoniale à Saint-Pétersbourg.

En 2014, il m'avait expliqué que ses plus grosses années en nombre de clients et de mariages correspondent avec les années de crise économique ou militaire.

 

En résumé, quand tout va bien on divorce, et quand tout va mal on se marie.

 

L'image me plait car elle est paradoxale. 

Des années après, je m'aperçois que le vieux sage avait raison. 

Mais, à votre avis, comment expliquer ce paradoxe ?

 

 

***

 

2/ L'Union européenne face à Poutine

 

Pour bien vous faire comprendre la mécanique, le comportement actuel des 27 pays de l'Europe est un exemple idéalement choisi.

Que se passe-t-il en ce moment avec les dirigeants des pays européens ? 

Soudainement, chacun décide de mettre de côté ses divergences nationales pour se concentrer sur la défense commune des intérêts du bloc. 

La menace Poutine fait faire un bon gigantesque à l'Europe. 

On parle maintenant d'acheter le gaz ensemble, d'une armée européenne, etc.

En un mois seulement l'Europe s'est unie comme jamais elle n'avait réussi à le faire depuis des décennies.

Étonnant non ?

Et bien, cet exemple à l'échelle Macro va mieux nous permettre de comprendre ce qui se passe dans le couple à l'échelle Micro.

Et pour mieux comprendre, nous allons ressortir mon sujet préféré, celui des critères !

 

***

 

3/ Le jeu des critères : pilier de l'édifice amoureux

 

Combien de fois ai-je abordé ce sujet !

Je ne compte plus les vidéos et les articles que j'ai écrit sur le sujet des critères pour les hommes et les femmes quand il s'agit de se choisir un ou une partenaire. 

Revoir le Live 107 sur le jeu des critères.

Un de mes exemples favoris est celui de ce client français, Nicolas qui avait suivi un conseil que je vous avais donné pour le Noël 2020. 

En effet, je faisais la recommandation à nos lecteurs et auditeurs de réduire leur liste de critères d'un seul et unique critère pour voir les effets que cela occasionnerait dans leur recherche amoureuse. 

L'exemple le plus frappant que je donne le plus souvent est celui d'un homme qui cherche une femme sans enfant et qui, par simple curiosité, éliminerait ce critère (femme sans enfant) pour voir les conséquences. 

Ainsi, Nicolas me remerciait chaudement dans une lettre de voeux pour la nouvelle année en m'expliquant qu'il avait suivi mon conseil et qu'il était maintenant en couple et heureux.

Simplement en supprimant un critère de sa liste.

Attention, nous avons donné exactement le même conseil aux femmes, ce qui a donné naissance à plusieurs couples exactement de la même manière.

Par exemple Fabrice et Tatiana, en photos et vidéos sur le site. 

À l'inverse, un homme ou une femme qui a une liste de critères trop fournie, ne pourra jamais trouver le bonheur conjugal.

Vous connaissez l'expression : 

 

- Il cherche la perle rare...

 

Tout est dans le bon dosage dans votre liste de critère.

 

 

***

 

4/ Comment la guerre agit-elle sur nos critères ?

 

Exactement comme pour le cas de l'Union européenne.

La menace du danger réduit automatiquement votre liste de critères, comme pour les pays membres de l'Europe. 

La crise économique et militaire réduit notre liste d'exigences, aussi bien à l'échelle macro pour le pays qu'à l'échelle micro dans le couple. 

Anatloy Ivanovitch avait donc raison.

C'est la réaction de Sapiens devant Néandertal.

 

L'union fait la force !

 

En effet, quelle importance peut bien avoir la couleur des cheveux de votre future épouse dans un contexte de guerre nucléaire par exemple ? 

Ces critères ne deviennent-ils pas futiles ? 

C'est en tous cas ce que semblent démontrer les statistiques dans notre agence de rencontre.

 

 

***

 

5/ Des preuves en pagaille

 

Depuis le début du conflit entre la Russie et l'Ukraine, nous assistons à une avalanche de formation de couple et de mariages dans notre agence.

Et parfois les plus inattendus !

Je pense par exemple à ce couple que nous avions formé et qui s'est séparé dans la douleur et qui a décidé de se remettre ensemble au début du conflit autour du 24 février! 

Sidérante preuve non ! 

Ils se sont dit en substance : 

 

- Quelle importance peut bien avoir notre querelle au regard de ce qui se passe présentement en Ukraine.

 

Maintenant, vous prenez ce même exemple de couple et vous le multipliez par 10 ou par 15 et vous obtenez 15 histoires avec un scénario identique depuis le début du conflit. 

Voilà exactement ce qu'on observe dans notre agence à l'échelle du couple. 

Mais à ce stade de la lettre je peux voir certains de nos lecteurs qui froncent les sourcils. 

 

 

***

 

 

6/ Ces couples vont-ils durer dans le temps ?

 

Ma réponse et mon pronostic sont sans équivoque :

 

OUI!

 

Voici pourquoi: 

Si vous avez suivi mes nombreuses vidéos sur le jeu des critères et plus précisément mon chef-d'oeuvre dans lequel j'explique comment la PNL peut venir au secours du couple - Live 45, vous savez ce que je pense de vos critères...

Dans la grande majorité des cas, vos critères (ainsi que ceux des femmes) sont, hélas, complètement futiles.

Vos critères n'ont quasiment aucun impact sur la durabilité de votre couple.

Ils n'engagent en rien le pronostic de votre couple. 

Ce sont des éléments bien plus profonds comme les valeurs et les croyances qui permettent de durer dans le temps.

Or les crises économiques et les guerres ont sans aucun doute le pouvoir de faire un grand ménage dans le sens et la signification de nos propres valeurs.

Et à plus forte raison chez les femmes ukrainiennes!

Le monde actuel est en train de changer et vous aussi. 

En temps de guerre, pour donner un exemple, on se rapproche de la terre.

La crise économique à venir va nous souder autour de valeurs universelles comme le travail, le courage, la résistance face à un ennemi commun. 

Tout cela est bien plus significatif sur la durée d'un couple que les critères finalement assez futiles que nous pouvons développer en temps de paix et de prospérité économique.

Mettez en balance la futilité d'un critère comme la couleur des cheveux avec la réunion de 2 personnes autour de valeurs comme la sécurité, la famille, le travail, etc. 

Cela semble assez évident non ?

En espérant avoir donné un peu de lumière dans cette noirceur.

  

 

Je vous souhaite un bon week-end en santé !

 

Antoine.

 

Réponse de Gilles, client de l'Agence

 

Bonjour Antoine

Je vous donne entièrement raison sur plusieurs points, dans les périodes de crises nos critères de sélection diminuent et nous avons plus de chance de trouver l’âme soeur.

Je retrouve le parallèle dans mon activité professionnelle de vente d’appartements neufs. En période d’offre abondante, la liste des critères des clients est gigantesque, les clients tournent et virent et ils ont du mal à se décider voir ne se décident jamais puisque certains d’entre eux sont devenus des visiteurs habituels de nos bureaux de vente sans jamais avoir trouver leur appartement idéal.

Mon père m’a appris qu’à vouloir danser avec la plus belle, la plus intelligente, la plus sympathique, la plus…. on reste sur le bord de la piste et on regarde les autres danser.

Mais quand la crise de l’offre arrive que le nombre de logements à la vente diminue, les critères de sélection sont du coup moins exigeants. Mon travail à moi n’est pas de diminuer les critères de mes clients juste de les aider à les hirarchiser du plus importants au moins important.

Un homme seul depuis des années qui recherche son double devrait se poser la bonne question ; « Parmi toutes les femmes que j’ai déjà rencontré, n’y en a t’il pas une qui aurait pu déjà être ma bien aimée?"

Depuis 32 ans je fais des statistiques de vente et les chiffres sont toujours les mêmes, j’ai besoin de 30 contacts pour avoir 5 rendez vous en face à face et 5 rendez vous c’est une vente assurée à chaque fois. Si je ne vends pas c’est que j'ai un problème dans ma façon d’aborder mon travail.

Je vous rejoins aussi par rapport à mon précédent message, je reste convaincu que nous devons d’abord aider ceux qui en ont le plus besoin mais si l’Amour se présente naturellement à notre porte nous serions bien idiot de ne pas le saisir.

Pour en revenir à mon expérience personnelle et parfaitement subjective, je rentre un jour de la semaine dernière à la maison pour le déjeuner, quand j’arrive je retrouve Natalya effondrée sur le canapé en pleurs, le maquillage dégoulinant sur le visage.

J’essaye de la réconforter pour comprendre ce qui lui arrive soudain, elle qui est plutôt d’une nature souriante quoi qu’il arrive et elle me répond «  Je n’ai pas de sentiments pour toi, j’ai peur que tu ne veuilles plus de moi avec mes enfants et que je me retrouve dans la rue sans rien et sans avenir »

J’ai répondu à Natalya qu’elle était mon invitée avec ses enfants et que je m’étais engagé à l’aider de manière inconditionnelle comme un ami, comme un frère et qu’en conséquence rien ne changerait dans mon intention de l’aider comme j’en vais fait la promesse avant son arrivée à la maison.

Je pense l’avoir rassurée avec mes propos, depuis elle ne me regarde plus avec les mêmes yeux, ses enfants avec qui je communique par traducteur, me remercient tous les jours du temps passé auprès d’eux, pour les démarches administratives et ma patience lors des crises d’angoisse post traumatiques de la famille.

C’est vrai que dans une période difficile nous avons tendance à nous serrer les coudes et à ouvrir notre coeur.

Hier soir, j’ai emmené Natalya au bord de la mer, nous étions assis sur des rochers avec le bruit des vagues en arrière fond sonore, c’était calme et beau de voir le coucher de soleil à l’horizon, j’avais donné ma veste à Natalya car l’humidité était sur ses épaules et nous sommes rentrés à la nuit tombée avec les lumières de la ville qui se reflétaient sur la mer. 

Nous avions oublié pour quelques instant la guerre, les malheurs de cette terre, nous avions que la nature et le beau devant nous.

Si l’Amour veut rentrer  un jour dans ma maison même si c’est encore la guerre, je luis dirai «  Bienvenu » .

Gilles 

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
vues 1040 fois Dernière modification le lundi, 28 mars 2022 12:12

mail [email protected]
viber icon +1 514 794-5053

Termes et Conditions   © Agence CQMI