Téléphone : 514 794 5053

Téléphone : 06 15 09 43 47

Odessa Odessa Rémi Paris

Époque enchantée : le parcours de notre collaborateur en Ukraine

14 septembre 2017 Par dans Blogue CQMI

Retour au blog avec un superbe témoignage sur l'un des collaborateurs du site CQMI, Rémi qui raconte une dizaine d'années de voyages en Ukraine, en débutant avec une petite agence matrimoniale pas cher à Odessa.

Je vais parler de mon histoire en Ukraine surtout pour la mettre en perspective avec les questions que se posent beaucoup d'hommes sur l'opportunité d'aller en Europe de l'est pour essayer de rencontrer sa future femme.

Les débuts avec une agence matrimoniale à petits prix en Ukraine à Odessa en 2008

Déjà, il faut remettre les choses dans leur contexte. Jusqu’en 2008, mon expérience des pays slaves était surtout touristique (Russie, Biélorussie, Ukraine : Kiev, Donetsk). En 2008 j'avais 34 ans et je visite Odessa, (l'une des villes les plus difficiles pour faire des rencontres sérieuses en Ukraine mais à l'époque je l’ignorais) et je trouve par hasard une petite agence matrimoniale locale dont les tarifs auraient fait rêver la plupart d'entre vous tellement c'était beau sur ce point, foutue inflation :) Et pourtant, elle était fréquentée par des hommes parfois plus aisés voire beaucoup plus aisés que moi ... Peu importe. Donc je ne parlais pas anglais et encore moins russe, j'avais un salaire proche du smic (salaire minimum en France), j'étais habillé de façon banale, pas de belle veste, de belle chemise, de belles chaussures, de grosse montre, aucun signe extérieur de richesse :) En résumé, plein d'hommes dans cette situation aujourd'hui considéreraient leurs chances proches de zéro. À la limite d'un échec programmé. Et pourtant...Échec il y a eu mais pas pour ces raisons.

Rencontrer une femme sans parler de langue commune, c'est impossible ?

Faux ! Et à cette époque je n'avais pas d'interprète par manque de disponibilité de ces dernières, sauf les 15 premières minutes dans le bureau de l'agence matrimoniale et évidemment encore moins d'assistante. J'avais juste un petit dictionnaire franco-russe et je devais me débrouiller avec pour la communication avec les adhérentes dans les cafés (essentiellement le café Kompot situé sur la rue principale de la ville, la rue Deribasovskaya, qui à l'époque diffusait fréquemment de la musique française et à l'atmosphère très agréable) , pure folie quand j'y repense :) Mais ça aurait pu marcher malgré tout, même avec ce handicap majeur et aujourd'hui les smartphones traduisent de mieux en mieux et en temps réel. Si j'avais bénéficié d'une assistante comme dans l'agence CQMI, ma vie en aurait été grandement facilitée.

L'argent, le facteur déterminant du succès ?

Faux ! J'étais sur ce point moins "riche" (comprendre, j'avais un salaire proche du salaire minimum) que beaucoup de russes qui fréquentaient beaucoup Odessa à l'époque sans oublier les "riches" locaux (oui, ils existent...) ni les autres occidentaux dont des gens éligibles à l'impôt sur la fortune. Elles s'en fichaient les filles sérieuses, franchement ... Par contre je n'étais pas inquiet pour l'argent, quand on n'est pas riche on ne s'en inquiète pas trop finalement et donc je les laissais commander dans les cafés ce qu'elles voulaient (et pourtant aucune, sauf une, n'a abusé, et encore à la marge et elles voyaient que je ne stressais pas pour l'argent sans pour autant demander des choses excessives et donc il n'y avait pas de mauvaise atmosphère. Très important.

Rencontrer une femme plus aisée que vous, jeune et magnifique, impossible ?

Faux ! En fait, j'ai fréquenté à cette époque révolue une jeune femme au physique qui serait considéré comme avantageux même par rapport aux adhérentes de Poltava et qui venait à nos rendez-vous en Mercedes ( ... ) Pure folie, l'argent ne tombant pas du ciel, soit elle était en fait mariée soit elle fréquentait la mafia (je caricature) soit j'étais l'homme le plus chanceux de la planète et je l'ignorais :) Mais bon c'était resté une relation amicale parce que j'étais sérieux et donc que je n'y croyais pas ! J'étais un peu con, vous croyez ? lol Aux innocents les mains pleines finalement !

Se décourager parce que aux premiers échanges et durant le premier séjour elle reste un peu distante, ne pose pas beaucoup de questions et parle d'amitié ?

Faux ! En fait certaines femmes ont besoin de passer par l'étape amitié mais en restant en contact et attentionné (les plus grandes attentions ne sont pas matérielles) la situation peut évoluer très favorablement, juste je n'y croyais pas et donc j'ai laissé passer le train ! lol Oui, j'étais un peu con quand même :) Je résume vite car l'histoire était plus compliquée en fait. Encore un exemple dans lequel l'aide d'une assistante aurait changé l'histoire.

Fréquenter une fille pas très sérieuse, pas d'avenir ?

Faux ! Et oui, même si je ne le savais pas à l'époque je suis sorti avec une fille qui a travaillé plus tard pour arnaquer des clients dans une agence d'Odessa encore en activité. Eh bien, malgré tout et contre toute logique, j'aurais finalement pu sortir avec elle de façon amoureuse sans même flamber mais mon esprit trop sérieux m'a encore fait rater le train, lol ! On ne se refait pas ! En fait, elle ne devait pas être habituée à fréquenter un homme qui n'avait pas seulement en tête l'amusement...

Écouter son cœur et ignorer les conseils de l'agence ?

Bêtise ! Et pourtant j'ai aussi réalisé cette performance, je suis tombé amoureux d'une fille de cette agence qui était en fait déjà dans une relation sérieuse avec un autre homme occidental et bien plus aisé que moi.( je l'ai appris plus tard évidemment ) Et bien la directrice de l'agence me conseillait vivement une autre adhérente qui me trouvait très intéressant, conseil que j'ai ignoré et qui explique que je me heurtais a des incompréhensions dans ma relation avec cette jeune femme :) L'agence coupable de présenter des filles pas toujours célibataire ? Oui et non car elle a plus ou moins essayé de me détourner de cette fille et compte tenu du tarif d'introduction très faible mais l'amour rend sourd et aveugle, j'en suis la preuve vivante. Malgré tout, plus tard elle voulait être avec moi sans tout cet argent car elle avait bien vu que j'étais sincère mais il y a des morceaux qui ne se recollent pas. Cela démontre que sans point de vue extérieur on peut tomber de haut. Bref, une assistante Cqmi aurait pu me convaincre plus efficacement mais je n'avais pas cette chance ! Mon erreur la plus excusable néanmoins.

Une femme charmante d'un pays de l'est vous échappera quand elle sera courtisée par d'autres hommes attractifs ?

Faux ! Je l'ai constaté par moi-même, quand vous êtes avec une femme sérieuse d'Ukraine ou de Russie et qu'elle est sincèrement intéressée, elle éconduira tout autre homme qui viendra flirter avec elle, je n'ai aucun doute. Je l'ai vu de mes yeux.

L'hôtel plus simple quand on ne connait pas la ville ?

Vrai, à condition de bien le choisir (pas évident à l'époque) J'avais tapé dans le mille lors de mon premier séjour en optant pour l'Hôtel Zirka. Sur leur site internet il semble très convenable mais j'ignorais qu’il était souvent utilisé par les clients des prostituées, pure folie et rencontres improbables parfois dans les ascenseurs sans oublier les bruits nocturnes lol Bref, en se débrouillant seul, on n'est pas à l'abri de surprises... Le Cqmi évite ce genre d'impair.

Ma conclusion ?

En fait ma force était de ne pas être rempli des idées négatives au sujet des femmes slaves (arnaqueuses, intéressées par votre niveau de vie, intéressées par une vie facile en occident) et donc je ne m'inquiétais pas pour l'argent ce qui ne veut pas dire que je me faisais arnaquer sauf à la marge, je n'étais pas venu pour connaitre des aventures sans lendemain et je crois que c'était aussi un gros atout car elles sentaient que je m'intéressais à elle pas seulement pour de mauvaises raisons. En fait je n'avais pas peur et je ne me posais pas trop de questions ( ah la jeunesse ! lol ) Aussi, je les mettais à l'aise, je ne leur mettais pas la pression sur tous les sujets, je m'intéressais à elle et j'avais des attentions (des choses simples en fait comme les féliciter pour chaque fête ou anniversaire, leur faire savoir que vous appréciez beaucoup leur compagnie, s'intéresser à elles sans pour autant être intrusif, montrer que vous êtes prêt à faire le nécessaire pour être avec elle, la patience, l'écoute ) Ne pensez pas à ce qu'elle peut faire pour vous mais à ce que vous pouvez faire pour elle.

Époque enchantée :)

Rémi

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
Lu 199 fois Dernière modification le vendredi, 15 septembre 2017 18:43
Agence CQMI
 
Agence CQMI
5 étoiles

Notez


Rating: